//img.uscri.be/pth/4901c9487f82bd10dd31303a46b724ed3a1ab1cc
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'Ermite et le Renégat

De
184 pages
Joseph Joubert et Jean Grosjean, à plus d'un siècle de distance, deux parcours typiques de la poésie dans lesquels la parole n'a parlé qu'après s'être perdue. Deux difficultés, deux exigences. L'une empêchée d'écrire par quelque défaut de sa source, l'autre qui écrit son empêchement envers la source qui le tient. Et curieusement, deux formes du renoncement, dont le premier n'est pas nécessairement le plus stérile. Deux déserts, deux manières d'être au désert. Les déserts non plus n'ont pas d'âge.
Voir plus Voir moins
onier
Gilles Gontier
L’Ermiteet le Renégat
Essai sur deux types de renonciations poétiques
Ap p r o c h e s li t t é r a i r e s
L’Ermite et le Renégat
Approches littéraires Collection dirigée par Maguy Albet
Dernières parutions
José FONTAINE,La gloire secrète de Joseph Malègue,2016. Thierry Jacques LAURENT,André Maurois, Moraliste,2016. Rachid BAZZI,Permanence et variabilité dans le récit persan et arabe classique, 2016. Taïeb BERRADA,La figure de l’intrus, Représentations postcoloniales maghrébines, 2016 Magda IBRAHIM,Le personnage de Charlotte dans Le Testament français(1995) d’Andreï Makine, 2015. Claire CARLUT,Entre Poésie et Philosophie : l’œuvre de Christian Bobin, 2015. Jean-Philippe PETTINOTTO,À Marguerite Duras : L’écriture comme un fleuve asiatique, Représentation narrative de la vie familiale dans les œuvres de l’auteur, 2015. Petra KUBINYIOVA,À la recherche de l’identité dans l’œuvre de Frédérick Tristan, 2015. Ramona MIELUSEL,Langue, espace et (re)composition identitaire dans les œuvres de Mehdi Charef, Tony Gatlif et Farid Boudjellal, 2015. Rafik DARRAGI,Hédi Bouraoui. La parole autre. L’homme et l’œuvre, 2015. Youssef ABOUALI,Yasmina Khadra ou la recherche de la vérite,2013. Zohir EL MOSTAFA,Hommages à Driss Chraibi,2013. Mokhtar ATALLAH,Études littéraires algériennes, 2012. Sous la direction de Mokhtar ATALLAH, Le Culte du Moi dans la littérature francophone,2012. CALISTO,Lou Andreas-Salomé ou le paradoxe de l’écriture de soi,2012. Florence CHARRIER,Le Procès de l’excès chez Queneau et Bataille, 2012. Mansour DRAME,Poésie de la négritude, 2012. Mamadou Abdoulaye LY,La Théâtralité dans les romans d’André Malraux, 2012.
Gilles GONTIER
L’Ermite et le Renégat
Essai sur deux types de renonciations poétiques
Du même auteur chez l'éditeur
Le vieil homme, poèmes, 2005.
Repentirsprécédé deLanceur de pierres, 2015.
Le voyage des objets, essai sur la collection d’arts primitifs, 2016.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09534-9 EAN : 9782343095349
SOMMAIRE
LA FOI DE DÉSIR Les carnets de Joseph Joubert...................................... 11 POLYMATHISTE ................................................................... 13 MON MÉTIER SUR LA TERRE ......................................... 21 ENTENDEZ-VOUS CEUX QUI SE TAISENT ? ........... 31 NE PAS FAIRE AVEC LES MAINS CE QU’ON PEUT FAIRE AVEC LES PIEDS..................................................... 35 LISEZ LES POÈTES .............................................................. 41 TOUT EST DOUBLE ............................................................ 43 LE PARLER DOUX ET RUDE ........................................... 45 HEUREUX EST L’ÉCRIVAIN QUI PEUT FAIRE UN BEAU PETIT LIVRE...................................................... 55 J’AIME LE PAPIER BLANC PLUS QUE JAMAIS ......... 63 C’EST ICI LE DÉSERT ......................................................... 69 ET QUE TOUT SORTE DES ENTRAILLES .................. 79 L’INTUITION QUI PENSE ................................................. 87 UNE HARPE ÉOLIENNE ................................................... 97 ON MEURT PARCE QU’ON A VÉCU ........................... 103
LA GRÂCE DE JACOB Sur l’œuvre poétique de Jean Grosjean........................... 105 I. L’HERBE AUX CHANTRES .......................................... 107 II................................................................................................. 119 III. TRÊVE .............................................................................. 127 IV. LE PASSANT................................................................... 133 V................................................................................................. 147 L’ERMITE ET LE RENÉGAT...................................... 159
8
A plus d’un siècle de distance, Joseph Joubert et Jean Grosjean ont tous deux et chacun à sa manière, deux manières qu’on peut dire incompatibles, deux mondes, touché à l’origine de la poésie. Le premier comme malgré lui, par une disposition, une vacance en lui révélée par un complexe stérile qui lui a interdit de construire une œuvre que pourtant il se représente tout à fait originale, le deuxième en brûlant durant plus de vingt ans tout au bord du blasphème. La poésie n’a d’âge que celui des styles divers qui l’habitent avec plus ou moins de bonheur, en elle-même elle n’a pas d’époque. Je n’ai aucun scrupule à faire se côtoyer ces deux êtres si éloignés l’un de l’autre dans le temps. Les extrémités que sont Maurice Scève et Arthur Rimbaud à la poésie, ont jeté depuis longtemps les registres de styles dans un puits qui ne connaît pas les chiffres. Ceux-ci ne font que s’y multiplier et se croiser jusqu’à l’indifférence. Mon propos n’est pas là de chercher à toute force ou créer entre Joseph Joubert et Jean Grosjean des liens qui n’existent pas pour tirer quelque nature définissable de la poésie, je ne les compare pas essentiellement : ils sont cha-cun si enfoncés dans leur chemin particulier qu’ils ne risquent pas de s’y rencontrer. Je ne les rapproche pas, je les oppose sur un point qui ne concerne pas directement le pro-