Profil - Béroul : Tristan et Yseut

Profil - Béroul : Tristan et Yseut

-

Français
128 pages

Description

L’ouvrage fournit toutes les clés pour analyser le roman médiéval de Béroul.
Le résumé détaillé est suivi de l’étude des problématiques essentielles, parmi lesquelles :
– Tristan, Yseut et les autres personnages
– Mythe, légende et « roman »
– Le philtre d’amour
– La société féodale
– L’oralité

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2000
Nombre de lectures 88
EAN13 9782218947650
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
PREMIÈRE PARTIE
Résumé de Tristan et Yseut
Le roman de Béroul n'offre pas l'histoire complète de Tristan et Yseut, qui est relatée dans d'autres versions conservées comme le Roman de Tristan de Thomas et surtout dans la reconstitution arbitraire du roman « primitif » par Bédier (en 1900). Nous étudions ici l'œuvre de Béroul, qui est certainement le plus ancien de tous les fragments tristaniens. On situe sa composition entre 1150 et 1190. Le seul manuscrit dans lequel il est conservé est en effet incomplet au début et à la fin. Il est donc impossible de connaître avec précision les épisodes manquants, mais par comparaison avec d'autres versions écrites de la légende, il est possible de reconstituer au moins une partie de ces épisodes absents. Au XIII siècle, une saga écrite en norrois (la langue des Vikings) offre une version complète de l'histoire tristanienne, et à la même époque, un romancier allemand traduit un texte tristanien français qui pourrait bien être celui de Béroul. Ces deux versions permettent de se faire une idée des épisodes absents du roman de Béroul.e1
L'HISTOIRE DE TRISTAN ET YSEUT AVANT LE FRAGMENT DE BÉROUL
La mère de Tristan meurt en lui donnant la vie. Son père étant tué au cours d'une bataille, l'enfant est élevé par Rohalt, et reçoit de Gouvernai une solide éducation; il apprend les règles de la chevalerie. Devenu adulte, Tristan est enlevé par des marchands norvégiens mais finit par s'évader et débarque en Cornouailles. Il est alors présenté au roi Marc, son oncle maternel qui réside au château de Tintagel, et se met à son service.
Il accomplit un premier exploit en affrontant le Morholt. Il s'agit d'un chevalier géant envoyé en Cornouailles par le roi d'Irlande pour prélever un tribut. Chaque année des jeunes gens du royaume de Cornouailles sont emmenés en Irlande par le Morholt et on ne lesrevoit jamais. Tristan décide d'affronter le Morholt afin de faire cesser cette cruelle coutume. Il remporte la victoire sur le géant mais est blessé à mort par une arme empoisonnée. Sa blessure exhale une telle puanteur qu'elle risque de provoquer une effroyable épidémie dans le royaume, et il faut éloigner Tristan pour le bien de tous. On l'installe sur une barque qui va dériver sur la mer d'Irlande, où il sera recueilli par la reine et par sa fille Yseut, respectivement sœur et nièce du géant Morholt. Tristan est soigné par Yseut et, une fois guéri, quitte'l'Irlande pour retourner auprès de Marc.
Trois barons félons (Ganelon, Godoïne et Denoalain) obligent le roi Marc qui est célibataire à prendre une épouse. Il lui faut un héritier pour transmettre son royaume. Marc décide d'épouser la belle Yseut dont il a entendu parler par Tristan. Son neveu repart en Irlande chercher la jeune femme, mais est obligé de combattre un dragon afin de la conquérir. Yseut comprend très vite que Tristan ne la prendra pas pour femme, mais la destine à un homme (le roi Marc) qu'elle n'aime pas. Elle s'en ouvre à sa mère, qui fabrique un breuvage ayant pour effet de rendre immédiatement amoureux quiconque en boira. La reine remet cette potion à la servante d'Yseut nommée Brangien.
Au cours du voyage qui les ramène en Cornouailles, alors qu'il fait très chaud, Tristan et Yseut demandent à boire à Brangien. La servante se trompe de flacon et leur donne le philtre d'amour. Les effets du breuvage sont immédiats: Tristan et Yseut tombent amoureux. Poursuivant leur voyage, ils arrivent au château de Tintagel où Yseut est accueillie par le roi Marc qui l'épouse aussitôt. Yseut devient reine de Cornouailles, mais c'est Brangien qui prendra sa place dans le lit nuptial car Yseut ne veut et ne peut aimer que Tristan. Elle tient secret son amour et cherche même à tuer Brangien qui sait toute l'affaire. L'entreprise échoue, et Yseut se réconcilie avec Brangien.
VERS 1 A 319
Le roi Marc guette le rendez-vous des amants
Trois barons du roi Marc, Ganelon, Godoïne et Denoalain, savent que Tristan et Yseut entretiennent un amour adultère et se donnent des rendez-vous clandestins à l'insu du roi. Jaloux de Tristan, ils en avertissent Marc qui décide alors d'épier ces entretiens secrets. Le nain Frocin, qui sait lire l'avenir dans les astres, prédit que les amants se rencontreront le soir même près d'une fontaine. Le roi Marc se cache dans un grand pin qui surplombe la fontaine, et peut entendre tout ce que se disent les amants. Mais, l'image du roi se reflète dans l'eau. Tristan et Yseut déguisent aussitôt leur discours et voilent leurs sentiments. Ils laissent croire à Marc qu'ils n'éprouvent rien l'un pour l'autre, et se reprochent mutuellement de prendre l'initiative de rendez-vous clandestins pour tromper la confiance du roi. Entendant ce discours, le roi Marc est alors convaincu de la fausseté des accusations portées contre sa femme et son neveu.
VERS 32 A 572
Yseut regagne la confiance de son mari
Marc veut se venger des félons mais les adversaires des amants ne désarment pas pour autant. Le nain Frocin, expert en astrologie, lit dans les astres que le roi Marc veut le tuer, et s'enfuit au pays de Galles. Pendant ce temps, Yseut se félicite avec Brangien de l'heureuse conclusion de son entretien avec Tristan. Marc ne s'est pas encore manifesté mais vient trouver sa femme, et Yseut en profite pour lui dire ce qu'il sait déjà, c'est-à-dire qu'elle a rencontré Tristan. Elle feint l'étonnement lorsque Marc lui avoue à son tour qu'il a assisté à leur entretien. Yseut joue parfaitement la comédie, et Marc n'a plus aucun soupçon sur la fidélité de sa femme et de Tristan.
VERS 57 A 826
La revanche de Frocin et des barons félons
Les trois barons félons, toujours à l'affût des moindres faits et gestes des amants, se scandalisent de leurs incessantes rencontres clandestines, et mettent en demeure le roi Marc de faire cesser ce manège mais ils doivent, au préalable, prendre les amants en flagrant délit d'adultère. Frocin sera encore l'artisan du piège: Marc enverra Tristan en mission, loin de Tintagel, et, avant de partir, Tristan voudra certainement rencontrer Yseut pour lui faire ses adieux. On pourra alors le prendre sur le fait et dénoncer l'adultère. Pour que la preuve de cette rencontre soit irréfutable, le nain Frocin répand une farine bien blanche autour du lit d'Yseut. Il sera ensuite facile de voir la moindre trace des pas de Tristan. Mais Tristan qui dort dans la chambre royale a remarqué le manège du nain et évite de marcher sur la farine. Il rejoint Yseut en bondissant jusque dans le lit de la reine. Malheureusement, lors du saut, une vieille blessure de chasse se rouvre et se met à saigner. Son sang coule sur la farine et sur les draps. A ce moment précis, le roi Marc et ses hommes rentrent dans la chambre, prennent Tristan en flagrant délit et procèdent à son arrestation. La preuve de sa culpabilité est manifeste. La reine et Tristan sont ligotés et condamnés au bûcher. On les conduit sur le lieu du supplice.