//img.uscri.be/pth/cbcd853407cc7662152e6a80643bc07ca2d48764
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le goût de la main dans l'Oeuvre-Valéry

De
224 pages
Dans cet essai, il sera question de l'idée de la main dans « l'Œuvre-Valéry », mais aussi de Madame Nicole Celeyrette-Piétri. Beaucoup la connaissent pour la finesse de ses analyses et elle reste l'une des principales figures et animatrices de la scène valéryenne. Mais surtout, avec ferveur et passion, elle a été la principale inspiratrice de l'édition intégrale des Cahiers 1894-1914 de Paul Valéry. L'auteur de cet essai, quant à lui, est avant tout un lecteur passionné de Paul Valéry qui propose une lecture, peut-être plus perspectiviste, plus variée, sur l'idée de la main dans l'Œuvre-Valéry.
Voir plus Voir moins
Jéan-PHppé Biehler
Jéan-PHppé Biehler
Le goût de la maindans l’Œuvre-Valéry (Études et essais) Préface de William Marx
Le goût de la main dans l’Œuvre-Valéry
Le goût de la main dans l’Œuvre-Valéry
Jean-Philippe BIEHLER
Le goût de la main dans l’Œuvre-Valéry (Études et essais) Préface de William Marx écrivain, critique, professeur de littératures comparées à l’université Paris Nanterre, lauréat de l’Académie françaiseIllustrations : Olivier Unfer
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12658-6 EAN : 9782343126586
C’est un hommage, trop peu, à Madame Nicole Celeyrette-Piétri, à la principale responsable de l’Édition intégrale des Cahiers 1894-1914 de Paul Valéry(édition à ce jour achevée), et à l’amie, plus que chère, plus qu’aimée…
PRÉFACELESTROISMAINS
Les trois mains: tel est le titre d’une pièce pour clavecin de Jean-Philippe Rameau. Il n’y en a que deux, bien entendu, pour courir sur le clavier : celles du claveciniste solitaire assis sur son tabouret. Mais le morceau est conçu de telle façon qu’il donne l’illusion d’une troisième main venant s’intercaler entre les deux autres pour filer sa propre broderie autour des lignes mélodiques de la main droite et de la main gauche. Les trois mains: ce pourrait être également le titre du présent livre, le cinquième que Jean-Philippe Biehler consacre à Valéry.Les trois mains»,trois corps « les  comme selon la célèbre formule de l’auteur des « Réflexions simples sur le corps », qui distingue entre le corps que je me connais Mon-Corps»), celui que me voient les autres de l’extérieur, et enfin celui que connaissent les savants, analytique, découpé en tranches, examiné au microscope, organisé en un complexe système de nerfs, de fibres et de vaisseaux entremêlés. L’analogie s’arrête ici : les trois mains de notre livre sont trois mains véritables, de même nature, mais appartenant à