L'Enfant des étoiles

-

Livres
118 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hugo est un garçon rêveur de six ans, bercé par les contes que lui lit son père. Ses mondes imaginaires seront son refuge lorsqu'il tombera gravement malade. Là-haut, un ange veillera sur lui et lui offrira pour l'éternité les clés du royaume des mille châteaux de son enfance... Ou lorsque la féerie adoucit la tragédie de la réalité... Débordant de tendresse, le conte de Dominique Chalumeau mêle à la gravité de son propos une poésie réconfortante et salvatrice. Construit autour de deux univers bien distincts, à destination des enfants comme des adultes, "L'Enfant des étoiles" ne laissera personne indifférent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 novembre 2014
Nombre de lectures 36
EAN13 9782342030945
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’Enfant des étoiles
Dominique Chalumeau L’Enfant des étoiles
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0119824.000.R.P.2014.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2014
Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://dominique-chalumeau.publibook.com
Quel est le plus grand chevalier de tous les temps ? Où habite-t-il et qui l’accompagne ? Vous n’en savez rien bien sûr, car vous n’avez pas de papa qui vous raconte chaque soir les histoires des frères Anders… C’est Enissen, le plus grand che-valier, et en plus, c’est un dragonnier, le plus grand et le plus courageux d’entre tous. Et son royaume est celui des mille châteaux, c’est très loin d’ici. Certains – les grands seulement – essaient de faire croire aux enfants qu’il n’existe pas, mais Hugo savait que c’était vrai et un jour, dans un de ses rêves, il irait le retrouver et s’il était suffi-samment courageux, il l’emmènerait choisir un sterniar comme le sien ; les dragons les plus rapi-des des étoiles, ceux qui remportent toutes les courses.
* * * Le déménagement était prévu pour le lende-main, le 3 juin : l’enfant était pressé de rejoindre sa nouvelle maison et surtout le jardin extraordi-naire qui n’attendait que lui… et aussi sa chienne Talia, un Golden retriever de quatre ans qui rêvait de pelouse, d’arbres et d’espace depuis si long-temps… Ils allaient enfin quitter ces immeubles
9
tout gris, où le ciel et le soleil n’arrivaient pas à passer. Les derniers cartons étaient stockés dans le ga-rage, le père d’Hugo avait démonté tous les meubles et, la veille, ils avaient campé par terre, sur les matelas et les coussins du canapé. Ils avaient commandé des pizzas qui avaient été en-glouties dans leurs boîtes. Ça plaisait à l’enfant, c’était déjà l’aventure, manger par terre avec ses doigts. Il avait commencé à faire une cabane avec les coussins et les draps. Puis il avait gardé son pistolet à flèches et déjà creusé deux passages se-crets ; le premier à travers les falaises de l’Aigle rouge, pour attaquer les Indiens – en fait, les In-diens, c’était sa maman – et le deuxième, par le toboggan de la Rivière de glace pour s’échapper ; c’était s’ils étaient attaqués, ses doudous et lui, et ça menait à sa chambre. Cette nuit-là, il s’était endormi très vite dans le toboggan ; sa mère était d’accord, mais seulement s’il laissait une ouverture pour un point d’observation et pouvoir lancer des flèches. Comme il avait jugé que c’était une bonne idée, il avait enlevé un coussin et admirait le ciel étoilé du territoire sioux. Malgré l’excitation du déména-gement prévu le lendemain à 7 h 30, il s’endormit rapidement avec Talia et ses doudous, qui étaient là pour monter la garde toute la nuit.
10