Les enfants des éléments
380 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Les enfants des éléments

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
380 pages
Français

Description

"Poséia, Ghéa, Léo et Tan, les enfants des Éléments, ne pensaient pas revenir aussi vite dans le monde des Mages, mais la fée Herbiane, l'herboriste la plus douée de la péninsule du Ponant a été enlevée…Confrontés à d'étranges fauves-hurleurs et à des grawacs, des guerriers redoutables, les enfants des Éléments découvrent que leur vieil ennemi Magle est le seul à pouvoir les aider à retrouver la fée.
Qui a effacé le souvenir du livre de mémoire ? Quels secrets cachent la dague de Drinan et la curieuse filésia ? Les enfants des Éléments n'ont que quelques jours pour percer ces mystères et retrouver Herbiane…"

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2007
Nombre de lectures 325
EAN13 9782296365285
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

L E S
E N FA N T S
D E S
É L É M E N T S
E T L A D I S P A R I T I O N D’ HE R B I A N E
Naïk Feillet
L E S E N FA N T S D E S É L É M E N T S
E T L A D I S PA R I T I O N D’ HE R B I A N E
ODIN éditions www.odin-editions.com
L E S E N F A N T S D E S
DU MÊME AUTEUR:
É L É M E N T S E T L A D I S P A R I T I O N DH E R B I A N E
Les Enfants des Éléments et le cristal des mages
DANS LA COLLECTIONKHARISADO:
L’Amour, la mort et tutti quanti..., Laurent Anne Lecteur, es-tu là ?, Laurent Anne Le Puits du fourchu, Dominique Laguerre La Dame aux deux jardins,vol 1 :Le sang des Loups, Dominique Laguerre La Dame aux deux jardins, vol 2 :Les Yeux de Wardah, Dominique Laguerre Face à Pile ; mensonges, horreurs et splendeurs,Brigitte Tsobgny Rats, Brigitte Tsobgny
DANS LA COLLECTIONKHARIS:
La Vie d’un autre, Thierry Acot-Mirande Mémoire des sables, Nicolas Ragu L’Homme qui aimait Yngve, Tore Renberg La Tête, le ventre et le médecin, Paul Zeitoun
ISBN : 978-2-913167-61-2
© ODIN éditions , novembre 2007 Graphisme et illustrations : Mette morskogen, www.perle.no Distribution : Harmattan
Le code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une uti-lisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illi-cite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.
L E S E N F A N T S D E S É L É M E N T S E T L A D I S P A R I T I O N DH E R B I A N E
TA B L E D E S M AT I È R E S
LE RETOUR AU MANOIR D’ARLENN.............................................. 7 DE JEUNES HÉROS........................................................................27 UNE NOUVELLE MISSION.............................................................47 L’ATELIER DUNE FÉE HERBORISTE...............................................69 LE LIVRE DE MÉMOIRE..................................................................91 UN SOUVENIR PERDU.................................................................113 LE FAUVE-HURLEUR..................................................................133 LA FORÊT DE L’ERMITE..............................................................153 LE CHANTAGE............................................................................173 LES GRAWACS............................................................................193 L’HÉRITAGE DEDRINAN............................................................213 LA PAROLE DONNÉE...................................................................237 LES MARAISBLANCS..................................................................255 LE JOURNAL DUN VOYAGEUR....................................................277 LA DAGUE..................................................................................299 LE SUPPLICE D’HERBIANE..........................................................321 L’ÉLÉMENTAL............................................................................341 LES DONS DUNE FÉE..................................................................361
L E S E N F A N T S D E S É L É M E N T S E T L A D I S P A R I T I O N DH E R B I A N E
LE RETOUR AU MANOIR D’ARLENN
Tan se réveilla très tôt. Il s’étira et se mit à sourire ; aujourd’hui était un grand jour ! Il sortit rapidement de son lit, ouvrit la fenêtre et poussa les volets. Un cou-rant d’air frais s’engouffra dans la chambre, portant les odeurs humides des sous-bois et de la brume qui voi-lait encore le lac. Les couleurs de l’automne se déployaient sur le parc du manoir d’Arlenn ; les arbres délaissaient leurs nuances vertes pour se couvrir de teintes jaunes et rousses. Des feuilles mortes dessi-naient déjà des petits tapis ocre et bruns sur l’herbe rase. Tan et son père, l’intendant du manoir, les ramas-saient régulièrement depuis deux semaines pour que le parc soit propre et agréable avant l’arrivée des pre-miers pensionnaires, dans la matinée. – Brrr ! fit le jeune garçon en frissonnant. Il referma la fenêtre, puis s’empressa de faire sa toi-lette et de s’habiller, car le manoir était en pleine effer-vescence depuis l’aurore. Le directeur ne tenait pas en place : il allait et venait dans les pièces du château afin de s’assurer que tout était parfaitement en ordre.
7
L E S E N F A N T S D E S É L É M E N T S E T L A D I S P A R I T I O N DH E R B I A N E
Au cœur de la forêt de Brocéliande, le manoir d’Arlenn accueillait de jeunes pensionnaires pendant les vacances scolaires. Tan, très fier d’être le fils des intendants, habitait au château toute l’année avec ses parents, dans un appartement aménagé au rez-de-chaussée, mais le directeur l’autorisait à participer aux activités du manoir avec les autres adolescents. Il avait fêté ses douze ans en juin et suivait des cours au col-lège de la ville voisine. Au manoir d’Arlenn, au mois de juillet, il avait fait la connaissance de trois vacan-ciers de son âge : Ghéa, Poséia et Léo. Leur amitié ne s’était pas fragilisée pendant les trois mois de leur séparation ; ils se téléphonaient et s’écrivaient réguliè-rement en attendant de se retrouver, en automne. Ce jour était enfin venu : Ghéa, Poséia et Léo devaient arriver avant midi. Tan, qui avait l’habitude d’oublier son réveil et de rêvasser dans son lit le matin, se leva à sept heures, à la grande surprise de ses parents. Il s’af-fairait déjà, assistant son père qui vérifiait l’installation des chambres, avant de filer à la cuisine pour aider sa mère. Il était tellement impatient de revoir ses amis que le temps lui paraissait terriblement long ! Dès qu’il entendit le bruit des roues des autocars crisser sur les graviers, Tan se précipita dans la grande cour et traversa le pont-levis qui enjambait les anciennes douves du château. Arrivé dans le parc, il se hissa sur la pointe des pieds pour tenter de distinguer, à travers les vitres du véhicule, les visages familiers de
8
L E S E N F A N T S D E S É L É M E N T S E T L A D I S P A R I T I O N DH E R B I A N E
ses compagnons. Une vingtaine d’adolescents descen-dit du car dans un brouhaha incontrôlable. Tan grimpa sur un gros bloc de pierre et reconnut bientôt dans la foule la fine silhouette de Léo, ses cheveux dorés, ses yeux couleur de l’azur du ciel, et son sourire ironique ; le jeune garçon récupérait son sac dans la soute du bus. Lorsqu’il aperçut Tan lui faire de grands signes de la main, il courut à sa rencontre. Le fils de l’intendant eut un petit rictus satisfait : il avait grandi depuis trois mois et dépassait maintenant Léo de plusieurs centi-mètres ! – Enfin ! s’exclama-t-il. Je suis content de te revoir. Ghéa et Poséia seront bientôt là, allons les attendre dans la salle de réception. – Je suis vraiment heureux de revenir au manoir ! dit Léo, posant amicalement sa main sur l’épaule de Tan. La façade du château élevait sa majesté sévère der-rière le pont-levis et la cour. Sur les larges pierres sombres, trois rangées de fenêtres blanches éclairaient le rez-de-chaussée et les étages. Les quatre tours rondes se dressaient au-dessus du toit d’ardoises noires et dominaient le parc d’Arlenn. Les deux amis fran-chirent la porte d’entrée et pénétrèrent dans un long couloir austère. Quand Léo l’avait emprunté la pre-mière fois au mois de juillet, il avait ressenti une étrange impression d’excitation mêlée de crainte. Seuls quelques chandeliers émergeaient des murs, donnant au manoir une atmosphère mystérieuse.
9
L E S E N F A N T S D E S É L É M E N T S E T L A D I S P A R I T I O N DH E R B I A N E
Dès leur arrivée, tous les pensionnaires devaient se réunir dans la salle de réception pour écouter le dis-cours du directeur. Léo retrouva avec plaisir ce vaste salon à l’odeur de parquet ciré, où la lumière entrait par de hautes fenêtres. Des tableaux et des tapisseries champêtres ornaient les murs. Face à face, l’immense cheminée en pierre et l’estrade, aussi grande qu’une scène de théâtre, se regardaient avec noblesse. Alignés les uns derrière les autres, des bancs recouverts de coussins rouges attendaient les visiteurs. Tan entraîna Léo au fond de la salle, près de la cheminée. – Nous serons mieux ici : le directeur va faire son éternel discours de bienvenue. Ils s’installèrent sur la dernière rangée de bancs, puis commencèrent à discuter joyeusement de tous les petits événements qui avaient rempli leur vie d’adoles-cents pendant ces dernières semaines. Une demi-heure plus tard, ils aperçurent leurs amies qui les cherchaient du regard. Ghéa, les cheveux bruns tressés en une longue natte, écarquillait ses yeux couleur vert olive. Poséia coiffait ses mèches blondes emmêlées par le vent d’automne ; son regard bleu outremer scrutait l’assistance. Les deux garçons se levèrent, agitant les mains dans leur direction. Elles les virent enfin et se faufilèrent entre les groupes d’enfants qui bavardaient bruyamment pour aller les rejoindre. Tan déclara alors avec orgueil :
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents