Allégorie

-

Livres
296 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

5 ans après l'invasion de l'Ennemi. Une poignée de Terriens essaye de survivre dans un régime restrictif à l'abri sous une bulle géante magnétique. La solution d'Ysée est de participer à des tests cliniques et d'intelligence en échange de repas. Jusqu'au jour où elle attire l'attention d'un groupuscule réfractaire qui la kidnappe dans le but de la forcer à hacker le code qui verouille la Bulle. Ces ravisseurs ne cultivent qu'un seul objectif : sortir pour attaquer de front leurs oppresseurs tandis que la jeune fille s'éprend d'une grande fascination pour cette séquence inviolable qui change toutes les 24H. Une rencontre troublante entre un monde en ruines et la délicatesse lyrique de ces lettres qui la conduiront vers la liberté.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 22 avril 2016
Nombre de lectures 31
EAN13 9782819100324
Langue Français
Signaler un problème
Allégorie
Du même auteur aux Editions Sharon Kena Pari tenu ! Mon humour fascinant 1 à 4 Espace personnel
Mell 2.2 Allégorie
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »
©2016 Les Editions Sharon Kena www.leseditionssharonkena.com
Merci à toute l’équipe des Éditions Sharon Kena d’avoir accueilli et chouchouté ce roman pour lequel j’ai pris un plaisir immense à écrire. Merci à mon éditrice Cyrielle, toujours au top pour tous les petits trucs plus ou moins débiles que je lui demande aussi innocemment que l’agneau qui vient de naître. Merci à Rachel pour cette magnifique couverture que j’aime d’amour. Merci à ma Bêta-chichou Lilybel du blog Lilybooks qui a le groin de continuer à me suivre dans toutes mes histoires. Merci à Charles Baudelaire pour son recueil Les Fleurs du Mal, sans lequel je n’aurais pas eu autant d’inspiration métaphorique. De ce fait, j’ai une pensée spéciale pour mes copines du lycée avec qui je délirais sur l’auteur de ces poèmes : La Buze, Sandrine, La Bud, Sabrina et cætera ^^ Pour finir, à toi, le petit lecteur impétueux (contrairement à la définition du dico, ça veut dire : qui ne pète jamais, hormis des paillettes arc-en-ciel) qui a l’audace d’ouvrir ce livre, accroche-toi bien aux pages et bienvenu dans ce nouvel univers.
Table des matières Partie 1 Chapitre 1 : Quan le ciel bas et lour pèse comme un couvercle… Chapitre 2 : Pluviôse, irrité contre la ville entière…
Chapitre 3 : Récolteras-tu l’or es voûtes azurées ?
Chapitre 4 : Quan la terre est changée en un cachot humie…
Chapitre 5 : Je veux ormir ! Dormir plutôt que vivre !
Chapitre 6 : Angoisse et vif espoir, sans humeur factieuse…
Chapitre 7 : Que nos rieaux fermés nous séparent u mone…
Chapitre 8 : Il est amer et oux, penant les nuits ’hiver…
Chapitre 9 : Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve e pierre…
Chapitre 10 : La curiosité nous tourmente et nous roule…
Chapitre 11 : Ton mensonge m’enivre, et mon âme s’abreuve…
Chapitre 12 : Connais-tu, comme moi, la ouleur savoureuse
Chapitre 13 : Mais non ! Ce n’est qu’un masque, un écor suborneur…
Chapitre 14 : Sors-tu u gouffre noir ou escens-tu es astres ?
Chapitre 15 : J’ai plus e souvenirs que si j’avais mille ans…
Chapitre 16 : Tu sèmes au hasar la joie et les ésastres…
Chapitre 17 : Tu marches sur es morts, Beauté, ont tu te moques…
Chapitre 18 : Viens sur mon cœur, âme cruelle et soure…
Chapitre 19 : Qui, comme moi, meurt ans la solitue…
Chapitre 20 : Je trône ans l’azur comme un sphinx incompris… Chapitre 21 : Quel mal mystérieux ronge son flanc ’athlète ? Partie 2 Chapitre 22 : L’opium agranit ce qui n’a pas e bornes… Chapitre 23 : Mille pensées ormaient, chrysalies funèbres…
Chapitre 24 : Laissez, laissez mon cœur s’enivrer ’un mensonge…
Chapitre 25 : Vengent bientôt l’épée et la ague traîtresse…
Chapitre 26 : Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent…
Chapitre 27 : Je sens vibrer en moi toutes les passions…
Chapitre 28 : Tu ressembles parfois à ces beaux horizons…
Chapitre 29 : Tu mettrais l’univers entier ans ta ruelle…
Chapitre 30 : La Volupté m’appelle et l’Amour me couronne !
Chapitre 31 : Loin ! Loin ! Ici la boue est faite e nos pleurs !
Chapitre 32 : Je suis un cimetière abhorré e la lune…
Chapitre 33 : Envole-toi bien loin e ces miasmes morbies…
Chapitre 34 : Ange plein e gaieté, connaissez-vous l’angoisse…
Chapitre 35 : Le violon frémit comme un cœur qu’on afflige…
Chapitre 36 : Berceuse ont la main aux longs sommeils m’invite… Chapitre 37 : Il portait ans ses yeux la force e son cœur… Partie 3 Chapitre 38 : Comme vous êtes loin, parais parfumé… Chapitre 39 : D’une vaste prison imite les barreaux…
Chapitre 40 : Le vin ren l’œil plus clair et l’oreille plus fine !
Chapitre 41 : Ne cherchez plus mon cœur ; les bêtes l’ont mangé…
Chapitre 42 : Ange plein e bonté, connaissez-vous la haine…
Chapitre 43 : Verse-nous ton poison pour qu’il nous réconforte !
Chapitre 44 : Mon cœur est un palais flétri par la cohue ; on s’y soûle, on s’y tue, on s’y pren aux cheveux !
Chapitre 45 : Et t’aime ’autant plus, belle, que tu me fuis…
Chapitre 46 : Qui onc evant l’amour ose parler ’enfer ?
Chapitre 48 : Rien n’embellit les murs e ce cloître oieux…
Chapitre 49 : La haine est un ivrogne au fon ’une taverne…
Chapitre 50 : Voici le soir charmant, ami u criminel…
Chapitre 51 : Où nagent ans la nuit l’horreur et le blasphème…
Chapitre 52 : Qu’envers nous le Néant est traître ; que tout, même la Mort, nous ment…
Chapitre 53 : À saigner tous les bouts e ma carcasse immone…
Chapitre 54 : Ils célèbrent la Mort, vous chantez le Réveil… Épilogue Bonus
Prologue À des années-lumière de cette planète, Où la sécheresse apporta le désespoir, Ils descendirent, plus rapides qu’une comète Pour imposer leurs grandeurs et leurs déboires. Leur pied inégal écrasa sans vergogne Ces lointains semblables démunis, sans force. Aussi foudroyants que ceux de la Gorgone Leurs yeux redoutables lancèrent l’amorce. Dévastés, dépourvus de leur chère Terre, Les envahis en un point se rassemblèrent. Pour secourir le peu d’humains qui leur restent, Ils s’isolèrent sous une Bulle titanesque. Les usurpateurs de l’espace s’installèrent, Méprisant la grande cité intouchable. À chacun son utopie et sa galère Sur ce territoire perdu, inexploitable. Au sein de ce foyer incommensurable, La présence de l’ennemi importe peu. Le manque de ressources fut inacceptable, Chaque homme survit autant que faire se peut. Songer à sortir ou songer à y mourir ? L’opprimé devint lui-même l’oppresseur. Se battre pour manger ou pour être libre ? La solution vient parfois d’un simple leurre…