L
166 pages
Français

L'Éclat du bleu

-

Description

Véritable hommage au bleu, à sa singularité et à son universalité, le présent ouvrage observe cette couleur éclatante, liée tant à la sphère de l'intime qu'à l'immensité cosmique et à sa magie, s'exprimant sur les supports les plus variés. Couleur fascinante, associée aux imaginaires du monde entier, sa présence et son éclat en littérature, en art, en architecture, en design et dans la société ont incité les auteurs à s'interroger sur sa variété et son essence à l'époque contemporaine. En effet, au fil du temps, tel un récit mythique, le bleu paraît se réinventer indéfiniment et éclairer les nouveaux courants de pensée qui s'expriment, tant en art et en littérature que dans la sphère politique et sociale.
Cet ouvrage réunit neuf articles de chercheurs et d'enseignants investis en art et en littérature, en sociologie et en philosophie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 juillet 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140126567
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Sous la direction de
L’éclat du bleu
Geneviève Vilnet
Véritable hommage au bleu, à sa singularité et à son universalité, le
présent ouvrage observe cette couleur éclatante, liée tant à la sphère de
l’intime qu’à l’immensité cosmique et à sa magie, s’exprimant sur les
supports les plus variés. L’éclat du bleuCouleur fascinante, associée aux imaginaires du monde entier, sa
présence et son éclat en littérature, en art, en architecture, en design
et dans la société, ont incité les auteurs à s’interroger sur sa variété et
son essence à l’époque contemporaine. En efet, au fl du temps, tel
un récit mythique, le bleu paraît se réinventer indéfniment et éclairer Nuance et essence du bleu en littérature,
les nouveaux courants de pensée qui s’expriment, tant en art et en en art et dans la société contemporaine
littérature que dans la sphère politique et sociale.
Cet ouvrage réunit neuf articles de chercheurs et d’enseignants
investis en art et en littérature, en sociologie et en philosophie.
Geneviève Vilnet est maître de conférences au département d’études
ibériques et ibéro-américaines de l’université de Caen-Normandie et
membre de l’équipe de recherche sur les littératures, les imaginaires et les
sociétés (ERLIS) à l’UCN. Elle est également spécialiste en littérature et
civilisation contemporaine du Brésil et du Mozambique et auteur d’articles
et d’ouvrages sur l’art et la littérature.
Ont également contribué à cet ouvrage : Jean-Pierre Cornuet ‒ Priscilla
Coutinho ‒ Anne Louvigné ‒ Mariana Oliveira ‒ Rosana Orihuela ‒
Emilio Fernando Orihuela-Egoavil ‒ Chantal Schwarz ‒ Anne-Claire
Simon ‒ Young-In Kim.
ISBN : 978-2-343-17831-8
17,50 e
Sous la direction de
L’éclat du bleu
Geneviève Vilnet









L’éclat du bleu




Sous la direction de
Geneviève Vilnet









L’éclat du bleu

Nuance et essence du bleu en littérature,
en art et dans la société contemporaine































































































Du même auteur

Ouvrages : Champ et hors-champ – La photographie et le cinéma dans les
manifestes et les romans d’Oswald de Andrade (Paris, Éditions Indigo,
2006).

Coordination et participation aux volumes Mozambique : littératures
et sociétés contemporaines (Paris, Éditions Indigo, 2013), Cultures et
urbanités (Paris, Éditions L’Harmattan, 2015) et Autour de l’utopie et
du pouvoir – Hommage à Michel Niqueux (Toulouse, Slavica
Occitania, 2017).

Roman : Cherbourg-Fort-de-France (Paris, Éditions Indigo, 2015).


Comité de lecture
Dominique Billier, Chantal Schwarz et Geneviève Vilnet

Auteurs
Préfaces : Anne Louvigné – Mariana Oliveira.
Articles : Emilio Fernando Orihuela-Egoavil – Priscilla Coutinho –
Geneviève Vilnet – Rosana Orihuela – Jean-Pierre Cornuet –
AnneClaire Simon – Chantal Schwarz – Young-In Kim.





























































© L’Harmattan, 2019
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.editions-harmattan.fr

ISBN : 978-2-343-17831-8
EAN : 9782343178318
REMERCIEMENTS
À Dominique Billier, Chantal Schwarz, Olivier Gaudin et
Jean-Marc Hovasse ainsi qu‟à tous les participants au
volume.

À la Fundació Pilar i Joan Miró de Palma de Majorque.

7 SOMMAIRE
AVANT-PROPOS .......................................................................... 11

TEXTES-PRÉFACES ..................................... 15

Le bleu respire… ....................................................................... 17
Anne Louvigné

Le bleu dans le théâtre contemporain .................................... 19
Mariana Oliveira

Le bleu chez Rubén Darío : une analyse sociale ................... 21
Emilio Fernando Orihuela-Egoavil

Le secret du bleu dans « Le peuple du ciel »
de J.-M.G. Le Clézio ................................................................. 51
Priscilla Coutinho

Le bleu, remède à l‟absence et invitation au bonheur
dans le roman de Christine Orban,
N’oublie pas d’être heureuse ............................................................ 65
Geneviève Vilnet

Lisbonne, ville bleue ?
Géographie de l‟intime dans l‟œuvre de Fernando Pessoa .. 81
Rosana Orihuela

9 Penser le bleu ............................................................................. 97
Jean-Pierre Cornuet

Le bleu Miró 105
Geneviève Vilnet

Ressentir la nature du bleu dans l‟art .................................... 123
Anne-Claire Simon

La psychanalyse du bleu ......................................................... 139
Chantal Schwarz

Le bleu dans la culture traditionnelle coréenne
et ses caractéristiques dans la vie quotidienne ..................... 147
Young-In Kim

AUTEURS ................................................................................... 159



10 AVANT-PROPOS
Couleur primaire, le bleu s‟est décliné en de multiples
nuances et sous de nombreuses dénominations tout au long
de l‟histoire des civilisations. Bleu d‟Égypte, bleu de Prusse,
bleu de Perse, bleu de Samarcande, bleu de Berlin, bleu du
Mans, bleu de Chartres, bleu de Rouen, bleu outremer, bleu
arc-en-ciel, bleu roi, bleu foncé, bleu pastel, bleu clair, bleu
turquoise, bleu indigo, et bien d‟autres. Sur le plan
symbolique, il fut associé à l‟imagination et au rêve, à la
sagesse et à la sérénité, à la douceur et à la profondeur, mais
aussi à la mélancolie et à l‟inquiétude, en particulier pour le
bleu noir et le bleu nuit.
Cet ouvrage collectif, qui réunit deux textes brefs et neuf
articles de chercheurs et d‟enseignants investis en littérature,
en art et architecture, en sociologie et philosophie, rend
hommage, à travers différents éclairages, à l‟éclat du bleu,
couleur exceptionnelle par sa singularité et son universalité.
Des différents courants de pensée aux imaginaires, le bleu
a toujours eu une importance significative en art et
littérature, comme dans l‟histoire politique et sociale ou dans
celle des religions, variant en fonction des époques et des
sociétés. Couleur fascinante, indissociable du cosmos et de
sa magie, elle a incité les auteurs à s‟interroger sur sa diversité
et son essence, à l‟époque contemporaine.
En ouverture du volume, en guise de préfaces, l‟artiste
Anne Louvigné fait part de son rapport à un bleu qui respire
et apaise, profondément lié au cosmos, en particulier à la
11 Terre, tandis que Mariana Oliveira, professeur de théâtre,
évoque le mystère du bleu sur la scène théâtrale, en prenant
pour exemple Robert Wilson.
Le premier article d‟Emilio Fernando Orihuela-Egoavil
s‟attache à une analyse sociale du bleu chez le poète
nicaraguayen Rubén Darío, en particulier dans son volume
Azul… Cantos de vida y esperanza. Le bleu, associé à l‟idéal et à
l‟héroïsme, s‟oppose à toute forme de résignation. Quant au
ciel azur, il est porteur d‟espoir, symbolise l‟infini et favorise
le cheminement des rêves. Il représente également l‟espace
de l‟intime pour l‟artiste et l‟écrivain qui lui attribuent une
dimension spirituelle.
Le bleu, si prisé des poètes modernistes, se glisse dans
l‟espace narratif, qu‟il soit roman, conte ou nouvelle. Ainsi,
dans « Le peuple du ciel » de Jean-Marie Gustave Le Clézio,
le personnage s‟interroge, dès le début du conte, sur ce
qu‟est le bleu. Priscilla Coutinho souligne alors le lien entre
la couleur et le thème du secret, ainsi qu‟à la cosmologie et à
la cosmogonie. Synthèse du mythe amérindien et universel,
le bleu est associé tant à la mer qu‟à l‟azur visé par la flèche
de l‟Indien et gagne en force tout au long du conte.
Dans le roman de Christine Orban, N’oublie pas d’être
heureuse, la couleur bleue accompagne le récit, en petites
touches lumineuses, guidant le personnage-narrateur dans
ses choix de vie. Geneviève Vilnet propose alors une lecture
du bleu comme remède à l‟absence et invitation au bonheur,
avant de mettre en valeur la tonalité bleutée de l‟écriture
romanesque.
Aux côtés du poète portugais Fernando Pessoa, Rosana
Orihuela redécouvre Lisbonne au prisme du bleu,
accompagnant le poète lisboète dans son questionnement sur le
« Sentir – de quelle couleur cela peut-il être ? ». Le bleu
serait-il, pour lui et ses multiples hétéronymes, la couleur de
la sensation et du désir d‟être autre ? Et si oui, comment le
perçoit-il et quel sens lui donne-t-il ?
12 Après le support de la littérature, Jean-Pierre Cornuet
s‟interroge sur la place du bleu dans l‟art, l‟architecture et la
société. Conscient de ce qu‟il nomme l‟énigme du bleu, il
revient sur son essence, le pigment, avant de souligner
quelques expériences artistiques et architecturales, comme
celles de Picasso, de Klein ou de James Turrell, ouvertes sur
de nouvelles perceptions de la couleur, mais aussi du corps
et de l‟esprit.
Dans la lignée des grands artistes inspirés par le bleu,
Joan Mirñ fait l‟objet de l‟article de Geneviève Vilnet qui
s‟attache à la relation exceptionnelle du peintre avec
l‟écriture, en particulier la poésie. Elle choisit alors d‟aborder
le bleu azur sous l‟angle du paratexte, du texte et de
l‟intertexte pictural, s‟appuyant sur la « couleur de ses rêves ».
Couleur attestée en 1961 par son triptyque-manifeste les
« Trois Bleus », ce Bleu-Mirñ, qui évolue de l‟infime vers
l‟immensité cosmique, renvoie le spectateur-lecteur à la
liberté, à la créativité et à la maturité de l‟artiste.
Le regard de la galeriste Anne-Claire Simon se porte sur
le bleu dans l‟art contemporain abstrait, associé à la force de
la nature et à une représentation pure et simplifiée des lignes,
sur fond d‟amplification de la couleur. Inspirée par
Bachelard et la trilogie « Terre, Eau et Air », elle s‟interroge
sur l‟essence de la couleur bleue dans la création artistique
d‟aujourd‟hui, et sur son effet thérapeutique pour le créateur
et le spectateur, incités à une rêverie qui, à l‟instar du bleu,
revêt toujours de différentes nuances.
Chantal Schwarz se réfère également à Bachelard et
souligne, à travers une approche psychanalytique du bleu,
l‟importance de la nature, propice à la rêverie et à
l‟introspection, à l‟élévation de l‟âme ou aux désirs plus
prosaïques. Elle montre comment le bleu influence
également notre psyché, rendant ainsi passionnant ce rapport
intime à la couleur.
Dernier support emblématique du bleu, puisant son
inspiration dans l‟histoire, l‟art et la société : le vêtement. Il a
13 toujours fait pleinement sens, accompagnant les époques et
les générations. À visée d‟apparat ou de cérémonie, lié aux
traditions régionales ou expression de la ville, qu‟il soit
l‟affirmation de l‟individu ou l‟emblème du groupe, le
vêtement s‟est toujours référé à des codes et des symboles en
matière de couleurs. Tel est le cas du fameux bleu indigo
dans le vêtement traditionnel coréen. Young-In Kim
s‟appuie en effet sur le vêtement pour montrer l‟importance
du choix de la couleur bleue dans la culture coréenne et ce,
de tout temps. Elle rappelle qu‟en Extrême-Orient, le bleu
est associé à la pensée philosophique du Yin-Yang et de la
théorie des Cinq Éléments, partagée alors avec la Chine et le
Japon. Cette valeur octroyée au bleu, à travers le vêtement,
accompagne l‟évolution de la pensée traditionnelle coréenne,
puis l‟arrivée de la modernité et l‟influence occidentale.
Le prisme littéraire et artistique, architectural, social et
philosophique dévoile combien le bleu se réfère au registre
de l‟intime et de l‟infime, du secret et de la psyché, comme à
celui de l‟immensité cosmique et de l‟universel. L‟éclat du
bleu agit en profondeur sur l‟imaginaire des écrivains,
artistes, architectes, designers, stylistes, sociologues,
philosophes, comme sur celui des spectateurs-lecteurs.
Couleur difficile à égaler car mystérieuse, du fait même de
son rapport à l‟intime et à l‟universel, elle semble, au fil du
temps, se réinventer indéfiniment, sous des prismes
différents, tel un fantastique récit mythique. Enfin, elle
éclaire les nouveaux courants de pensée et en facilite leur
perception, qu‟ils s‟expriment en art et littérature ou dans la
sphère politique et sociale.
14

TEXTES-PRÉFACES