Journal d'une voltige

-

Livres
70 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Tu n'as plus de trapèze, mais tu es toujours dans l'espace... Tu n'as plus tes jambes mais tu avances vite... Tu n'es plus là, mais tu es partout... Alors quoi?... Cette histoire avec des mots, des bruits, de la douleur, des questions, de la douceur, de l'espoir... Tu es devenu la plume de l'oiseau qui a fait couler l'encre... Une plume de poète... Est-ce là une lettre ouverte au disparu? Mais le texte n'en a pas les accents doloristes et ne relève pas du genre du tombeau. Est-ce là la révélation sur la scène publique d'une histoire d'amour? Pas véritablement, car la pudeur guide toujours l'écriture? Est-ce même un véritable journal tant la structure se veut libre? Ou bien plutôt est-ce le lieu où Marie Bouyat dépose et polit les éclats d'une relation amoureuse hors norme et légère, lumineuse et bouleversante? Peut-être, car il y a certainement quelque chose du coffre au trésor dans cette évocation tendre, aérienne, souvent amusée et étonnée, de ces moments passés en compagnie de F. Champion.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 28 février 2013
Nombre de lectures 32
EAN13 9782342002973
Langue Français
Signaler un problème
Journal d’une voltige
Marie Bouyat Journal d’une voltige
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0118240.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2013
On ne sait pourquoi certaines rencontres nous semblent venir de l’enfance
Il arrive, parfois, qu’un jour, L’on pousse le vase un peu plus au bord du vide, Et qu’il tombe… On dit que les filles naissent dans les roses… Moi, je suis née dans une petite brouette bleue, entou-rée des parfums de saisons, comme des sources de lumières. Bercée par le bruit des marteaux, qui scandent les étapes de la poudre blanche broyée par les machines, j’arpente tous les recoins de ce vaste monde : l’écluse, la vieille maison, les passages secrets, le grenier aux pigeons, la petite île perdue au milieu de la rivière… L’homme qui me balade au milieu des creux et des bos-ses dans cette petite charrette ambulante porte une casquette, un peu de côté lorsqu’il fait trop chaud. Il ne parle pas beaucoup, mais il accepte de confectionner avec moi des pâtés de sable, que nous décorons avec des pâque-rettes et des herbes folles. Parfois, je m’endors, alors il me ramène au moulin dans ses bras : je sens l’odeur du lait chaud en pénétrant dans la cuisine et j’imagine le goût de la pomme craquante que l’on me tend au bout de la pointe d’un couteau. Et puis je me souviens. Deux petites pantoufles rouges, enfoncées dans l’herbe fraîche, toutes surprises… J’ai six ans. L’air, le vent n’en finissent pas de balayer mes nari-nes. Une mèche de cheveux… Les insectes qui s’agitent… Des yeux un peu frileux… Octobre est déjà là… J’ai du retard pour l’école à cause d’une double pneumonie…
9
Mais le grand jour arrive… Il y a beaucoup d’enfants. Ça sent l’encre. Et les plumes étonnantes qui tracent des courbes… Je ne peux pas rester trop longtemps fermée, surtout, si je suis obligée de ne pas bouger. Je retrouve la rivière. À la clinique, il n’y a pas de riviè-res… Les gens ne dorment pas la nuit. C’est vraiment étrange… À la campagne, tout se repose, mais en ville tout s’agite, ça n’en finit pas. Arpège… Tu es là tout en bas de ma colonne Arabesque… Voltige…
10