//img.uscri.be/pth/926f8a22c2eff867a3d3b9b0c2549e8a69668eae
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF - MOBI - EPUB

sans DRM

Le moine était daltonien

De
166 pages

Le moine était daltonien

On était au beau milieu du Moyen Âge et personne ne le savait, pas plus que frère Déicole ne connaissait le mot « daltonien ». Pourtant il l’était, et cette perception particulière des couleurs agissait sur un caractère déjà peu facile.

Après avoir semé la perturbation dans son monastère d’Irlande, il part porter la bonne parole et son irascibilité sur le continent. De monastère en prieuré, armé de son pénitentiel et fort de ses extravagantes pratiques ascétiques, il va parcourir l’Europe médiévale en direction de l’orient jusqu’aux confins de la Germanie, traumatisant au passage le clergé et les populations des régions traversées.

Atteignant les diocèses des marches de la chrétienté, il se lie d'amitié avec frère Agapet, grand amateur de drogues d’antique mémoire, et découvre le trafic d’esclaves qui alimentait l’Europe entière et les contrées du Moyen Orient. Les deux compères se lancent alors dans la lutte contre le commerce d’êtres humains en s’aidant curieusement des effets du haschich sur le comportement de ceux qui en usent.

Satirique, burlesque, grinçant, l’humour de Robert Azaïs joue sur tous les registres et n’épargne personne.

Avec les aventures et tribulations de ce moine daltonien, l’auteur, daltonien lui-même, nous offre un nouveau roman réjouissant dans la veine de ses œuvres précédentes.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

DU M ÊM E AUTEUR
Mémoires d’une reliqueroman, Zinedi, 2007
Le huis clos des Éminencesroman, Zinedi, 2010
Le m oi ne ét ai t dal t oni en
ROBERT AZAIS
Le Code français de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute repré sentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sa ns le consentement de l’auteur ou de er ses ayants droit ou ayants cause, est illicite (ali néa 1 de l’article L. 122-4) et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 425 et suivants du Code pénal.
Illustration de couverture : Henrietta Mulder
PAO Éditions Zinedi
© Éditions Zinedi, 2011
4, avenue des Trois-Peuples 78180 Montigny-le-Bretonneux France http://www.zinedi.com
9782848590493
édition numérique : : ISBN 978-2-84859-049-3
Som m ai r e
DU MÊME AUTEUR Page de titre Page de Copyright Dedicace AVERTISSEMENT AVANT-PROPOS CHAPITRE I CHAPITRE II CHAPITRE III CHAPITRE IV CHAPITRE V CHAPITRE VI CHAPITRE VII CHAPITRE VIII CHAPITRE IX CHAPITRE X CHAPITRE XI CHAPITRE XII ÉPILOGUE Le moine était daltonien
À mes enfants
AVERTI SSEM ENT
Il va de soi que cet ouvrage ne saurait être seulem ent bâti sur une pure fiction, ce serait mal connaître l’auteur. Certains des personn ages ont réellement existé ainsi que quelques-unes des situations du récit. Toute ressem blance n’a donc rien de fortuit.
AVANT- PRO PO S
On était au beau milieu du Moyen Âge et pourtant pe rsonne ne le savait. L’Empire romain s’était effondré depuis longtemps mais on était persuadé qu’il existait toujours puisque deux empereurs croyaient encore régner tant en Orient qu’en Occident.
Dans les mentalités européennes il n’y avait pas de frontière malgré l’émergence des particularités régionales.
L’Église catholique, sortie de son ghetto romain grâce à Charlemagne, calquait son organisation diocésaine sur celle de l’ancien Empire.
Au moment où se déroule l’action de ce roman, le po uvoir temporel s’est affaibli au profit du spirituel et les conquêtes territoriales sont autant de missions évangélisatrices menées en direction des contrées païennes de l’Euro pe septentrionale et orientale.
Les missionnaires d’alors vibraient parfois d’une ferveur qui n’appartint qu’aux premiers chrétiens. En outre, l’approche de Dieu au torisait l’utilisation de ce qui est aujourd’hui interdit, les drogues et autres substan ces hallucinogènes d’ancienne mémoire.
Depuis les temps antiques, la société avait peu évo lué dans ses mentalités. Les esclaves étaient possédés par ceux qui avaient les moyens de les acheter et de les entretenir, y compris par les prêtres catholiques. Ils étaient l’objet d’un trafic à l’échelle de l’ancien Empire romain et, pour fournir l’Orient musulman, on n’hésitait pas à fabriquer des eunuques à la chaîne, cela se passait à Verdun.