104 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Banlieues Chaudes

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Une bande de braqueurs, une jeune et jolie policière en formes et uniforme, la banlieue parisienne en toile de fond, voici les ingrédients de ce cocktail charnel explosif. Léa se retrouve infiltrée au cœur d'un gang dont la dangerosité n'a d'égal que la perversion et le goût pour le sexe.

Pénétrez dans les banlieues chaudes...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2012
Nombre de lectures 311
EAN13 9782919071036
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Quatre minutes plus tard, la Rolls arrive à La Chapelle, passe par le terminus des bus où Gustave descend, avant de prendre la direction de l’autoroute du Nord pour bifurquer juste avant son embranchement vers la Plaine St-Denis. Serge engage alors le lourd véhicule sur le parking de l’avenue du Président Wilson, sous l’autoroute A1, face au Country Club de tennis. Comme elle l’a promis au téléphone il n’y a pas un quart d’heure, Leila est ponctuelle. Une qualité qu’elle doit à monsieur Paul. « Bonjour, Serge ! » chantonne la jeune blonde en s’installant dans le confort de la banquette arrière auquel elle s’est habituée ; puis elle embrasse son amant sur le bout des lèvres, malicieuse. La Rolls démarre. « Tu as bien transpiré sur le court ? demande le quadragénaire en s’allumant une Benson. – Pourquoi, je sens la sueur ? s’inquiète la lycéenne en se reniflant aussitôt sous les bras. – Mais, non ! C’est une façon de te demander si tu as apprécié ton heure de tennis ! » Elle sourit, rassurée. « Passionnant… simplement passionnant ! – Tu es certaine que ça n’est pas ton professeur qui te passionne, Leila ? Auquel cas il serait vraiment stupide de le payer si cher… pour lui offrir sourires et câlins… et j’en passe et des meilleures ! – Jaloux ? » glousse le sportive en se rapprochant de son amant pour se frotter contre lui et l’obliger à passer une main sous son tee-shirt pour une caresse sans ambiguïté. L’escroc se laisse manœuvrer. Sous ses doigts, la pointe d’un téton réagit et s’érige lentement jusqu’à faire une boule tiède qu’on pincerait volontiers. Il se retient, penche la tête vers sa compagne, dépose un baiser sur le sein ému et promène la pointe de sa langue un peu plus bas. Leila devient féline. Elle ronronne. Elle se berce. Elle se cambre. Des frissons l’envahissent qui alimentent aussitôt un désir vite impérieux. Pourquoi Paul ne dégrafe-t-il pas sa jupe de tennis pour l’embrasser un peu plus bas, juste au-dessous des poils du pubis ? Elle aimerait même sentir sa langue filer doucement entre les replis de son sexe et lui procurer l’extase. Mais le mâle s’écarte. Elle fait la moue. Déçue. Le tee-shirt retombe sur son buste nu. Agressive, elle s’empare du paquet de Benson posé sur la tablette en bois de rose, presque au centre de la console, et pioche une cigarette aussitôt piquée entre ses lèvres dans une attitude à la limite de la provocation. Loiseau la lui allume. Des volutes de fumée montent à l’arrière de la Rolls et Serge ne parvient pas à retenir son envie de tousser. Lui, d’ordinaire toujours très effacé ! « Tu boudes ! fait monsieur Paul en relevant la vitre centrale de sa Rolls. – Non ! ronchonne la fille aux cheveux d’or. – Bien sûr que si ! Le tout est de savoir pourquoi tu boudes ! Finalement, tu n’es qu’une enfant gâtée. Je croyais avoir fait de toi une femme… mais c’est en partie raté ! Toutes les femmes boudent… mais en général, elles disent pourquoi. » Serrant les dents, Leila ne bronche pas. Puis, moins boudeuse, elle se rapproche à nouveau de son quadragénaire d’amant et lui avoue : « J’ai envie que tu m’embrasses ! – Qu’à cela ne tienne… s’il n’y a que ça pour te rendre un sourire ! – Non, murmure-t-elle alors que Loiseau approche ses lèvres de sa bouche pulpeuse. J’ai envie que tu m’embrasses… le sexe ! » Partant d’un ricanement inhabituel chez lui, monsieur Paul écrase aussitôt sa Benson dans le cendrier de l’accoudoir de droite et se tourne à nouveau vers Leila. Il dénoue sa cravate et, d’un geste peu courtois, fait signe à la blonde de s’installer confortablement sur le cuir de la banquette, jambes pliées sur le ventre, bien écartées. Elle obéit. La jupette ne cache plus grand-chose du haut de ses cuisses. Une culotte de nylon épouse les formes délicates de son sexe. Loiseau se penche jusqu’à apprécier pleinement les reliefs intimes de sa jeune mai tresse. Son odeur corporelle lui plaît. C’est un mélange de fraîcheur encore adolescente et de parfum
sexuel naturel d’une femme épanouie. D’un index câlin, il écarte le gousset en nylon et dénude ainsi les chairs sensibles. Un souffle fait frissonner les boucles d’or. Dessous, les bourrelets roses semblent s’écarter. N’est-ce pas une fleur qui s’épanouit peu à peu ? Leila tremble presque. Des fourmis semblent grimper le long de sa colonne vertébrale et envahir tout son corps, lui inventant des émotions nouvelles, perverses, magiques. Elle s’abandonne. La pointe de la langue sépare mieux les pétales de la fleur en plein épanouissement. Une goutte de rosée féminine suinte sur les lèvres vaginales. Sous l’or du pubis naît le fruit secret du clitoris. La langue s’aventure à l’orée du sexe avant de plonger carrément dans les secrets d’une sensualité évidente. Comme pour découvrir des voluptés insoupçonnées. Aussitôt, la lycéenne roucoule. Eût-elle voulu empêcher ses mains de pétrir ses seins qu’elle ne l’aurait pas pu ! Une impulsion majestueuse. Un désir insurmontable. Puis, ses doigts trottinent jusqu’au bas-ventre et se perdent dans des caresses étranges. La Rolls Royce coule sur le périphérique.

Attention

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 3. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 5. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 6. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

YouScribe ne pourra pas être tenu responsable en cas de non-respect des points précédemment énumérés. Bonne lecture !