Joseph Conrad

-

Livres
56 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


OUVRAGE BILINGUE !



Lorsque l'une des plus grandes essayistes de son temps met en lumière son activité de critique au sein d'un ouvrage s'intéressant à des romanciers, des poètes, dramaturges et essayistes célèbres aussi bien qu'à des écrivains, diaristes ou biographes obscurs, voire oubliés, cela donne un objet littéraire absolument unique, relevant autant de la critique, du mémoire, de la biographie ou de la fiction. C'est tour à tour avec humour, intimité et une extrême clarté que ces courts textes informels et ouverts forment The Common Reader : First Series (1925) & Second Series (1932).



Sur une idée du traducteur Jean-Yves Cotté, spécialiste de Virginia Woolf, plusieurs de ces textes vous sont proposés sous un format inédit, bilingue, confrontant la voix incomparable de Woolf et sa transposition moderne dans une traduction menée de main de maître.


C'est étonnant, incontournable, donc indispensable !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 50
EAN13 9782376419365
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
TRADUCTIONBILINGUELITTÉRATUREÉTRANGÈRETRANSPOSITIONDELALANGUETERMINOLOGIE
TRADUCTIONBILINGUELITTÉRATUREÉTRANGÈRETRANSPOSITIONDELALANGUETERMINOLOGIE
TRADUCTIONBILINGUELITTÉRATUREÉTRANGÈRETRANSPOSITIONDELALANGUETERMINOLOGIE
TRADUCTIONBILINGUELITTÉRATUREÉTRANGÈRETRANSPOSITIONDELALANGUETERMINOLOGIE
TRADUCTIONBILINGUELITTÉRATUREÉTRANGÈRETRANSPOSITIONDELALANGUETERMINOLOGIE
TRADUCTIONBILINGUELITTÉRATUREÉTRANGÈRETRANSPOSITIONDELALANGUETERMINOLOGIE
Bilingue français|anglais
GWENCATALÁÉD.
EMMANUELTUGNY
t
uddenly, without giving us time to arrange our thoughts or prepare our phrases, our guest ilsoningSreoiymtsrrvisuangweepihisithkislodgingin,ogtotekahpueayars has left us; and his withdrawal without farewell or ceremony al, this country. For there was always an air of mystery about him. It was partly his Polish birth, partly his memorable appearance, partly his preference for living in the depths of the country, out of earshot of gossips, beyond reach of hostesses, so that for news of him one had to depend upon the evidence of simple visitors with a habit of ringing doorbells who reported of their unknown host that he had the most perfect manners, the brightest eyes, and spoke English with a strong foreign accent.
1
0