Ballade napolitaine

Ballade napolitaine

-

Livres
388 pages

Description

Ce livre est le récit d'un étonnant voyage: un voyage de quatre ans à l'intérieur d'une ville. L'histoire d'une errance à petite distance. Youri s'est retrouvé à Naples un peu par hasard, à la suite d'un été agité sur une plage du sud de l'Italie. Il découvre une ville dont il ne connaît rien mais qui semble réunir l'intégralité des clichés italiens. Et pas seulement. Une ville pleine de surprises, abritant l'entrée des Enfers, mais aussi le Purgatoire et le Paradis; une ville où les miracles existent encore, berceau de la musique et des légendes européennes; une ville où le souvenir des Anciens Grecs côtoie celui de Maradona. Youri a exploré les quartiers de Naples un à un, découvrant les histoires et les légendes qui s'y cachent. En y habitant et en y travaillant, il a vécu la ville de l'intérieur et est devenu lui-même, peu à peu, napolitain. Au final, ces années à Naples forment une étrange histoire d'amour, faite d'attraction et de répulsion. L'histoire d'une sirène...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 décembre 2014
Nombre de visites sur la page 32
EAN13 9782342032307
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Youri Sawtschuk BALLADE NAPOLITAINE
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France IDDN.FR.010.0119888.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication par Mon Petit Éditeur en 2014
Merci Maman pour ta confiance et Khemla pour ton enthousiasme…
Paestum
1. « Lundi, ils seront là. Partout… » D’un grand geste, Pasquale nous montre la pinède, une lueur d’inquiétude dans le regard. Je l’observe, intrigué. Il n’y a jamais per-sonne ici. C’est si calme, si tranquille. Que pourrait-il bien se passer lundi, précisément ? Je m’éloigne de la pinède et fais quelques pas sur la plage, face à l’incroyable panorama du Golfe de Salerne. Le cordon dunaire s’étire sur des kilomètres, jusqu’au pied d’une chaîne de montagnes escar-pées qui se prolonge dans la mer. À l’extrémité de la péninsule, flottant sur l’horizon, l’île de Capri. Comme à chaque fois, je ne peux m’empêcher de faire un grand sourire : je suis vraiment un veinard de me retrouver ici ! Nous sommes en avril 2006. Cela fait un mois que j’ai commencé mon Service Volontaire Européen, au sein d’une association environ-nementale italienne, la Legambiente. L’association, présidée par Pasquale, gère une petite réserve naturelle en bord de mer, à proximi-té du site archéologique de Paestum, dans le Sud de l’Italie. J’ai la chance de me retrouver en compagnie de deux ravissantes volontaires européennes, Ragna, venue d’Allemagne, et Ana, de Ser-bie. Nous sommes logés dans une magnifique maison construite sur les vieux remparts de la cité antique. Depuis le balcon, le panorama est splendide. Une petite plaine cultivée s’étend jusqu’au pied des montagnes, juste en face, avec de petits villages perchés sur les con-treforts, au milieu des oliviers. La campagne arbore un beau vert printanier et les arbres fruitiers sont en fleurs. Mais surtout, à quel-ques centaines de mètres sur la droite, à moitié dissimulés par une rangée de cyprès, voici trois incroyables temples grecs, parfaitement conservés, qui émergent au milieu des herbes folles. C’est ce qui reste
9
BALLADE NAPOLITAINE
d’une cité fondée par les Grecs il y a plus de 2 500 ans, l’antique Po-seidonia, rebaptisée Paestum par les Romains. L’orangé de la pierre des vieux temples s’accorde idéalement avec le vert des champs qui les entourent et le rose des arbres de Judée en fleur. Le matin, nous allons au boulot à bicyclette, en sifflotant à travers la campagne ensoleillée parsemée d’oliviers et de grands pins parasols. Le travail n’est pas très dur : enlever les mauvaises herbes sur les rui-nes de Paestum, réparer quelques barrières sur la plage ou arpenter la pinède pour vérifier que tout va bien. C’est la belle vie… On com-mence même à se demander pourquoi l’association a besoin de tant de volontaires. Il n’y a pas grand-chose à faire, la petite réserve natu-relle se porte bien. On a presque l’impression d’être en vacances… Jusqu’à ce qu’arrive ce fameux Lundi de Pâques.
Le Lundi de Pâques
Suivant une antique tradition qui se perd dans la nuit des temps, le lundi de Pâques est le jour que choisissent tous les Napolitains pour faire leur premier pique-nique de l’année. Et ce pique-nique, d’un commun accord, ils décident de venir le faire ici, dans notre pinède, pourtant située à plus de cent kilomètres au sud de Naples Ils arrivent dès le petit matin. D’abord quelques familles, en éclai-reurs, qui arpentent le terrain et commencent à étendre leurs nappes pour se réserver les meilleurs coins. Puis, rapidement, voilà le gros des troupes : ce sont des centaines de familles qui débarquent sous les pins, armées jusqu’aux dents de tables pliantes, barbecues et glacières, bien décidées à festoyer toute la journée en pleine nature. En quel-ques heures, la pinède, habituellement si silencieuse, se transforme en un véritable champ de foire. Les pique-niqueurs sont partout, dans les moindres recoins : les familles s’entassent les unes sur les autres, les enfants courent dans tous les sens, les ballons de foot fusent de toutes parts entre les troncs, la fumée des barbecues se répand sous les arbres, la musique des radios emplit le sous-bois… Je suis impressionné par la quantité
10