//img.uscri.be/pth/14032c4fa43261eb7ae9ac15f37a5b8315f9bb11
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Les amants du jeudi suivis de La fin d'une liaison et Une fessée

De
9 pages



Les amants du jeudi




La fin d'une liaison




Une fessée











Voir plus Voir moins
couverture
Galatée de Chaussy

Les amants du jeudi
 suivis de
 La fin d’une liaison
 et
 Une fessée

12-21

Les amants du jeudi

Elle venait de fêter ses quarante ans. Elle aimait sa vie, son fils et son mari. Tout allait bien. Sauf qu’elle avait eu quarante ans.

Dans le miroir, elle se trouvait plus jolie qu’avant, plus ronde. Oh, presque rien. Juste ce qu’il fallait pour que les hommes la regardent. Et c’était bien agréable.

Que gardait-il d’elle ? Combien de temps son image restait-elle dans leur esprit ? Faisaient-ils l’amour, ces hommes qu’elle avait croisés, en pensant à elle ? La convoquaient-ils dans leurs fantasmes d’une Asie érotique – car elle était d’origine vietnamienne ?

Avec le temps, son mari s’était oublié. Un jour il arrêterait la bière, reprendrait le sport et une vie saine. Un jour… Demain.

Il lui plaisait toujours. Même comme ça. Seulement… Elle avait eu quarante ans. Et elle se disait… que peut-être… une rencontre furtive… Comme une caresse sous les draps… Ça n’était rien. Un bol d’air. La greffe d’un rein. Un battement de cœur.

Mais comment faire ?

Une amie lui avait parlé du site www.entregensmaries.com. Rencontrer un homme sur Internet ? Ça lui sembla plus facile d’en trouver un dans un bar que d’effacer l’historique de l’ordinateur familial…

Ses jeudis après-midi étaient libres. Elle trouva un bar, occupa un tabouret, commanda à boire. Sa tenue ne disait rien. Son impassible visage non plus. Mais une femme qui commande un gin tonic en milieu d’après-midi, c’est un aveu, non ?

Apparemment non. Elle rentra chez elle et attendit la semaine suivante.

Elle portait des talons cette fois. Des chaussures au pouvoir magique qui aimantaient les hommes. Aucun n’y fut sensible.

Il fallait créer une habitude ; un rendez-vous. Elle aimait s’y préparer, passer sa plus jolie culotte, en acheter d’autres pour les jeudis suivants. Et elle se regardait dans le miroir de la salle de bains, prenant ses seins entre ses mains, en caressant l’extrémité des pouces.

Ça devint un rituel, cette préparation. Elle rasait son sexe désormais, lui donnant une forme de ticket de métro. Elle aimait le froid contact de la lame, la mousse légère, légère et toutes les crèmes qu’elle se passait ensuite, les jambes écartées, face à son reflet.

Elle se caressait aussi souvent, coinçant ses lèvres entre deux doigts, se pénétrant avec le manche oblong de sa broche à cheveux. Mais sans jamais se faire jouir, se tenant toujours prête pour l’homme du bar.

Le personnel conjecturait. Était-ce une prostituée ? Une originale ? Car ils se laissaient abuser par son visage impassible et sa tenue classique. S’ils avaient su le feu qui l’habitait ! La rouge complexité de ses dessous, la troublante lubrification de son intimité…

Un homme enfin l’aborda. Grand, mûr, courtois : c’était un professeur d’université qui profitait de son temps libre pour traîner dans les bars. Ils parlèrent de ses recherches, de la revue confidentielle dont il était le Directeur et, alors qu’elle imaginait ses longs doigts dans sa chatte, il déclara qu’il devait retrouver sa femme qui lui avait fixé rendez-vous à deux rues d’ici et lui souhaita une agréable fin de journée.

Avertissement

Ce thème est destiné à un public légalement majeur et averti. Il contient des textes et certaines images à caractère érotique ou sexuel.

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.