//img.uscri.be/pth/f5e473492632fae7727515b0de561beb1235c1c8
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Désenchantement. Poèmes

De
102 pages
Malgré les impressionnantes richesses dont regorge l'Afrique, la misère et la pauvreté y sévissent et y ont fait leur nid. Désenchantement est un chant lyrique de quarante poèmes, dont la thématique puise son inspiration au coeur même des angoisses quotidiennes de l'homme.
Voir plus Voir moins

Rémy MvengDésenchantement
Malgré les impressionnantes richesses dont regorge
l’Afrique, la misère et la pauvreté sévissent quand même
et y ont fait leur nid. Véritable paradoxe, les fléaux tels Désenchantement
que la corruption, l’incurie, le népotisme, etc. règnent en
maîtres absolus sous le regard complaisant de l’élite.
Désenchantement est un chant lyrique de quarante
Poèmespoèmes, dont la thématique puise son inspiration au
cœur même des angoisses quotidiennes de l’homme.
Au-delà d’être un air mélancolique ou encore désespéré,
ce recueil apparaît davantage comme un coup de fouet,
indispensable à l’éveil d’une conscience engloutie dans
l’abîme du désespoir et spectatrice des défis de l’heure
– de peur que nos aujourd’huis ressemblent fatalement à
nos demains.
Rémy Mveng est un auteur camerounais. Il
a fait ses études secondaires au lycée de la Cité
des Palmiers à Douala avant de s’inscrire à
l’université de Yaoundé-II Soa, où il étudie la
science politique. Désenchantement est son
premier ouvrage.
Préface de Bingono Bingono
Illustration de couverture de l’auteur, juillet 2014 : un village, dans un sens
élargi, la ville, le pays ou le continent africain, qui, apparemment, a tout pour
plaire, mais où les conditions de vie ne sont pas très favorables. Face à ce
malêtre, l’espoir et la vie ne se trouvent-ils pas ailleurs ? Ailleurs qui lui-même
constitue une grosse interrogation…
12 €
LITTÉRATURES ET SAVOIRSISBN : 978-2-343-05446-9
H-CAMEROUN_S_LITTERATURE-SAVOIRS_MVENG_DESENCHANTEMENT.indd 1 19/01/15 19:07
Désenchantement
Rémy Mveng






Désenchantement

Littératures et Savoirs
Collection dirigée par Emmanuel Matateyou

Dans cette collection sont publiés des ouvrages de la littérature
fiction mais également des essais produisant un discours sur des
savoirs endogènes qui sont des interrogations sur les conditions
permettant d’apporter aux sociétés du Sud et du Nord une
amélioration significative dans leur mode de vie. Dans le domaine de
la création des œuvres de l’esprit, les générations se bousculent et
s’affrontent au Nord comme au Sud avec une violence telle que les
ruptures s’accomplissent et se transposent dans les langages littéraires
(aussi bien oral qu’écrit). Toute réflexion sur toutes ces ruptures, mais
également sur les voies empruntées par les populations africaines et
autres sera très éclairante des nouveaux défis à relever.
La collection Littératures et Savoirs est un espace de promotion
des nouvelles écritures africaines qui ont une esthétique propre ; ce
qui permet aux critiques de dire désormais que la littérature africaine
est une science objective de la subjectivité. Romans, pièces de théâtre,
poésie, monographies, récits autobiographiques, mémoires... sur
l’Afrique sont prioritairement appréciés.


Déjà parus

Hilarion MPEBE, Sous les lueurs de l’arc-en-ciel, 2014.
Thierry d’ARSÈNE, Mille et un vers, 2014.
Maboa BEBE, Ewande. Amour, peurs, espoir, 2014.
TOMA de l’EAU, Soir au village ou Globalisphère, 2013.
Léonard FOKOU, L’Aurore de l’Aurore, 2013.
Germain DONFACK, La paix à tout prix, 2013.
Sosthène Marie ATENKÉ-ÉTOA, Les poèmes de la passion, 2013.
AYANGMA-BONOHO, Noire cité, 2013.
SALTAIRE, Judas de jadis – Judas d’aujourd’hui, 2013.
Herbert MOFFO KAZE, La dent du coq, 2013.
Léonard FOKOU, L’Odyssée d’un enfant dans un monde en
dérive, 2013.
Sophie Françoise BAPAMBE YAP LIBOCK, Le dévoilement du
silence, 2013.
Rémy Mveng




Désenchantement
Poèmes






Préface de Bingono Bingono













































© L’Harmattan, 2015
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-05446-9
EAN : 9782343054469







À mon fils Vadim Timael.
À ma mère Marie Thérèse Bella et mon père Pierre
Mveng
À mes frères, sœurs et neveux.
À tous ceux qui m’ont soutenu dès les débuts.




Merci à Dieu tout-puissant qui m’a sorti de l’ombre à
la lumière ; lui seul est capable de prendre une petite
chose pour en faire une grande.

Merci à Madeleine Flore Baha Motassi pour son
soutien sans faille durant toutes ces années.
Merci à Monsieur BingonoBingono pour la préface.
Merci à Liliane Mouafo pour sa clairvoyance.
Merci à Madame Augustine Komtcheu Tientcheu.
Merci à Monsieur Emmanuel Gweth Bikoi.
Préface
Simple et beau
La beauté relève de l’esthétique. Et c’est là toute la
complexité du concept. Car le beau d’ici pourrait parfois
relever du laid chez ceux d’en face. Et, qui plus est, l’on
peut parler des belles laideurs, à l’instar de ce rictus si
réussi qu’il rend plutôt attrayant celui qui l’exprime. Il en
est qui s’émeuvent devant la flottaison des feuilles jaunes
de l’automne, quand le vent les fait voleter. Or, ce jaune
est symbole de la mort qui a frappé ces feuilles qui hier
encore, apaisaient de leur verdeur, la nature animale,
végétale et minérale. Et par ailleurs, quelques personnes,
la mine curieusement luisante, proclament à l’issue d’une
cérémonie d’inhumation : c’était un bel enterrement.
Comme pour attester que la plus grande douleur peut avoir
son côté gai. La notion d’esthétique passe alors pour être
propice à la construction des oxymores, où des valeurs
antithétiques fusionnent et créent l’osmose. Ainsi, simple
et beau est la réaction que suscite en nous, le présent cru
littéraire du poète Rémy MVENG. Philanthropique et
conciliateur, le créateur fait côtoyer harmonieusement le
bien et le mal. Et allègrement, dans un éclectisme qu’il
faut lui reconnaître, il fait passer moelleusement les
convives de sa table du chaud au froid, du mélancolique
au joyeux, du désespérant à la béatitude. L’illimite de la
thématique mvengenne, la liberté dont jouit le poète et qui
l’emporte presque en le ballotant de la société des
Hommes dont il peint le fluctuant, à celle de la nature que
n’épargnent ni l’investigation du monde visible ni celui
invisible, sont à mettre au crédit de cet écrivain. Le
re9