//img.uscri.be/pth/8b9541ccb1c4a4f35e70487684f5b99b6de3838c
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

2 - Les défis d'Angie - Plaisir glacé

De
6 pages

Parce que le sort en a décidé ainsi, Angie se retrouve soumise à Kylian pendant trois semaines. Le temps de relever 14 défis, toujours plus inattendus, toujours plus excitants…

Aujourd’hui, Angie découvre le deuxième défi que lui lance Kylian :

« Si tu aimes faire du lèche-vitrine, peut-être préféreras-tu lécher autre chose… devant des spectateurs ? »

Voir plus Voir moins
Parce que le sort en a décidé ainsi, Angie se retrouve soumise à Kylian pendant trois semaines. Le temps de relever quatorze défis, toujours plus inattendus, toujours plus excitants. Après une première expérience très enrichissante, Angie découvre son deuxième défi…
*  *  *
Je me réveille brusquement en sentant le lit vide de sa présence. Kylian est déjà debout et j’imagine qu’il a déjà prévu son défi du jour ! Je me précipite donc vers la salle de bains pour y découvrir ma mission. Sur le miroir, j’aperçois un Post-it collé et je l’arrache littéralement pour en prendre connaissance.
« Si tu aimes faire du lèche-vitrine, peut-être préféreras-tu lécher autre chose… devant des spectateurs ? »
Aussi intriguée qu’excitée, je repars comme une tornade vers la cuisine. Nous sommes samedi, en week-end tous les deux et dehors le ciel est bien bleu. Une journée estivale qui débute sous les meilleurs auspices. Je trouve Kylian attablé. Il a préparé le petit déjeuner et une bonne odeur de café frais me chatouille agréablement les narines. Je m’installe à table et, après un baiser très doux, j’attaque bille en tête :
– Alors, tu m’expliques ?
– Tu as bien dormi ? me répond-il. C’était génial hier soir, ma chérie. J’ai adoré. Et visiblement, ajoute-t-il, le regard pétillant, je n’étais pas le seul.
– Oui… c’était pas mal ! dis-je pour lui rappeler que le privilège de la mauvaise foi m’appartient. Mais ça ne me dit pas ce que je dois faire aujourd’hui !
Il sourit avant de mordre dans sa tartine de pain et de miel, la même que celle qu’il a préparée pour moi.
– Eh bien, tant mieux si ce n’est pas clair. Ce sera encore plus surprenant. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’on va sortir. Et c’est moi qui vais choisir ta tenue du jour.
Une fellation devant des spectateurs ? Peut-être veut-il que nous fassions l’amour devant des voyeurs ? Je me demande où il veut en venir et je le bombarde de mille questions, mais rien à faire : il reste muet sur le sujet jusqu’à la fin de notre petit déjeuner.
Après une douche rapide et sage, direction le dressing où monsieur choisit pour moi ma tenue du jour. Il me tend mes escarpins, une microjupe que j’adore mais que je n’ose pas trop porter vu le peu de tissu dont elle est faite, un cache-cœur qu’on avait acheté ensemble l’année dernière, sans oublier un ministring ficelle qui ne cache rien, bien sûr.
– Heu… Et c’est tout ?
– Oui, rien d’autre. Je vais m’habiller et je t’attends dans le salon.
J’enfile déjà mon string et, après tout, je trouve ma nouvelle épilation très sexy, bien mise en valeur par le fin triangle de soie transparente. Au tour de la jupette qui moule mes fesses à ravir et enfin le cache-cœur. Je me regarde dans le miroir, et un petit frisson me parcourt. Pour être sexy, c’est sexy… ! J’avais oublié à quel point cela me donne un décolleté vertigineux et, sans rien dessous, c’est sûr que ça va attirer tous les mâles du coin. J’essaie bien de tirer sur les fines lanières, mais impossible d’obtenir le résultat escompté. On voit tout ! Évidemment, c’est exactement ce que Kylian recherchait.
Quand je le rejoins, il émet un sifflement d’admiration en me découvrant.
– Tu es magnifique !
Et il m’entraîne vers la voiture. J’essaye de nouveau de lui soutirer des informations sur mon défi, je lui promets même les pires tortures s’il ne parle pas ou, au contraire, tout ce qu’il désire s’il parle, mais il se tait. Il se contente de conduire. Et son petit sourire me fait présager le pire. Ou le meilleur.
*  *  *
Quand nous arrivons à Saint-Michel, après nous être garés dans une petite rue derrière le boulevard, la rue est noire de monde. Normal pour un samedi du mois de juin. Kylian me tient la main et me guide parmi la foule, et il suffit de soutenir le regard des hommes que nous croisons pour constater l’effet que je leur produis. C’est une sensation très étrange…
Enfin, nous arrivons à la terrasse d’une grande brasserie et Kylian se plante devant moi.
– Voilà, nous y sommes. Tu vas t’installer à cette terrasse mais avec un accessoire particulier. Je te regarderai de loin et tu seras seule.
– Ah oui, et quel accessoire ?
Il tourne les talons et s’éloigne en me plantant là au milieu du trottoir. Il revient au bout de cinq longues minutes, alors que je tente de faire fuir le énième dragueur bien lourd qui ose m’aborder en me voyant seule.
– Tiens, dit-il en me tendant un cornet de glace à deux boules, assez monumentales.
– Et je fais quoi ? Je mange ma…
Soudain, la lumière se fait dans mon esprit et, en face de moi, Kylian se marre.
– Eh bien, je vois que tu as compris. Tu vas déguster ta glace là-bas, assise à une table, et tu vas mimer une fellation devant tout le monde. Exécution !
Je suis partagée entre une étrange excitation et l’envie de refuser son défi. Je n’ai jamais fait ça, bien entendu, et je ne suis pas du tout sûre d’oser sauter le pas. Ni même d’en avoir envie. Quoique… Je contemple mon homme qui semble ravi de la situation.