La Princesse Flora ou la Frégate de l'Espérance – suivi d'annexes

-

Livres
220 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Nouvelle édition 2019 sans DRM de La Princesse Flora ou la Frégate de l'Espérance de Alexandre Dumas augmentée d'annexes (Dumas, sa vie, son temps, son œuvre par de Bury).

ERGONOMIE AMÉLIORÉE :
L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
- Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
- Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
- Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR :
Les éditions Arvensa, leaders de la littérature classique numérique, ont l'objectif de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin et bénéficient d'un système de navigation optimale. Le service qualité s’engage à vous répondre dans les 48h.


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791027302147
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ARVENSA ÉDITIONS La référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Bénéficiez d'offres privilégiées en vous abonnant à notre lettre d'actualité. Vous serez informé des mises à jour de cette édition et de nos nouvelles publications :
Ou rendez-vous sur notre site internet : www.arvensa.com ©Tous droits réservés Arvensa Éditions ISBN : 9791027302147
NOTE DE L’ÉDITEUR
L’objectif des Éditions Arvensa est de vous faire connaître les œuvres des plus grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable, tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de n ous les signaler en écrivant à notre Service Qualité : servicequalite@arvensa.com Pour toutes autres demandes, contactez : editions@arvensa.com Nos publications sont régulièrement enrichies et mises à jour. Si vous souhaitez être informé de nos actualités et des mises à jour de cette édition, nous vous invitons à vous inscrire sur le site : www.arvensa.com Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifes tent leur enthousiasme en l’exprimant à travers leurs commentaires. Nous vous souhaitons une bonne lecture. Arvensa Éditions
CATALOGUE DES ŒUVRES COMPLÈTES NUMÉRIQUES
De nouvelles œuvres complètent régulièrement notre catalogue : rendez-vous sur le site :www.arvensa.comet inscrivez-vous à notre lettre d'actualité pour être informé des mises à jour, de nos dernières publications et de nos offres promotionnelles.
Guillaume Apollinaire : Oeuvres majeures Honoré de Balzac : Oeuvres complètes Charles Baudelaire : Oeuvres complètes Henri Bergson : Oeuvres complètes Chateaubriand : Oeuvres complètes Pierre Corneille : Oeuvres complètes Alexandre Dumas : Oeuvres complètes Esope : Oeuvres complètes Gustave Flaubert : Oeuvres complètes Héraclite : Oeuvres Homère : Oeuvres complètes Victor Hugo : Oeuvres complètes Jean de La Fontaine : Oeuvres complètes Marivaux : Oeuvres complètes Guy de Maupassant : Oeuvres complètes Molière : Oeuvres complètes Montesquieu : Oeuvres complètes Alfred de Musset : Oeuvres complètes Friedrich Nietzsche : Oeuvres complètes Blaise Pascal : Oeuvres complètes Platon : Oeuvres complètes Marcel Proust : Oeuvres complètes Jean Racine : Oeuvres complètes Rabelais : Oeuvres complètes Arthur Rimbaud : Oeuvres complètes Jean-Jacques Rousseau : Oeuvres complètes La Comtesse de Ségur : Oeuvres complètes William Shakespeare : Oeuvres complètes Sénèque : Oeuvres complètes Spinoza : Oeuvres complètes Stendhal : Oeuvres complètes Paul Verlaine : Oeuvres complètes Jules Verne : Oeuvres complètes Virgile : Oeuvres complètes Voltaire : Oeuvres complètes Emile Zola : Oeuvres complètes
LISTE DES TITRES
ARVENSA ÉDITIONS NOTE DE L’ÉDITEUR CATALOGUE DES ŒUVRES COMPLÈTES NUMÉRIQUES
LA PRINCESSE FLORA – ou La frégate de l'Espérance
ALEXANDRE DUMAS – SA VIE, SON TEMPS, SON ŒUVRE
Alexandre Dumas : Œuvres complètes Retour à la liste des œuvres
LAPRINCESSE FLORA – ou La frégate de l'Espérance
Date du récit : 1829 Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Extrait de l'édition Michel Lévy Frères. 1871, ce roman est une adaptation fidèle d'Alexandre Dumas d'un texte écrit par Alexandre Bestoujev, dit Marlinsky, en 1832. ***
LA PRINCESSE FLORA – ou La frégate de l'Espérance Liste des titres Table des matières du titre
Table des matières
I. La princesse Flora à sa parente, à Moscou II. Remède contre la folie III. Les deux tempêtes IV. Jalousie V. Le capitaine-lieutenant Pravdine au lieutenant Nil-Paulovitch, à Cronstadt VI. Psyché VII. La résolution VIII. En mer IX. Les deux amis X. L’hôtel de Leet-Borough XI. Dernier message XII. Conclusion
LA PRINCESSE FLORA – ou La frégate de l'Espérance Liste des titres Table des matières du titre
I La princesse Flora à sa parente, à Moscou
Je suis furieuse contre Moscou, ma chère, parce que tu n’es pas avec moi. Je dois te raconter une foule de choses... mais comment te les écrire ? J’ai tant vu et tant vécu depuis une semaine ! D’abord, j’ai été mortellement triste : rien n’est plus ennu yeux qu’un continuel étonnement. La cour impériale et le grand monde me donnent le vertige, et j’en su is arrivée à entendre sans m’émerveiller la plus énorme sottise, comme à contempler sans sourire le plus curieux tableau ; mais la fête de Peterhoff, Peterhoff lui-même, c’est une exception, la perle des exceptions jusqu’à présent... J’ai tout vu ; j’ai été partout ; j’ai les oreilles assourdies du bruit du canon, des cris du peuple, du murmure des fontaines, du rebondissement des cascades... Nous avons lu avec attention, nous avons dévoré avec gourmandise ensemble, tu te le rappelles, la description des miracles de Peterhoff ; mais, quand j’ai vu de mes propres yeux toutes ces merveilles, elles m’ont littéralement dévorée, et j’ai tout oublié, même toi, mon bel ange ; j’ai rebondi dans les airs avec la cascade ; j’ai monté jusqu’au ciel avec sa poussière ; je suis redescendue sur la terre, légère comme la goutte de rosée ; j’ai jeté mon ombre céleste et odoriférante sur les allées pleines de souvenirs ; j’ai joué avec les rayons du soleil et avec les vagues de la mer ; et tout cela, c’était le jou r ; et quelle nuit a couronné ce jour ! Il fallait s’étonner en voyant comme peu à peu s’allumait l’il lumination ; il semblait qu’un doigt de feu dessinât de merveilleux dessins sur le voile noir d e la nuit ; elle s’épanouissant en fleurs, s’arrondissait en roue, rampait en serpent, et, tou t à coup, voilà que tout le jardin fut en feu. Tu eusses dit, ma chère, que le soleil était tombé du ciel sur la terre et s’y était éparpillé en étincelles ; les flammes avaient entouré les arbres, mis des couronnes d’étoiles aux pièces d’eau ; les fontaines étaient des volcans et les montagnes des mines d’or ; les canaux et les bassins s’en imbibaient avidement, reproduisaient les dessins et les doublaient ; et arbres, pièces d’eau, fontaines, montagnes, canaux et bassins semblaient rouler un immense incendie. Les clameurs du peuple, jointes au bruit des cascades et au frémissement des arbres, vivifiaient ce splendide spectacle par leur majestueuse harmonie : c’était la voix de Circé, c’était le chant des sirènes. À onze heures du soir, tout l’Olympe descendit à terre ; de longues files de voitures serpentaient dans les jardins, et les resplendissantes dames de la cour qui les occupaient, pareilles à des files de perles, semblaient un rêve de poète, tant elles étaient légères et presque transparentes. Et, moi-même, j’étais une de ces sylphides ! J’avais une robe de brocart – qu’on appelle à la cour, je ne sais pourquoi, robe russe – avec un dessous de satin blanc, garni de piqués d’or ; cette robe, ma chère Sophie, était si bien coupée, si bien brodée, qu’avant de la vêtir, j’eus envie de me mettre à genoux devant ; j’étais coiffée avec des marabouts, présent de mon mari, et je te dirai, sans vanité aucune, que cette coiffure m’allait à merveille ; et, quand même je ne m’en fusse pas rapportée à mon miroir, le murmure des hommes sur mon passage eût pu convaincre l’apôtre Thomas lui-même que ta cousine était très gentille. Mais tu attends probablement, chère Sophie, la description du bal masqué à Peterhoff. Mon Dieu ! comment vais-je donc faire pour mettre de l’ ordre dans mes souvenirs ? Tous les objets roulent dans ma tête comme un tourbillon de lucioles. Les plaques de diamants des princes et des généraux faisaient pâlir les étoiles du ciel. Les poissons familiers de l’étang de Marly suivaient dans l’eau les bavards officiers de la garde se répandant par les allées, lesquels eussent dû prendre de leur mutisme une leçon de modestie. J’ai vu un chambella n myope prêt à pleurer d’avoir perdu sa lorgnette. Et j’avais vraiment peur que le Samson, après avoir tué son lion, ne se mît à ma poursuite, tant un grain de vertigineuse folie était entré dan s mon cerveau. Les statues de l’Apollon du Belvédère et de l’Actéon dansent la polonaise devant moi avec la princesse Bebi et la comtesse Zezi. Je n’ose vraiment entamer le chapitre des complimen ts que m’a faits le prince Étienne, ni la