Lettres à la jeunesse (1879-1897)

Lettres à la jeunesse (1879-1897)

-

Livres
128 pages

Description

À vingt ans d’écart et dans des circonstances très 
distinctes, Émile Zola en a appelé à l’avenir et à la jeunesse 
dans deux articles intitulés pareillement « Lettre à la jeunesse ».
Dans la lettre de 1879, Zola s’en prend à Hugo et à Renan, 
dont le lyrisme sape à son sens toute portée politique de la 
littérature, et défend le mouvement naturaliste au nom de 
l’esprit d’enquête et de vérité auquel les romanciers doivent 
souscrire s’ils veulent préparer le xxe siècle. 
Plus brève, la lettre de 1897 est écrite en réaction à l’antisé-
mitisme de jeunes ligueurs nationalistes qui n’acceptent pas 
l’innocence de Dreyfus désormais établie. Zola sent les valeurs 
de progrès menacées et s’inquiète de façon prémonitoire : 
« Ils commenceront le siècle en massacrant tous les Juifs, parce 
que ce sont des concitoyens d’une autre race et d’une autre foi ! »

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 janvier 2012
Nombre de lectures 29
EAN13 9782755504903
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
À vingt ans d’écart et dans des circonstances très 
distinctes, Émile Zola en a appelé à l’avenir et à la jeunesse 
dans deux articles intitulés pareillement « Lettre à la jeunesse ».
Dans la lettre de 1879, Zola s’en prend à Hugo et à Renan, 
dont le lyrisme sape à son sens toute portée politique de la 
littérature, et défend le mouvement naturaliste au nom de 
l’esprit d’enquête et de vérité auquel les romanciers doivent 
souscrire s’ils veulent préparer le xxe siècle. 
Plus brève, la lettre de 1897 est écrite en réaction à l’antisé-
mitisme de jeunes ligueurs nationalistes qui n’acceptent pas 
l’innocence de Dreyfus désormais établie. Zola sent les valeurs 
de progrès menacées et s’inquiète de façon prémonitoire : 
« Ils commenceront le siècle en massacrant tous les Juifs, parce 
que ce sont des concitoyens d’une autre race et d’une autre foi ! »