//img.uscri.be/pth/31f305a5d6054f5ac91ef721bd537a849dfa4651
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'atelier d'écriture et de jeu du théâtre national de la Colline

De
148 pages
Le théâtre national de la Colline organise un atelier d'écriture et de jeu qui réunit une population diversifiée du nord-est parisien et sa proche banlieue. Son organisation prend place dans le cadre de la mission générale d'une institution culturelle publique, qui au-delà de ses objectifs artistiques doit aussi être reconnue comme un acteur social, contribuant à renforcer le lien social et l'intégration de groupes de population en difficulté. Voici relatée cette expérience par une équipe de sociologues.
Voir plus Voir moins
Sous la direction de Sylvie PFLIEGER
L’atelier d’écriture et de jeu du théâtre national de la Colline Le lien social à travers l’art théâtral
L’atelier d’écriture et de jeu duthéâtrenational de la Colline
Sous la direction de Sylvie Pflieger
L’atelier d’écriture et de jeu duthéâtrenational de la Colline Le lien social à travers l’art théâtral
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01897-3 EAN : 9782343018973
PRÉSENTATION
Depuis 2007, le théâtre national de la Colline organise un atelier d’écriture, devenu en 2011 atelier d’écriture et de jeu, réunissant tous les samedis matins de janvier à juin, une population hétérogène d’hommes et de femmes habitant le quartier ou plus généralement le nordest parisien et sa proche banlieue, de tous âges, toutes nationalités, tous niveaux d’études, qui va partager pendant quelques mois une aventure commune débouchant sur une présentation publique dans la grande salle du théâtre un samedi soir de juin. En janvier 2011, la responsable de cet atelier qui est aussi responsable du mécénat au théâtre national de la Colline, contacte une équipe d’enseignantschercheurs et chercheurs de l’Université Paris Descartes, (Faculté des Sciences Humaines et Sociales Sorbonne), pour suivre cet atelier et en réaliser une évaluation. Ce travail a été effectué sur deux saisons successives, 2011 et 2012, en collaboration étroite avec les responsables et intervenants de l’atelier du théâtre de la Colline, ainsi qu’avec les mécènes soutenant cette 1 opération . Cet ouvrage relate cette expérience, à la fois très riche sur le plan humain de par les contacts avec les participants à cet atelier, et très riche sur le plan scientifique pour des sociologues et économistes qui trouvaient là un terrain leur permettant de confronter des théories à une réalité sociale et culturelle. Ce travail s’intègre dans une problématique générale traitant du rôle d’une institution culturelle publique au sein du territoire dans lequel elle s’insère. En effet, si l’on attend traditionnellement d’une 1 ème  La3 saison2013 n’a pas fait l’objet d’un suivi régulier et direct par les chercheurs. Le contact était cependant maintenu avec les intervenants.
institution culturelle, en l’occurrence un théâtre ici, qu’elle présente des spectacles de qualité, à un public le plus large possible, les objectifs fixés se sont diversifiés et élargis au cours du temps, débordent désormais de la seule sphère artistique pour être intégrés dans la sphère sociale. Il ne s’agit plus seulement de remplir une mission artistique, mais bien d’être acteur à part entière du développement économique et social d’un territoire, de prendre part aux missions de développement local et d’insertion sociale incombant à ce territoire d’accueil. Ces nouveaux rôles assignés aux institutions culturelles vont avoir des conséquences en termes de gouvernance, ces institutions étant alors conduites à sortir de leur environnement strictement artistique pour composer avec d’autres acteurs, élus locaux, responsables associatifs, établissements scolaires, entreprises et mécènes. Ce sont ces nouveaux enjeux et défis auxquels sont confrontées les institutions culturelles qu’il s’agit de présenter dans cet ouvrage, à partir du travail mené sur l’atelier d’écriture et de jeu du théâtre national de la Colline. Ce travail n’aurait pu être réalisé sans le soutien du théâtre national de la Colline, des mécènes finançant cet atelier, des intervenants et participants, ni sans l’implication des chercheurs qui ont suivi l’atelier et des personnalités extérieures concernées par cette expérience. Ainsi mes remerciements vont à : Stéphane Braunschweig, Directeur du théâtre national de la Colline (TNC); Stanislas Nordey, artiste associé au théâtre national de la Colline, intervenant et metteur en scène de la présentation de juin 2012 et mai 2013 ; Monia Tricki, responsable du mécénat, et coordinatrice de l’atelier au TNC ; Pier Lamandé, Thierry Paret, Leslie Six, Héloïse Temps, Anthony Thibaut, intervenants et encadrants à l’atelier ; Maxime Samel, régisseur au TNC ; Mathilde Andrieux, Paul Balagué, stagiaires au TNC ; TuongVi Nguyen, photographe, TNC Elisabeth Carecchio, photographe, TNC
8
Isabelle Condemine et Edith Lalliard de la Fondation Caisse des Dépôts ; François Aron, Dominique Blanchecotte, Maryline Girodias et Patricia Huby de la Fondation d’entreprise La Poste ; AnneAimée Frances, Firoz Ladak, et Léa Peersman des Fondations Edmond et Benjamin de Rotschild ; Mariane Eshet de la Fondation SNCF ; Nils Pedersen de la Fondation EDF ; Rodolphe Goujet et Justine Pribetich, sociologues, chercheurs au GEPECS (Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité) ; L’ensemble des participants à l’atelier ; Les associations partenaires du théâtre National de la Colline ; Colette Godard, observatrice, pour une évaluation artistique de l’atelier ; Edouard Razzano, Chargé de Développement Local au sein de la Délégation à la Politique de la Ville et à l’intégration  Mairie de Paris ; Bertrand Düring, Directeur du GEPECS (Groupe d’Etudes pour l’Europe de la Culture et de la Solidarité), Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité ; Xavier Courtillat et Vincent Pflieger pour leurs conseils et soutien logistique.
9