//img.uscri.be/pth/5b3d17f8120c510ac81e53978908bb49725b686b
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Jules Vallès : la violence dans la trilogie

De
390 pages
Le romancier Jules Vallès (1832-1885) n'est pas un théoricien de la violence. Iconoclaste et plume redoutée, Jacques Vingtras est le double fictionnel de l'auteur dans L'Enfant (1879), Le Bachelier (1881) et L'Insurgé (1886). Il témoigne des violences institutionnelles dont il fut la victime et des violences libératrices auxquelles il participa. Cet ouvrage étudie la représentation de la violence chez Vallès.
Voir plus Voir moins
Jules Vallès :
la violence dans la trilogie
©L'HARMATTAN, 2007 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-03842-4 EAN : 9782296038424
Thierry BRET
Jules Vallès : la violence dans la trilogie
L’Harmattan
Critiques LittérairesCollection dirigée par Maguy AlbetDernières parutions Marie-Madeleine VAN RUYMBEKE-STEY (Sous la direction de),Kawa Sywor KAMANDA. Regards critiques,2007. Nina ZIVANCEVIC,Milos Crnjanski : La Serbie, l’exil et le retour, 2007. Carol RIGOLOT,Saint-John Perse : la culture en dialogues, 2007. Alexie TCHEUYAP,PiusNganduNkashama. Trajectoires d’un discours, 2007. Marie-Noëlle RIBONI-EDME,La trilogie d’Agota Kristof. Ecrire la division, 2007. Masao SUZUKI,J.-M.G. Le Clézio : évolution spirituelle et littéraire, 2007. Sylvie BOURGEOIS,Marguerite Duras, une écriture de la réparation, 2007. Bani NINGBINNIN,Littératures africaines et conquête du pouvoir, 2007. Monique MICHAUD (dir.),Identités méditerranéennes, reflets littéraires. Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Italie, Portugal, Serbie, 2007. Marcel SOMMER,Les villes et les livres, 2007. Françoise DARNAL-LESNÉ, Anton P. Tchekhov, portraits de femmes, 2007. Arnaud GENON,Hervé Guibert : vers une esthétique postmoderne,2007. Mariska KOOPMAN-THURLINGS,Sylvie Germain. La hantise du mal, 2007. Marie-Françoise CANEROT et Michèle RACLOT (textes réunis par),Julien Green.Non-dit et ambiguïté, 2007. Roland ERNOULD,Claude Seignolle et l’enchantement du monde, 2007. Marina SALLES,Le Clézio, « peintre de la vie moderne », 2007. Rong FANG,Marguerite Duras : la relation frère-sœur,2007. Narjess d’OUTRELIGNE-SAIDI,Les techniques d’expressiondans Zayni Barakatde Gamal Ghitany, 2007. Martine FERNANDES,Les écrivaines francophones en liberté, 2007. Peter SCHNYDER,Permanence d’André Gide, 2007. Esa Christine HARTMANN,Las manuscrits de Saint-John Perse, pour une poétique vivante, 2007. Claude HERZFELD,Jean Rouaud et le « trésor des humbles », 2007. Claude HERZFELD,La littérature, dernier refuge du mythe, Mirbeau, Philippe, Alain-Fournier, 2007. Marta GINÉ-JANER,Villiers de l’Isle-Adam : l’amour, le temps, la mort, 2007.
À Agnieszka
Jules Vallès par Gustave Courbet Musée de la ville de Paris
SOMMAIRE INTRODUCTIONNÉRALE.................................................................... 13
Première Partie : UNE ÉCRITURE DE L’ENGAGEMENT ....................... 23
CHAPITRE ILECHOIX DE LENGAGEMENT........................................... 25  A Situation de l’écrivain ..................................................................... 25 1 « On vit dans le temps ».............................................................. 25 2 Un écrivain situé......................................................................... 28 3 L’écrivant................................................................................... 34 4 Pour qui écrit-on ?..................................................................... 43  B Violence et engagement .................................................................. 51 1 « Ou insurgé ou courtisan : il n’y a pas à sortir de là ! ».......... 51 2 Vallès, figure prototypique de l’intellectuel combattant............ 56 CHAPITRE IILELIVREBLESSÉET QUI BLESSE..........6..7........................  A Des mots qui ont un goût de sang ................................................... 67 1 L’enfant d’une nuit de Londres.................................................. 67 2 La chemise rouge........................................................................ 72 3 Mémoires d’un fusillé................................................................. 79  B La question du genre ....................................................................... 85 1 « Ma histoire, mon Dieu, ou presque mon histoire »................. 86 2 Grande forme et petite forme09...................................................... 3 La tentation de l’idéologie..........................................................94 4 « Je est un autre ».......................................................................97 CONCLUSION..............101............................................................................
Deuxième Partie :
DE L’HOMME IRONIQUE À L’HOMME RÉVOLTÉ............................ 103
CHAPITRE IIIL’ILLUSION COMIQUE............................................... 105 1 La posture d’ironie................................................................... 105 2 Un art de persuader113.................................................................. 3 Pitreries et scénarios de ratage................................................ 115 4 Idéologie de la blague.............................................................. 121 5 La leçon du pain....................................................................... 127
CHAPITRE IVÉCRIREÀHAUTEUR DE MORT............................................. 133 1 Écrire à hauteur d’événement.................................................. 133 2 Temps de l’individu et temps de l’histoire................................ 138 a Le temps dansL’Enfant: flânerie et discordance...931............ b Le temps dansLe Bachelier: la hantise de la répétition.... 140 cL’Insurgéou le temps de l’Histoire retrouvé....................... 144 3 Les rythmes temporels de la violence....................................... 148 4 Des nues et des morts............................................................... 153 5 Mort, où est ta victoire ?.......................................................... 163  CONCLUSION..........................................................713................................
Troisième Partie :
VIOLENCE DE L’ORIGINE ET ORIGINE DE LA VIOLENCE……….175
 CHAPITRE VLEROMAN FAMILIAL................................................. 177  A La mère « vingt traces »................................................................ 177 1 Au commencement, le fouet...................................................... 177 2 La mère au phallus................................................................... 178 3 Madameveto ............................................................................ 185 4 « Mauvais sein »....................................................................... 186 5 La mère invalidée..................................................................... 188 6 Portrait en jaune................................................192....................... 7 Pieux simulacres........914............................................................... 8 La mère, une fonction............................................................... 196  B LePater familias...........................................200................................ 1 Passage de relais...................................................................... 200 2 Le père, le fils et l’almamater .................................................. 208 3 Un tyran d’argile...................................................................... 214 4 Sauver le père ?........................................................................ 219 CHAPITRE VIREJOINDRE SON NOM..................................................... 227  A Les ratés du processus identitaire ................................................. 227 1 Le petit chose............................................................................ 227 2 Au nom du père......................................................................... 234 3 Trouver sa place....................................................................... 237  aSous le signe de Matoussaint............................................... 237  bSous le signe de Legrand..................................................... 242 4 Le corps en trop........................................................................ 243 5 Les divisions du social.............................................................. 247  B Le maintien de soi ......................................................................... 252 1 Le trésor de l’enfance............................................................... 252 2 S’évader ....................................................................................259