Quand je te regarde

-

Livres
22 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La narratrice voit ses soupçons confirmés : Jules la trompe.


Ce n’est pas un choc, son couple battait de l’aile.


Poussée par Philippine, la détective au regard photographique, elle va découvrir les coucheries de son Jules dans un hôtel de luxe, assister en direct à une punition BDSM dans un club select belge et se prêter toute entière dans une orgie secrète à Stockholm.


D’abord pour se rapprocher toujours davantage de Jules, jusqu’à découvrir sa propre sexualité et sa nature profonde.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 61
EAN13 9782377805167
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Quand je te regarde
Xandra Segredo Quand je te regarde Couverture :Maïka
©Libertine Editions2019
Mot de l’éditeur Libertine éditions est la maison érotique qui entend tous vos fantasmes. Ici pas de demi-mesure, toutes les formes de sexualité sont autorisées et assouvies. Puisque chacun trouve son plaisir dans des scénarios intimes, chaque lecteur trouvera de quoi animer sa libido ou la rallumer. Entre histoires vraies et fantasmes inavoués, il n’y a qu’un doigt. Du porno au hors-limite, en passant par le BDSM, le SM et plus encore… Masculin, féminin, le plaisir à deux, trois ou plus. Peu importe, seul le plaisir compte ! Pour faire durer vos lectures, vous trouverez nos ouvrages en format numérique, papier, audio, CD, DVD et plus encore. Que votre lecture soit chaude et enivrante, c’est tout ce que nous vous souhaitons. Site Internet :www.libertine-editions.fr/
Avertissement
Texte réservé à un public majeur et averti
Je n’en étais vraiment pas ère, mais j’ai engagé un détective privé.Unedétective, pour être précise. Du haut de son mètre soixante-deux et avec ses jolis seins tout ronds, je savais que Jules se serait montré gentleman s’il l’avait surprise à l’espionner. Dans le cas d’un détective homme, je craignais surtout que mon mec le dérouille. Il peut se montrer très impulsif (amies lectrices, vous aurez traduit : il peut être très con). C’est bête, mais je me serais sentie coupable des fractures et ecchymoses que mon mari aurait assénées à mon Philip Marlowe de banlieue, alors que je voulais juste la preuve qu’il avait une maîtresse. Sans vraiment savoir comment je devais réagir d’ailleurs. Alors j’ai choisi ma détective sur des critères de non-agression, des yeux qui pétillent, les fossettes d’un joli sourire qui découvre ses dents blanches, du charme et de la répartie. Ce n’est pas son vrai prénom, mais je vais l’appeler Philippine, en hommage à Philip Marlowe. En jeans et baskets, Philippine est plutôt menue, le genre à se faire demander sa carte d’identité pour entrer au cinéma, un joli visage un peu déséquilibré par un piercing sur l’arcade, elle disparaissait presque entièrement derrière son téléobjectif. Après son master 2 de droit, un stage dans un gros cabinet d’avocats avait eu raison de ses idéaux et elle avait trouvé son équilibre dans l’investigation privée autant pour son goût pour le voyeurisme que pour les histoires de couples sordides. Et mon histoire était sordide à souhait. J’ai rapidement deviné que mon Jules me trompait quand on a arrêté de faire l’amour. Au départ, j’avais posé un préavis de grève du sexe d’un mois après qu’il avait lancé une pique vraiment méchante contre ma meilleure amie. C’était un prétexte : pour être très honnête, ma gynéco n’y avait pas été de main morte sur mon frottis et je n’étais vraiment pas d’humeur à rouvrir le guichet. Mais le mouvement était lancé. La grève était devenue un gag entre nous, on comptait les jours, on faisait des jeux de mots faciles sur les réformes mammaires ou la concertation bacchanale, sur la domination patronale et la soumission salariale, sur l’ouverture des négociations et le progrès des masses, sur mon recul social et son durcissement de la mobilisation. Mais après la seconde semaine, il manifestait déjà moins son envie de réchau6er la guerre froide. Au terme des trente jours, la grogne a cédé la place au malaise, Jules n’a pas revendiqué la levée du piquet de grève ni le retour aux 39 heures, tout ce que j’ai gagné, c’est une rallonge sur les congés syndicaux. Mais des congés sans sexe. Ma détective n’a pas eu à éviter les coups de mon mec, elle a été susamment discrète. Ou bien c’est mon Jules qui n’avait d’yeux que pour sa conquête, car eux, en revanche, n’ont rien fait pour être discrets. Au moins, je lui sais gré d’avoir fait ses frasques à 500 km de la maison et du qu’en-dira-t-on, ça m’évite d’avoir à supporter les avis de nos amis, ou pire leur silence gêné pour ceux qui ne voudraient pas m’en parler. Le reportage photographique que me déroule Philippine est très complet. C’est étrange de retrouver le contact avec de vrais tirages papiers, grand format, un peu vieille école, et pas un diaporama numérique sur
une tablette. La soirée des amants prend un air de romance sur ces clichés et je devine le regard attentif de Philippine derrière chaque déclic. Ses photos sont l’œuvre d’une amoureuse de son sujet et je sens son regard sur moi – elle a la décence de ne pas me prendre en photo au moment où je découvre mon homme et sa maîtresse, quand j’ai la confirmation de mes craintes. J’ignore comment elle s’est débrouillée, mais elle a même des prises de vue sur le siège arrière du taxi. Puis l’ascenseur, les photos sont extraites de la caméra de maintenance. Dans le couloir, le chemisier de la femme s’ouvre au fil des images, l’homme caresse ses seins, ses cuisses, ses fesses qu’il dévoile en retroussant sa jupe. Je regrette presque qu’elle ne porte pas de bas ou de jarretelle comme dans une série...

Avertissement

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 5. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 6. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 7. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

Nous nous dégageons de toute responsabilité en cas de non-respect des points précédemment énumérés.