L

L'Elégance du secret

-

Livres
134 pages

Description

Étonné, il s'aperçut que le soleil brillait déjà au zénith et que les cigales chantaient à tue-tête, peu soucieuses de la capitulation nippone. Il avait dû s'assoupir, ou oublier le temps. Mais à nouveau éveillé, il fut emporté par le drame, et les violences qu'il venait de faire subir à l'innocent. C'est alors qu'il énonça intérieurement, avec force et solennité, la promesse de vivre jusqu'à sa mort dans la douceur et la bonté en toutes circonstances. Du Japon d'hier et sur le point de capituler au Japon d'aujourd'hui, le roman de Marie-Renée Noir déroule l'existence de Hashimoto Masao. Les regrets et les fantômes, les passions et la modernité discrète de ce personnage habitent ce récit qui, par-delà les événements et le chaos souvent présent, sonde l'intériorité d'un être finalement moins commun qu'il n'y paraît. Porté par une écriture qui semble comme effleurer ses personnages, et une ambiance feutrée et mélancolique, "L'Élégance du secret" est de ces oeuvres faites d'humilité et de pudeur dont on ressort apaisé.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 juillet 2015
Nombre de lectures 14
EAN13 9782342040050
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Du même auteur
La Pucelle et le bonzede Ohtani Chôjun, traduit du japonais par Marie-Renée Noir, Éditions Nouvelles Cité, 2014
Bien respirer c’est vivre mieux, Société des Écrivains, 2013
D’où vient la force du bambou ?, Éditions Prolégomènes, 2011.
Prier 15 jours avec le Docteur Nagaï, Éditions Nouvelle Cité, 2008.
La Mère venue d’ailleurs, témoignage d’une adoption au Japon. Éditions La Bruyère, 2007.
Au col du Mont Shiokari– par Miura Ayako, traduit du japonais par Marie-Renée Noir. Éditions Philippe Picquier, 2007.
Une lumière dans Nagasaki, textes choisis, traduits et commentés par Marie-Renée Noir. Éditions Nouvelle Cité, 2006.
Le Sourire des cloches de Nagasaki– par Nagaï Makoto, traduit du japonais par Marie-Renée Noir. Éditions Nouvelle Cité, 2004.
Marie-Renée Noir
L’Élégance du secret dans la vie d’un Japonais pas comme les autres
Société des Écrivains
Sur simple demande adressée à la Société des Écrivains, 14, rue des Volontaires – 75015 Paris, vous recevrez gratuitement notre catalogue qui vous informera de nos dernières publications. Texte intégral © Société des Écrivains, 2015 Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://marie-renee-noir.societedesecrivains.com
À Marc Yor
Prologue Je venais de recevoir le prologue suivant, que j’avais demandé à Marc Yor d’écrire pour ce livre, lorsque peu de temps après j’appris son décès. J’ai donc une raison particulièrement profonde de dédier ce roman à ce cher ami Marc. C’est en 2002 que j’ai rencontré Marc, dans l’avion Paris-Osaka. En m’asseyant, je fus vite intriguée par ce voisin parfaitement concentré sur un cahier où il étalait des formules mathématiques aussi lointaines à mon intelligence qu’une écriture hiéroglyphique ! Je dus attendre l’heure du repas pour oser lui dire quelques mots en anglais, méconnaissant sa nationalité. J’ignorais à ce moment-là que je vivais le point de départ d’une très belle amitié. J’habitais alors à Kyoto, et Marc venait pour quatre mois enseigner les mathématiques à la fameuse université nationale de Kyoto. Durant ce séjour, j’ai eu la joie de lui faire connaître mes amis, et lui de m’introduire dans le monde des mathématiciens de Kyoto. J’ai bien vite découvert que du cœur de ce probabiliste talentueux et passionné émanait une lumière particulière, celle de l’humilité et de la modestie. Jusqu’à son grand départ, Marc est revenu plusieurs fois au Japon où il était profondément aimé. À chacun de nos contacts épistolaires ou téléphoniques, je lui
9
demandais : « Quand est-ce que vous revenez à Kyoto ? » C’est dur de ne plus pouvoir lui poser cette question. À chaque fois que j’ai écrit ou traduit un livre, il a été le premier à qui j’envoyais mon manuscrit pour avoir son avis, ses corrections. Après qu’il a eu lu le manuscrit de L’élégance du secret, je lui ai demandé s’il voulait bien écrire un bref prologue. Il a accepté immédiatement. C’est avec une émotion particulière que je le retranscris ci-dessous : Avec ce roman,L’élégance du secret, Marie-Renée Noir donne une incarnation humaine à un grand pan de la culture et du quotidien japonais, depuis 1930 à aujourd’hui. Hashimoto Masao, le personnage central du roman, est confronté successivement à la décennie d’avant-guerre, puis aux horreurs d’Hiroshima et de Nagasaki, avant de prendre sa part personnelle dans la reconstruction du Japon. Ses sentiments reflètent à la fois la culture traditionnelle japonaise, et d’autres aspirations profondes qui lui sont propres, telles que sa passion pour la langue anglaise. On trouve chez Hashimoto Masao une grande douceur et sensibilité qui, en certaines circonstances, lui rendent la vie difficile, mais on assiste surtout à son refus de la violence, et à sa montée vers plus de pureté, de sérénité et de détachement. Être parvenue à faire habiter chez une seule personne tant de caractères à la fois généraux et particuliers du destin du peuple japonais pendant
10