La Nouvelle Revue Française N° 261 (Juin 1935)

La Nouvelle Revue Française N° 261 (Juin 1935)

-

Livres
224 pages

Description

Samuel Butler, Carnets (Fragments)
Louis Brauquier, Počmes
Jean Strohl, Buffon
Jacques Audiberti, Contribution ŕ l'énigme
André Gide, Pages de Journal
Pierre Hamp, Il faut que vous naissiez de nouveau
Prosper Mérimée, Deux lettres inédites
Alain, Propos
Réflexions :
Albert Thibaudet, La fortune de la République
Pierre Jean Jouve, Les Cenci d'Antonin Artaud
Chronique musicale :
Boris de Schlzer, Le ŤMai musicalť de Florence
Notes : la critique :
Marcel Arland, Racine, par Thierry Maulnier (Redier)
Notes : l'histoire :
Julien Benda, La Troisičme République, par Jacques Bainville (Fayard)
Notes : mémoires :
Charles-Albert Cingria, Chroniques de ma vie, par Igor Strawinsky (Denoël et Steele)
Notes : la poésie :
A. Rolland de Renéville, Grains et Issues, par Tristan Tzara (Denoël et Steele)
Notes : le roman :
Marcel Arland, Que ma joie demeure, par Jean Giono (Grasset) - Jours de colčre, par Simone (Plon)
Notes : les arts :
André Lhote, De l'art utile
Revue des livres :
A. Rolland de Renéville, Anquetil-Duperron, par Raymond Schwab (Leroux)
Henri Pourrat, Au cabaret des oiseaux, par Guy de La Mothe (Tours, Renart pendu) - Passage de la ligne, par Édouard Peisson (Grasset)
Jean Vaudal, Maripepa, par Raymond Escholier (Albin Michel)
Étiemble, Le ręve du Millet Jaune (Desclée de Brouwer)
Les revues :
Federico García Lorca, La Femme adultčre
André Gide, Réponse ŕ Jean Schlumberger
Collectifs, Adresse ŕ Thomas Mann
L'air du mois :
Julien Benda, D'un nouveau Parti
Jean Grenier, La démocratie, gouvernement des minorités
Jean Guérin, ŤPéguysme pas mortť
Pierre Hamp, Luxe et capitalisme
Fernand Léger, Londres
André Gide, Le pavé de l'ours
Eugčne Dabit, Un bal ŕ Belleville
Adrienne Monnier, Folies-Bergčre-Folies
André Lhote, L'art italien de Cimabue ŕ Tiepolo
Pierre Abraham, Radio Sainte-Hélčne - Radio-Mendelssohn
Tristan Derčme, Les propos de M. Polyphčme Durand : Glaçon de juin
Henri Pourrat, Almanach des champs

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 mai 1935
Nombre de lectures 64
EAN13 9782072394980
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

LIBRAIRIE GALLIMARD
15, BOULEVARD RASPAIL TÉL. LITTRÉ 24-84
«. B> C. 1IIHS 35.807
IDLLETIH MBHIUBL DE KBHSBICHEMEHTI IIUIOBliFIipi
Dans tette liste sont indiqués, chaque mois, les ouvrages récemment parus ou à
paraître qui, à divers titres, nous paraissent dignes d'être signalés à l'attention des
lecteurs et des bibliophiles. Un bulletin beaucoup plus complet est envoyé régulièrement
et gratuitement sur la demande de toute personne nous honorant de ses ordres.
NOUVEAUTÉS
LITTÉRATURE GÉNÉRALE, ROMANS, BTC.
I M. ARLAND. La Vigie. 15 fr. 22. E. Demaitre. L'enfer du Pacifique.
2. BALZAC. Les Chouans, coll. Génie • Prix. 18 fr.
de la France 2 vol. à 5 fr. 2;. ERGAZ. L'australienne. 12fr.
3. L. J. Belk. La méthode synthétique 24. MICHEL GEORGES MICHEL. Autres
deHamelin 15lr. Montparnos 15fr.
4. R. BEHAINE. Les signes dans le ciel.
25. O.P. Giibert. Fièvre blanche 15fr.Prix. 18 fr.
26. F. HELLENS. Frédéric. 15fr.
5. P. BENOIT. Boisiière 15fr.
27. A. HESMANT. Souvenirs de la vie6. J. BERTRAND. Bien et mal aimer.
mondaine. 12 fr. I5fr.
7. M. BOEGNER. Le Christ devant la 28. A. HUXLEY. Croisière d'hiver 15 fr.
29. G. IMANN. La double affaire dusouffrance et devant la joie 12 fr.
20 Avril, roman 12 fr.8. J. BOJER. La maison et la mer 15fr.
9 I. BOUNINE. A la source des jours. 30. JOLINON. Mandrin par un de sa bande.
Prix 24 tr. Prix. 15fr.
31. M. LARROUY. Tzars et Mikados.10. M. BROD. Stephan Rott ou l'année
décisive 20 fr. Prix 12 fr.
11. P. Bcjck. Lamère 15fr. 32. G. LENOTRE. Dossiers de police.
12. F. CARCO. La dernière chance 15 fr. 15fr.
13. M. CHADOURNE. Extrême-Occident. 33. Lettres inédites de Napoléon Ier à
Prix. 12 fr. Marie-Louise, écrites de 1810 à 1814.
14. C. Chadvière. Les Thibergène. 25 fr.1fr 34. A. MALRAUX. Le Temps du Mépris.
15. A. CHEREL. La pensée de Machiavel Prix. 10 fr.
en France. 30 fr. 35. T. MANN. Les histoires de Jacob.
16. S. Christiansen. Deux vivants et un 18 fr.
mort 12 fr.
36. G. MARCEL. Etre et avoir 20 fr.
17. B. CICOGNANI. Viila Béatrice, roman.
37. D MEREJKOVSKY. Jésus inconnu.
Prix 15fr. 25fr.
18. J. COCTEAU. Portraits-Souvenirs
38. L. Mirepoix. Saint-Simon 7 fr. ifr.
39. H. DE MONFREID. Le lépreux 15 fr.19. M. CONSTANTIN-WEYER. La croisière
40. H. DE MONTHERLANT. Il y a encoredu jour sans fin 12 fr.
20. F. DE CROISSET. La dame de Malacca des Paradis, images d'Alger.. 20 fr. 15fr. 41. I. NEMIROWSKY. Le vin de solitude,
21. L. DIMIER. Le nationalisme littéraire roman. 15fr.
et ses méfaits chez les français. 12fr. 42. Y. PAGNIEZ. Ouessant. 12 fr.
Les conditions d'abonnement à La Nouvelle Revue Française
figurent aux pages 189 et 183 du cahier d'annonces
N. R. F.BULLETIN DE RENSEIGNEMENTS BIBLIOCRAPHIQUES (sutxE)
47. P. VILLEY. Montaigne devant la posté-43. A. RACHMANOVA. Aube de vie, aube
de mort. 1 5 fr. rité. 24 fr.
44. J. ROSTAND. La vie des libellules. 48. R. WORMS-BARRETTA. La route
inPrix. 12fr.
sensée. 12 fr.
45.SIMONE. Jours de colère 15 fr.
49. WEINERT-WILSON. L'araignée blanche,46. J. & J. THARAUD. Les cavaliers
coll. Détective 6 fr.d'Allah 12 fr.
POLITIQUE SCIENCES DOCUMENTATION
chonévroses et des troubles de laSo. Le complot communo-socialiste,
préface du L<-O1 DE LA ROCQUE.. 3. 50 sexualité 15 fr.
54. ROMAIN ROLLAND. Quinze ans de51. L. DAUDET. Magistrats et policiers.
Prix 15fr. combat 19 19-19 54 15 fr.
52. E. MOUNIER. Révolution personnaliste 55. M. ROUSTAN. Hitler éducateur 12 fr.
et communautaire. 21fr. 56. A. THIERRY. Le Prince impérial.
Prix. 20 fr.53. Dr S. NACHT. Psychanalyse des
psyÉDITIONS DE LUXE OUVRAGES D'ART

59. P. VALÉRY. Etat de la vertu.. 60 fr.57. E. BAUMANN. Lyon et le Lyonnais,
102 photogr. en hélio 12 fr. 60. C. Ze^tos. L'art de la Mésopotamie.
58. A. DUMAS FILS. La Dame aux Camé- 125fr.
lias, ill. P. E. BECAT. 100 fr. ·
M. R. F.Pour économiser
du temps et de l'argent
faltea-vous ouvrir na
compte-courant
« la
LIBRAIRIE
GALLIMARD
iç, BOUL. RASPAIL, PARIS-7' Tél. Littri 24-84
'LIBRAIRIE GÉNÉRALE
Le service d'expéditions le plus rapide de Paris
Envols franco de port à partir de 50 francs
Détacher le bulletin ci-dessous et l'adresser à la Librairie Gallimard
Veuillez trouver ci-inclus la somme defr
à titre de provision pour l'ouverture d'un compte-courant dans votre
maison.
Veuillez me faire le service régulier et gratuit de
a votre Bulletin Bibliographique Mensuel,
c votre Catalogue de livres anciens et modernes d'occasion.
Notez de m'envoyer automatiquement dès leur publication les
ouvrages nouveaux des auteurs
suivants
-0_0Je désire recevoir en moyenne volumes par mois pour
une dépense d'environ par mois. Envoyez-moi le
relevé de mon compte mensuellement trimestriellement.
Nom sigk atd rh
Adresse
-0_
q
N. R. F. 1.LIBRAIRIE GALLIMARD
15, Boulevard Raspail, 15 Téléph. LITTRÉ 24-«4
Métro BACPARIS (VIIe)
ABONNEMENTS
DE LECTURE
Une Bibliothèque complète
des Livres propres
Toutes les Nouveautés
English lending lihrary
Prix réduits pour les Professeurs et les étudiants
PROSPECTAS SUR DE3ËAXDE
ACHAT
AU COMPTANT
de
LIVRES ANCIENS
ET
MODERNES
Vient de paraître •,
le catalogue n° 20
de Beaux Livres, Anciens, Romantiques, Modernes
Autographes et Manuscrits
envoyé gratuitement sur demande
N. R. F.PRIX DE LA RENAISSANCE%sr
Prix de
LA RENAISSANCE 1935
FERNAND FLEURET
ECHEC AU ROI
ROMAN
UN VOLUME IN-l6 DOUBLE-CODROKNE 1 8 fr.
20 exemplaires sur vélin pur fil 50 exemplaires sur alfa Lafuma
Lafuma Navarre. 50 fr. Navarre. 32 fr.
EXTRAITS DE PRESSE
Les longues conversations politiques auxquelles il nous fait assister
entre la marquise de Verneuil, son frère le comte d'Auvergne sont
de parfaits modèles du genre, le tour en a toujours une saveur, un style,
un accent d'époque, que seul Fleuret était capable de rendre si aisément.
Echec au Roi enchantera, ravira les amateurs de bslle langue.
ANDRÉ BILLY, L'Œuvre, 23-4-35.
«
Une chronique vivante, alerte, colorée, truculente parfois. Henri IV
a bien l'air d'être vrai. Et tous les personnages qui grouillent autour
de la cour ont un relief saisissant. ZD
La Nation Belge, 30-4-35.
Echec au Roi est un livre singulièrement intéressant et attachant.
Louis Perié, Courrier du Centre, 8-5-35.
Ce n'est pas seulement par ses conclusions que Fleuret rejoint Michelet,
il possède, comme le grand Historien, l'art de faire revivre une époque
dans son ardente complexité.
Le Progrès de Lyon, 10-5-35.
Le Bon roi Henri nous est présenté sous un jour véridique et ceux
et celles qui l'entourent sont vivants à l'extrême. Une langue solide,
un style sûr, une documentation d'une rare précision, un mouvement
endiablé, des personnages qui parlent haut et bataillent fort, des intrigues
de cour, des aventures d'amour. autant de facteurs de succès pour ce
livre que M. Fernand Fleuret a dû écrire, en se divertissant et qui, à
la fois, intéressera et amusera ses lecteurs.
Louis JEAN FINOT, La Revue Mondiale, 15-5-35.
gy A CHE TEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
I~
N. R. F.A UT O UR D'UN PRIXnr
Les Membres du Jury du
Prix de la Renaissance ont,
avant toute délibération,
mis au-dessus de leurs déltats
LE CHANT
MONDE-DU
roman par
JEAN GIONO
Unvolume 15 fr.
WT ACHETEZ CHEZ VO TRE LIBRAIRE
(*. B. F.niy f VIENT DE PARAITRE
ANDRÉ MALRAUX
LE TEMPS
DU MÉPRIS
UN VOLUME IN-166 DOUBLE-COURONNE lOfr.
m
Ce n'est pas la passion qui détruit l'œuvre d'art, c'est la volonté de prouver la valeur
d'une oeuvre n'est fonction ni de la passion ni du détachement qui l'animent, mais de
l'accord entre ce qu'elle exprime et les moyens qu'elle emploie. Pourtant, si cette valeur,
et la raison d'être de l'œuvre, et sa durée toute au moins provisoire, sont dans sa
qualité, son action, que l'auteur le veuille ou non, s'exerce par un déplacement des
valeurs de la sensibilité. Or, l'histoire de la sensibilité artistique en France depuis
cinquante ans pourrait être appelée l'agonie de la fraternité virile. Son ennemi
réel est un individualisme informulé, épars à travers le xixe siècle, et né, bien moins de
la volonté de créer l'homme complet, que du fanatisme de la différence. Individualisme
d'artistes, préoccupé surtout de sauvegarder le « monde intérieur », et fondé seulement
lorsqu'il s'applique au domaine du sentiment ou du rêve car, concrètement,» les grands
fauves de la Renaissance » furent toujours contraints pour agir de se transformer en
ânes porteurs de reliques, et la figure de César Borgia perd son éclat si l'on songe que le
plus clair de son efficacité venait du prestige de l'Eglise.
L'individu s'oppose à la collectivité, mais il s'en nourrit. Et l'important est bien
moins de savoir à quoi il s'oppose que ce dont il se Comme le génie, l'individu
vaut par ce qu'il renferme. Pour nous en tenir au passé, la personne chrétienne existait
autant que l'individu moderne, et une âme vaut bien une différence. Prométhée dérobe
le feu pour le donner la grandeur humaine n'est pas un mystère, c'est un échange. Mais
toute vie psychologique est un échange, et le problème fondamental de la personne
concrète, c'est de savoir de quoi elle entend se nourrir.
Aux yeux de Kassner comme de nombre d'intellectuels communistes, le
communisme restitue à l'individu sa fertilité. Romain de l'Empire,chrétien, soldat de l'armée
du Rhin, ouvrier soviétique, l'homme est lié à la collectivité qui l'entoure Alexandrin,
écrivain du xvin6 siècle, il en est séparé. S'il l'est sans être lié à celle qui la suivra, son
expression essentielle nj peut être héroïque. Il est d'autres attitudes humaines.
Il est difficile d'être un homme. Mais pas plus de le devenir en approfondissant sa
com-nunion qu'en cultivant sa différence, et la première nourrit avec autant de force
au moins que la seconde ce par quoi l'homme est homme, ce par quoi il se dépasse,
crée, invente ou se conçoit. A. M.
Ila été tiré de cet ouvrage
5 ex. num. sur Chine. 140 fr. (épuisés) 150 ex. num. sur pur ûl 40 fr.
200 ex. num. sur alfa 27 fr.io ex. num. sur Japon 100 fr.
100 ex. num. sur pur fil réservés aux SÉLEC-;o ex. num. sur Hollande 65 fr..
TIONS STRASBOURGEOISES.1 DU MÊME AUTEUR
LA CONDITION HUMAINE, roman. (Prix Goncourt1933)15 fr.
ROYAUME FARFELU. 470 ex. sur vélin pur fil Lafuma Navarre. 30 fr.
t&r ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
H. R. F.AUTOUR D'UN PRIX
7 voix contre 8 pour le
Prix de
LA RENAISSANCE
LE SEL
SUR LA PLAIE
roman par
JEAN PRÉVOST
15 fr.
25 ex. sur alfa mousse LafumaNavarre. 28 fr.
Du MÊME AUTEUR
PLAISIRS DES SPORTS 12 fr. LES FRÈRES BOUQUINQUANT.. 15 fr.
LA VIE DE MONTAIGNE (Coll. LES ÉPICURIENS FRANÇAIS
Vies des Hommes Illustres 13.50 (Hérault de
Séchelles-Stendhal-SainteMERLIN, PETITES AMOURS S Beum 15 fr.
PROFANES 12 fr. NOUS MARCHONS SUR LA MER. 15 fr.
DIX-HUITIÈME ANNÉE. 12 fr. RACHEL. 12 fr.
LUCIE-PAULETTE (Collection La Renaissance de la Nouvelle ") so-us presse
UTT ACHETEZ CHEZ VO TRE LIBRAIRE
N. R. F.nry VIENT D E PARAITRE
MARCEL ARLAND
LA VIGIE
ROMAN
UN VOLUME IN-l6 DOUBLE-COURONNE 12 fr.
C'est une curieuse coutume que celle des prières d'insérer. Veut-on
résumer en dix lignes les deux cents pages d'une œuvre ? c'est prouver
que ces deux cents pages sont vaines. Veut-on souligner ses mérites ?
c'est montrer peu de confiance dans l'esprit du critique et par rapport
à l'oeuvre, trop et trop peu d'assurance.
On pourrait sans doute tenter de prévenir certains malentendus
et fournir au lecteur quelques indications qui l'encourageraient à ouvrir le
livre ou l'en écarteraient. Et par exemple je devrais dire que mon roman
est l'histoire d'un homme et d'une femme, qui s'aiment, qui vont
jusqu'au bout d'eux-mêmes et dont le drame vient d'un accord trop
profond. Je devrais expliquer aussi qu'il n'est ni une satire, ni une
apologie, mais la peinture d'une passion poussée jusqu'au point fatal où
elle se détruit, et celle des éléments qu'elle met en jeu, les uns nobles,
d'autres troubles, mais tous normaux, sinon dans leur intensité qu'aussi
bien ce roman est à peu près l'opposé d'une confession, qu'il doit être
situé à sa place parmi mes autres livres, éclairé, corrigé par eux (que
d'exigences !). Préciser enfin que je ne vois nullement en lui la forme
type du roman, mais une des formes extrêmes et, sans doute, pour
moi-même exceptionnelle. Et si j'ajoute qu'il n'est aucun de mes hvres
auquel j'aie travaillé davantage, ce n'est pas, on le pense bien, que j'y
voie un mérite, mais une excuse à réclamer du lecteur quelque patience.
Peut-être que le plus décent serait de marquer, dt.-ns une prière d'insérer,
les faiblesses de l'œuvre. Mais là-dessus encore, je m'en remets au critique,
et à l'oeuvremême.. M. A.
IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUVRAGE i; EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS SUR VÉLIN
PUR FIL LAFUMA NAVARRE 40 FR. roo SUR VÉLIN PUR FIL
LAFUMA NAVARRE RÉSERVÉS AUXSÉLECTIONS STRASBOURGEOISES ET
SO EXEMPLAIRES SUR ALFA~: 27 FR.
DU MÊME AUTEUR
FICTION
TERRES ÉTRANGÈRES, suivi deMONIQUE. 12 fr.
ETIENNE 12 fr.
LES AMES ENPEINE. 15 fr.
EDITH, illustré par GALANIS 18 fr.
L'ORDRE (prix Goncourt 1929) 18 fr.
ANTARÈS 10.50
LESVIVANTS 12 fr.ESSAI
LA ROUTEOBSCURE 12 fr.
OU LE CŒUR SEPARTAGE 18.50
CARNETS DE GILBERT, illustrés par ROUAULT 800 fr.
CRITIQ UBESSAIS CRITIQUES CRITIQUE 16 fr.
(UT ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE i
M. R. F.ALAIN
PROPOS
D'ÉCONOMIQUE
UN VOLUME IN-lé DOUBLE-COURONNE. 15 fr.
1 40 ex. sur vélin pur fil Lafuma-Navarre dans la coll. LES Essais 35 fr.
125 ex. sur alfa dans h collection LES Essais". 2H fr.
y
Ce livre n'est pas d'actualité autant qu'il en a l'air. Ce n'est qu'un recueil
d'articles qui furent écrits entre 1921 et 1934. C'est dire que l'auteur n'a pas
attendu l'écroulement de la prospérité pour chercher les fissures et les défauts
du système, et par une méthode d'exploration portant toujours sur un exemple.
Travail, salaire, profit, rente, administration, publicité, commission,
rationalisation, machinisme, vitesse, progrès, misère, maître, esclave cette énumération
peut donner une idée des questions qui sont ici agitées, ou plutôt creusées comme
à coups de pic. Non sans une part de satire, non sans quelques traits d'énorme
fantaisie. La conclusion serait, semble-t-il, que le salut de toute économie est
dans les entreprises moyennes, et premièrement dans la moyenne agriculture,
sinon même dans la petite. Toutefois ce recueil d'articles, ou, comme on dit, de
Propos n'a point de conclusion. On s'y repose, au contraire, de l'esprit de
système on s'y rafraîchit dans un optimisme sans égards, qui compte d'abord
sur le travail, et se méfie des conseilleurs aux mains blanches. Esprit paysan,
a-t-on dit; cela est vrai. Toute la ruse d'Alain est dans un savoir direct et fort
poussé, mais qui ne fait pas étalage.
DU MÊME AUTEUR
SOUVENIRS CONCERNANT JULES LAGNEAU tZfr
PROPOS D'ALAIN, I Epuisé
PROPOS D'ALAIN, II Epuisé
MARS OU LA «il RRRE JUGÉE 15 fr.
SYSTÈMES'I"STJ.:ltIE DES MEAUX-ARTSOK.UX-RTS 18:18 fr.
LETTRES AU DOCTEUR HENRI MONDOR SUR LE SUJET DU CŒUR
ET BE L-E<iI'BlI (isrsummtTO) Epuisées
ÉLÉMENTS D'UNE DOCTRINE RADICALE (a Les Documents Bleus ») «.» fr.
LES IDÉES ET LES AGIES (2 vol.) 30 fr.
PROPOS SUR LE RONIIEUR 45fr.
VINGT LEÇONS SUR LES BEAUX-ARTS 1S fr.
COMMENTAIRE DE « CH4BMES » DE PAUL VALÉRY Epuisé
LA VISITE AU MUSICIEN
ENTRETIENS AU ItORD DE LA MER. z.500 ex. sur Arches 18 fr.
50 ex. sur Chine. Eputsés
LES DIEUX* 5.500 ex. numérotés survélin *«& fr.
db
(ny* ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
K. R. F.Hirf VIENT DE PARAITRE
THOMAS MANN
LES HISTOIRES
DE JACOB
Traduit de l'allemand par LOUIS VIC
UN VOLUME IN- 1 6 DOUBLE-COURONNE 18 fr.
Les « Histoires de Jacob » forment le premier volet du triptyque intitulé «.Joseph
et ses frères » que Thomas Mann veut consacrer à l'un des plus grands épisodes
de la Bible. Il l'a éclairé d'un jour très moderne ses personnages ne sont plus
les patriarches un peu figés dans des attitudes hiératiques, qui nous sont familiers
sous la poussière des siècles et les gloses des commentateurs, Mann a découvert
des hommes d'une humanité proche de la nôtre, animés des mêmes sentiments,
des mêmes passions que nous il les a observés dans leur vie quotidienne, leurs
travaux, leurs divertissements. Le prestigieux psychologue de « la Montagne
Magique » a su ressusciter dans leur vérité et leur complexité, toutes ces grandes
figures assises au seuil du temp'.e de notre histoire religieuse. Il nous montre Isaac
simulant la cécité pour rendre vraisemblable l'imposture de la bénédiction captée
par Jacob au détriment d'Esaü Rebicca complice de cette fraude l'arrivée de
Jacob chez Laban les amours de Jacob et de Rachel, la noce chez Laban, la
naissance de Joseph, le,sac de Sichem, la mort de Rachel. Certains de ces tableaux
ont toute la grâce et la majesté des plus beaux bas-reliefs du moyen âge, cet alliage
de simplicité et de grandeur qui fait le charme des sculptures qui ornent nos
cathédrales. Mais peut-être plus encore que dans la narration de ces épisod.-s, le génie
de Thomas Mann se fait jour dans son interprétation très personnelle du vieux
mythe biblique, dans cette subtilité avec laquelle il nous fait assister à la création,
non de l'homme par Dieu, mais du Créateur par la créature. Élargissant son sujet,
il l'a replacé dms une perspective historique qui remonte les millénaires pour se
perdre dans « les profondeur abyssales du Passé. » Pour cette reconstitution, il
s'est inspiré des données que fournissent l'archéologie et l'exégèse, l'histoire des
mœurs, du costume, des superstitions. De cette matière un peu froide, Thomas
Mann a su extraire les éléments d'un récit vivant et palpitant, d'une densité de
pensée peu commune et qui éveille des résonances à l'infini Un souffle épique
courtà travers ces pages qui forment la somme de la pensée de l'illustre écrivain.
IL A ÉTÉ TIRÉ 20 EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS SUR VÉLW PUR FIL
LAFUMA NAVARRE 4s FR. 40 EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS SUR
ALFA LAFUMA NAVARRE 30 FR.
DU MÊME AUTEUR, en préparation
LE JEUNE JOSEPH JOSEPH EN EGYPTE
ruy ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. F.Ut?* VIENT QE PARAITRE
FRANZ HELLENS
FRÉDÉRIC
UN VOLUME IN-16 DOUBLE-COURONNE. 1 5 fr.
3o exemplaires sur pur fil 45 fr.
« L'enfant que j'étais alors avait déjà peur des limites. Il
faisait des trous dans les haies. Une chambre pouvait lui paraître
grande elle était toujours trop étroite. »
(La cage ouverte).
« J'aimai plus tard cet autre infini la femme, qui nous happe
si terriblement et vers qui l'on retourne toujours, quand même,
comme l'enfant vers le danger. » vers le » (La prairie et l'étang).
« L'enfant n'oublie pas. Au fond, dans une cage, les chagrins
restent vivants. Un jour, ils se débattent et leurs ongles nous
déchirent. »
(Fleur-de-Beurre)
« Je refaisais par l'émotion des sens tout le chemin du néant
à la création. »
(Le miracle du pommier).
IL A ÉTÉ TIRÉ 3o EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS SUR PUR FIL 45 FR.
pu MÊME~ATJTEUR
LES FILLES DUDÉSIR 15 fr.
FRAICHEUR DE LAMER. 15 fr.
RÉALITÉS FANTASTIQUES (Contes choisis 1909-1929) 15 fr.
POÉSIE DE LA VEILLE ET DU LENDEMAIN (1917-1927) avec un
portrait de l'auteur par Modigliani. (Coll. UNE œovre, UN portrait").
500 ex. sur vélinNavarre 20 fr.
gy ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
M. R. F.Hl/' VIENT DE PARAITRE
HENRI BOSCO
LE TRESTOULAS
ROMAN
15 fr.UN VOLUME IN-léDOUBLE-COURONNE.
Le Luberon est une grande montagne de la Haute-Provence,
à peu près déserte. Des villages morts, des chapelles abandonnées,
d'anciens repaires de coupeurs de routes et quelques ruines
antiques y témoignent du passage des hommes.
Ces hommes, presque partout, ont quitté les hauteurs pour
.les bourgades qui touchent aux étendues plus tendres de la plaine.
Cependant la montagne se dresse toujours au-dessus d'eux,
profonde, dangereuse. Si elle n'est plus comme jadis une sauvage
citadelle religieuse, elle n'en recèle pas moins d'obscures forces
naturelles.
Le souvenir des vieilles luttes religieuses et la crainte qu'inspire
toujours ce monstre de pierre sont les ressorts de ces récits écrits
uniquement en l'honneur d'un beau et sombre quartier de la Terre.
DU MÊME AUTEUR
IRÉNÉE. 12 fr.
LE QUARTIER DE SAGESSE 12 fr.
PIERRE LAMPÉDOUZE. 15 fr.
LE SANGLIER 12 fr.
Notice bio-bibliographique
Henri Bosco, ne'.à Avignon, a vécu en Italie, en Orient, en Afrique.
ROMANS Aux éditions de la N. R. F. Pierre Lampédouze, Irénée, Le Quartier
de Sagesse, Le Sanglier,
POÉSIE Aux Terrasses de Lourmarin Poètes, Les Églogues de la mer,
Devant le mur de pierre, Noëls et chansons de Lourmarin.
QfT ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE1
N. R. F.nrf rappel
LÉON BOPP
JACQUES ARNAUT
ET LA SOMME ROMANESQUE
ROMAN D'UN ARTISTE
UN VOLUME IN-l6 DOUBLE-COURONNE. 25 fr.
EXTRAITS DE PRESSE
Considérable et pertinent ouvrage. J'en aime, pour ma part, la richesse
luxuriante je goûte la haute conception de l'existence qui est celle de l'auteur.
EMMANUEL BUENZOD, Galette de Lausanne,19-11-33.
Jacques Amant est un roman, soit, mais c'est surtout une phi'osophie du
roman. On cesaurait la coccevoir plus complète, plus variée, ni plus réfléchie.
ANDRÉ BILLY, L'Œuvre, 28-11-33.
Cette somme romanesque impose l'admiration. Rarement on a déployé tant
d'érudition M. Léon Bopp a lu tous les romans tant de force dans l'analyse
des idées, tant de souple imagination. Apiès lui, il sera bien difficile de dire sur
le roman quelque chose qui n'ait déjà été dit. On devra se contenter d'une
référence à Jacques Arnaut.
PIERRE AUDIAT, La Revue de France, 1- 12-33.
M. Bopp est un étonnant orateur d'idées il en fourmille chaque page de
son livre contient de quoi alimenter quatre heures de conversations.
P. C., leJournal de Genève, 20-11-33.
livre copieux, livre important, qui a ceci de tout à fait neuf, en particulier,
que le lecteur y assiste à l'élaboration d'une' oeuvre, ou mieux de plusieurs r
œuvres attestant la variété de l'inspiration en même temps que la complexité
du problème de l'expression littéraire.
LÉON SAVARY, Tribune de Genève, 25-11-33.
nous avons l'impression de pénétrer dans le laboratoire où le romancier
dose ses philtres.
lisez Jacques Arnaut et la Somme Romanesque. Un prestidigitateur y dévoile
les trucs de ses glorieux confrères.
la première tentative de « roman relativiste », une encyclopédie des
procédés romanesques. René LALOU, L'Intransigeart, 21-1-34.
HIT ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. F.(H/* VIENT DE PARAITRE
LÉON BOPP
ESQUISSE D'UN
TRAITÉ DU ROMAN
UN VOLUME IN- 1DOUBLE-COURGNNE. 18 fr.
20 exemplaires suralfa 33 fr.
Dans le domaine littéraire moins peut-être que dans tout autre la création, l'invention
ne pourront jamais devenir mécaniques. Cette Esquisse d'un Traité du Roman n'a donc
pour but que d'orienter l'effort, la sincérité du romancier et de lui proposer quelques
suggestions.
Une première partie envisage tour à tour les principauxa esprits n dans lesquels les
romans peuvent être conçus esprits religieux (de n'importe quelle religion existante ou
imaginable) esprits philosophiques esprits scientifiques (esquisse du roman rédigé, si
l'on peut dire, dans un « esprit » mathématique, ou physique, ou biologique etc.) ou
esprits « esthétiques(revue des principales esthétiques de l'histoire, comme aussi des
moyens perm:ttant de créer des romans originaux par leurs qualités de nonchalance ou
d'énergie, d'automatisme ou d'application, d'immobilité ou d'animation, de froideur ou
de chaleur, de sensualité ou de pureté, etc. combinaisons, banales ou inédites, de toute
ces différentes« qualités» lit éraires).
La deuxième partie de cette « Esquisse n passe en revue les principaux « thèmes
utilisables dans les romans. En somme, tout, ou n'importe quoi peut servir de thème à une
œuvre romanesque: On peut éprendre, par exemple, en le traitant d'une manière plus
ou moins différente -le sujetd'une tragédie, d'un drame, d'une comédie, d'une épopée,
d'une nouvelle, d'un conte ou d'un roman, célèbres ou peu connus. Ou encore, pour
dénombrer Ips principaux thèmes romanesque possibles, on peut dépouiller des
dictionnaires et l'Esquisse énumère ainsi, entre autres, les thèmes de l'abaissement, de
l'abandon, de l'abâtardissement, de l'abdication, de l'abjuration, de l'abrogation, de
l'abrutissement, de l'absence, etc., etc.
Enfin l'Esquisse envisage diverses manières de créer des styles originaux en se plaçan
par exemple, au point de vue psychologique (styles délicats ou énergiques, rapides ou
lents, sans rythme ou rythmés, froids ou pleins de chaleur, etc. et la combinaison, plus
ou moins imprévue, de toutes ces diverses qualités, entre elles).
L. B.
DU MÊME AUTEUR
JEAN DARIEN,roman. 12 fr.
LE CRIME D'ALEXANDRE LENOIR, roman 15 fr.
EST-IL SAGE, EST-IL FOU ? rornan 15 fr.
JACQUES ARNAUT ET LA SOMME ROMANESQUE, roman 25 fr.
i^T ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE 1
N» R. F.nry* RAPPEL
MAURICE RUÉ
LA ROUTE
AUX EMBUCHES
ROMAN
UN VOLUME IN-16 DOUBLE-COURONNE 1 5 fi1.
EXTRAITS DE PRESSE
Quelle intensité de vie dans ce roman 1
Quels magnifiques portraits I
Avec quelle sûreté le récit est conduit, et comme tout est pesé
pour lui donner l'accent de la vérité et pour, invisiblement, de la fatigue
morale et d'un monde sans amour, atteindre les hautes régions lumineuses
de la tendresse et du grand courage.
Le Jour, 7-4-35.
Je 'peux prédire que son auteur nous donnera de belles œuvres.
Celle-là en est déjà une.
LUCIEN Wahl, Mon dne, 19-4-35.
M. Rué a beaucoup de talent.
ROBERT KEMP, La Liberté, 23-4-35.
M. Maurice Rué est un observateur de premier ordre et on lui doit
cet hommage qu'il apprend quelque chose de nouveau à son lecteur.
La vraie originalité de l'auteur de La Route aux Embûches c'est encore
d'avoir abordé un sujet neuf, avec une hardiesse toute juvénile et d'avoir
réussi sur un thème un peu ingrat de nous intéresser d'un bout à l'autre
à ses humbles personnages. Ça, c'est du grand art 1
PIERRE DESCAVES, L'Avenir,
24-4-35Le drame est décrit dans une nudité si émouvante que le lecteur
a l'impression d'écouter une confidence plutôt que de lire un récit.
Marianne, 25-4-35.
UrS ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
N. R. F.ip/ VIENT DE PARAITRE
~~tB~
MAURICE RUE
VtEUX-CHÉRt
UN VOLUME IN- 16DOUBLE-COURONNE. t5fr.
Un homme et une femme se sont aimés tout jeunes. Ils ont été amant et
maîtresse. Ils le demeurent et pendant de longues années restent attachés l'un
à l'autre par le seul lien des sens. Cette liaison charnelle devient avec le,temps
de plus en plus douloureuse et tyrannique.
Mais l'homme, à l'approche de la quarantaine, s'éprend d'une jeune fille. Il
lui voue une passion très pure et fait sur elle tous les rêves que l'autre ne lui a
Npoint permis. Il ne sait pas cependant secouer le joug charnel de sa maîtresse.
Balloté entre ses deux amours, tous deux sans issue, il se trouve lentement
acculé vers la plus lamentable des fins.
L'auteur a traité ce sujet de la façon la plus simple. Il n'a pas cru comme
il arrive trop souvent dans l'étude de tels cas devoir expliquer la déchéance ï
progressive de son héros par des étrangetés psychologiques ou autres. Son héros
n'est pas un anormal. C'est un homme comme il y en a beaucoup. Et son
histoire n'en est que plus humaine.
DU MÊME AUTEUR
LA ROUTE AUX EMBUCHES,«ma» 15 fr.
Xoiice MemMe~<tt~« e
Issu d'une famille d'instituteurs de la Brie, orphelin de guerre dès son jeune âge, Maurice
Rué fit ses études comme toursier au collège de Meaux. Bachelier ès-sciences en 1927, il
<« f~o~ des Hautes f~M~M Commerciales, et se mariait dès la Mf<
Après afot'r SM:H~ dans Mt!~ ~MKa~ ~o~M parisienne où <7 a ~«J<e les milieux qu'il
a fait revivre dans La Route aux Embûches, il a aujourd'hui une situation au Maroc,
où se déroule son second ouvrage Vieux-Chéri. Il prépare un recueil de nouvelles
Vertes et tendres et deux romans De sol aux autres et Ne' priez pas pour Elle.
UlT ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
M. tt. F.g/ VIENT DE PARAITRE
EDITH THOMAS
SEPT-SOKTS
ROMAN
UN VOLUME IN-16 DOUBLE-COURONNE. tS fr.
Au delà de la vanité, de l'hypocrisie et des systèmes,il y a
toujours les hommes, si humbks soient-ils des proches, des
semblables. Nathalie, la grosse mouche collée à une vitre,
Madame Thaboureau, la pauvre femme affolée qu'aucune main
n'aide, Lucie qui entrevoit confusément l'espoir d'une vie pleine,
le père Chalendant lié à la terre, comme d'autres à n'importe
quoi. Et Thaboureau, et Madame Pincenier, et Monsieur
Pincenier. Sept Sorts, des sorts d'hommes et de femmes, pas beaucoup
plus nus et dépouillés, dans ce village banal, que pattout ailleurs
ils mangent, boivent, dorment, travaillent ou ne font rien ils
n'arrivent qu'à la fin du jour et de la nuit.
Quel élan pourrait les atteindreQuelle foi les faire vivre ?
Et la médiocrité est-elle la seule valeur éternelle ?
E. T.
DU MEME AUFEUR
LA MORT DE MARIE (PRix Du PREMIER ROMAN 1933) i2 fr.
L'HOMME CRIMINEL, mMaM t2fr
™f ACHETEZ CHEZ VOTRE LIBRAIRE
NR.F.