//img.uscri.be/pth/514aa8cfd8279d25286c3fa33f4c77bacaefb7d0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI

sans DRM

Échos de jeunesse

De
36 pages

Je voudrais, à propos de ces quelques chansons, indiquer dans la littérature de ce temps-ci le passage d’un écrivain de belle humeur, qu’on a eu raison d’appeler le dernier des Escholiers.

Les rimeurs par état, les mâche-lauriers blafards et les employés aux pompes funèbres de la poésie, feront peu de cas, j’imagine, de ces refrains de jeunesse éclos en plein soleil de Bohême et à l’ombre du Pays latin. Depuis le jour mémorable où le grand Lama de l’élégie proscrivit le rire et excommunia Rabelais, il a été reconnu, par les gens vertueux et bien pensants, que Marot, Regnier, La Fontaine et Molière, — voire Voltaire et Beaumarchais, — furent des farceurs de peu de conséquence.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Voir plus Voir moins
Illustration

À propos de Collection XIX

Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.

Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…

Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIXe, les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.

Illustration

J’étais dru comme un moineau franc,
Dont j’eus la tête et l’encolure ;
Toujours agir de but en blanc
Est le défaut de ma nature.

Antonio Watripon

Échos de jeunesse

Les trois âges du pays latin

LE DERNIER DES ESCHOLIERS

Je voudrais, à propos de ces quelques chansons, indiquer dans la littérature de ce temps-ci le passage d’un écrivain de belle humeur, qu’on a eu raison d’appeler le dernier des Escholiers.