Le Dernier Jour d'un condamné

-

Livres
85 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Extrait : "Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort nécessaire. D'abord, parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrait lui nuire encore. S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffirait. A quoi bon la mort vous objectez qu'on peut s'échapper d'une prison ? Faites mieux votre ronde, si vous ne croyez pas à la solidité des barreaux de fer, comment osez-vous avoir des ménageries ?"

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 08 août 2015
Nombre de lectures 157
EAN13 9782335002720
Langue Français
Signaler un problème
EAN : 9782335002720
©Ligaran 2014
Une comédie à propos d'une tragédie
MADAME DE BLINVAL LE CHEVALIER ERGASTE UN POÈTE ÉLÉGIAQUE UN PHILOSOPHE UN GROS MONSIEUR UN MONSIEUR MAIGRE DES FEMMES UN LAQUAIS
PERSONNAGES
– Un salon –
UN POÈTE ÉLÉGIAQUE,lisant. Le lendemain, des pas traversaient la forêt, Un chien le long du fleuve en aboyant errait ; Et quand la bachelette en larmes Revint s’asseoir, le cœur rempli d’alarmes, Sur la tant vieille tour de l’antique châtel, Elle entendit les flots gémir, la triste Isaure, Mais plus n’entendit la mandore Du gentil ménestrel !
Bravo ! charmant ! ravissant !
On bat des mains.
TOUT L’AUDITOIRE
MADAME DE BLINVAL Il y a dans cette fin un mystère indéfinissable qui tire les larmes des yeux.
La catastrophe est voilée.
LE POÈTE ÉLÉGIAQUE,modestement.
LE CHEVALIER,hochant la tête. Mandore, ménestrel, c’est du romantique ça !
LE POÈTE ÉLÉGIAQUE Oui, monsieur, mais du romantique raisonnable, du vrai romantique. Que voulez-vous ? il faut bien faire quelques concessions.
LE CHEVALIER Des concessions ! des concessions ! c’est comme cela qu’on perd le goût. Je donnerais tous les vers romantiques seulement pour ce quatrain : De par le Pinde et par Cythère, Gentil-Bernard est averti Que l’Art d’Aimer doit samedi Venir souper chez l’Art de Plaire. Voilà la vraie poésie !L’Art d’Aimer qui soupe samedi chez l’Art de Plaire !à la bonne heure ! Mais aujourd’hui c’estla mandore, le ménestrel. On ne fait plus depoésies fugitives.j’étais Si poète, je ferais despoésies fugitives ;mais je ne suis pas poète, moi.
Cependant, les élégies… .
LE POÈTE ÉLÉGIAQUE
LE CHEVALIER