Brooken

-

Livres
110 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’accumulation des soucis, cela en est trop pour Brooke. Cette jeune femme en souffrance, brisée de l’intérieur souhaite en finir avec cette vie. Jusqu’au jour où Cameron vient lui tendre la main. Un jeune homme ambitieux et rêveur. Cameron, réussira-t-il à la sauver malgré elle ?
Lui redonnera-t-il goût à la vie ? Leurs points communs, vont-ils les rapprocher ?
L’amour, pourra-t-il sauver Brooke, lui redonner espoir alors que se joue la dernière note de leur histoire ?
L’amour, peut-il nous sauver ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 245
EAN13 9791034808830
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0060 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Brooken
La romance sous toutes les coutures : Vénus Bleu= Young romance Vénus Rose= Romance classique Vénus Orange= Feeling good Vénus Pourpre= Romance historique Vénus Gris= Romance policière VénusDark= Dark Romance Vénus Jaune= Homo-romance Vénus Rouge= Romance érotique
Maëlle Youngwild Brooken Couverture :Maïka Publié dans laCollection Vénus Rouge Dirigée parMarie Laure Vervaecke
©Evidence Editions2018
Evidence Editions a été créée dans le but de rendre accessible la lecture pour tous, à tout âge et partout. Nous accordons une grande importance à ce que chacun puisse accéder à la littérature actuelle sans barrière de handicap. C’est pourquoi nos ouvrages sont dispo nibles en format papier, numérique, dyslexique, malvoyant, braille et audio. Tout notre professionnalisme est mis en œuvre pour que votre lecture soit des plus confortables. En tant que lecteur, vous découvrirez dans nos di%érentes collections de la littérature jeunesse, de la littérature générale, des témoignages, des livres historiques, des livres sur la santé et le bien-être, du policier, du thriller, de la littérature de l’imaginaire, de la romance sous toutes ses formes et de la littérature érotique. Nous proposons également des ouvrages de la vie pratique tel que : agendas, cahiers de dédicaces, bullet journal, DIY (Do It Yourself). Pour prolonger le plaisir de votre lecture, dans notre boutique vous trouverez des goodies à collectionner ainsi que des boxes livresques disponibles toute l’année. Ouvrir un livre Evidence, c’est aller à la rencontre d’émotions exceptionnelles. Vous désirez être informés de nos publications. Pour cela, il vous su2t de nous adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : Email :contact@evidence-editions.com Site internet :www.evidence-boutique.com
Prologue Après ma course, je m’attendais à fournir mon dernier souffle. J’allais enn pouvoir le revoir, le rejoindre, le serrer dans mes bras, mais aussi pouvoir écouter sa douce voix à nouveau. Puis il a débarqué. Il m’est venu en aide, alors que, moi, je voulais partir. Il m’a portée jusque chez lui, il m’a demandé de lui parler, ou encore de lui donner des signes de vie, comme lui serrer la main… … et c’est ce que j’ai fait. J’ai serré fermement sa main. J’ai laissé mon cœur écouter sa voix berçante, je me suis laissée aller, mais je suis toujours l’ombre de moi-même. Détruite. Brisée. Seule.
Playlist
Martin Garrix & Troye Sivan -There for you One direction -Over Again Jet Black Heart -5 seconds of Summer Cheat Codes-No Promisesft. Demi Lovato Louis Tomlinson, Steve Aoki -Just Hold On Shawn Mendes -Mercy Zedd, Alessia Cara -Stay One direction -History Pink -What About Us Niall Horan -Too much to ask One direction -More than this Hailee Steinfeld & Alesso -Let me go(ft.Watt & Florida Georgia Line) Shawn Mendes -Stitches One direction -No control Harry Styles -Sign of the times One direction -Half a Heart Niall Horan -This town Louis Tomlinson -Just like you Amir -Etats d’amour Avicii feat Rita Ora -Lonely Together Harry Styles -Sweet Creature Slimane -Le vide Camilla Cabello & Machine Gun -Bad Things Arianna Grande -One last time Charlie Puth -We don’t talk anymore Ed Sheeran -Happier Harry Styles -Only Angel Niall Horan -Slow Hands Imagine Dragons -Believer Olly Murs -Before you go Slimane -Adieu One direction -Night Changes
Chapitre 1 Mes pieds effleurent le sol rapidement, comme chaque jour depuis son départ. Je commence en trottinant, avant d’accélérer ma cadence. Je cours à en perdre la raison, je cours pour extérioriser ma peine, pour essayer d’enfuir cette douleur au fond de moi. Je m’en veux. Si j’avais su, si j’avais eu conscience de sa maladie avant que tout commence, je me serais créée une carapace, je me serais battue avec lui, mais nalem ent je n’ai rien pu faire. Ses mots résonnent encore et encore dans ma tête, nos souvenirs tournent en boucle comme un vieux CD. Il me manque terriblement. Je l’aimais à en perdre la raison. Il était mon pilier depuis l’université, et voilà six mois qu’on le compte parmi les anges. Six mois que je ne ressemble plus à ce que j’étais, six mois que je ne suis plus qu’une âme vagabonde, six mois que j’essaye de tenir bon, mais la force commence peu à peu à me quitter. Je n’en peux plus. J’ai ce vide atroce en moi, ce manque qui ne cesse de se creuser. Je voudrais croire que tout ça n’est qu’un mauvais rêve, qui se rejoue continuellement dans mon esprit, mais ce n’est rien de tout ça. La musique se déverse dans mes oreilles, et je continue de courir. Si je m’arrête, ma peine sera encore plus forte, et ma seule échappatoire est celle de courir jusqu’à n’en plus pouvoir. Mon cœur martèle avec une telle force que mon corps est soudainement pris de tremblements. Mes yeux se remplissent de larmes au moment même où les notes de notre musique commencent à résonner dans mes oreilles. Je perds pied. Mon corps me lâche. Je m’eondre au sol, des larmes ruisselant le long de mes joues, des sang lots éclatants par centaines. Mes jambes tremblent, et mes bras me semblent lourds. M a tête touche le sol, et je ferme les yeux, voulant que cette douleur au fond de moi se taise une bonne fois pour toutes. J’ai besoin enfin, de lâcher prise. Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là, recroquevillée sur moi-même, pleurant encore et encore, mes larmes se mélangeant aux gouttes de pluie. Le vide s’est emparé un peu plus encore de moi, je ne suis plus que l’ombre de moi-même. Les yeux clos, des images de nos moments ensemble me reviennent, ce qui double l’intensité de ma peine. Et la météo se précipite, la pluie devient de plus en plus forte, mais je reste là, à même le sol, incapable de bouger. J’ai déjà tout perdu, alors pourquoi continuer de me battre ? Soudainement, deux puissants bras viennent prendre place sur mon corps frêle et inerte. La personne me soulève, me portant contre elle, mais je n’arrive pas à ouvrir les yeux, mes larmes se sont pourtant calmées. On me couvre de je ne sais quelle manière, et une odeur de musc mélangé à la saveur de la vanille vient taquiner mes narines. Cette odeur est rassurante. On retire mes écouteurs, et on les range dans une de mes poches. — Est-ce que vous êtes toujours avec moi ? Si oui, serrez ma main, s’il vous plaît. Cette voix est grave, et rauque, tout en étant sécurisante, réconfortante.
— S’il vous plaît, répondez ne partez pas. Je sens de la peine au fond de celle-ci, ainsi que de l’angoisse. — Serrez ma main, je vous en supplie. Mes bras sont lourds, à tel point que ce geste me c oûte énormément d’eorts. Je tente, à plusieurs reprises, de le bouger, mais je n’y arrive pas. C’est trop d’efforts pour mon corps sans âme. Je me sens secouer, comme si la personne était en train de se déplacer, avec moi dans ses bras. Pourquoi on ne m’a pas laissé au sol ? Je l’aurais rejoint, je l’aurais revu, je lui aurais prouvé mon amour à nouveau. — Je ne sais pas qui vous êtes, ni même pourquoi vous ne bougez plus, je ne connais pas votre prénom, rien, mais vous ne pouvez pas partir. Il faut vous battre. La vie est cruelle envers des gens déjà faibles et brisés, c’est vrai, mais battez-vous. Vous méritez de vous battre, même si vous n’avez plus aucune raison de le faire. La vie est un combat perpétuel que vous devez mener vous aussi, ne vous laissez pas abattre, s’il vous plaît. Donnez-moi un signe de vie. Son discours me prend de court, il est rempli d’espoir, et d’assurance, pourtant je l’ai senti tressaillir à plusieurs reprises. La personne parle-t-elle par expérience ? Pourquoi me dit-on ça ? — Je ne suis ni pompier ni médecin, mais je sens vo tre cœur battre encore. Puisez au fond de vous, trouvez une force, même infime, pour me prouver que je n’ai pas tort. Par une force que je ne connaissais pas, je cherche en tâtonnant ce qui pourrait être une main. Lorsque j’arrive enn à la trouver, je ne perds pas de temps et la serre fermement. Une petite décharge électrique se fait ressentir, lorsque nos deux mains rentrent en contact. Un soupir de soulagement se fait entendre, mais ce n’est pas pour autant que ma peine, à moi, est soulagée. La pluie a soudainement cessé, ou alors nous sommes à l’abri, je n’en sais rien, et je n’ai toujours pas la force d’ouvrir les yeux. Je n’ai plus cette énergie, lui tendre la main était déjà extrêmement difficile. Un claquement me fait légèrement sursauter, puis tout s’arrête d’un coup. La personne ne bouge plus, mon corps reste immobile, les battements de mon cœur commencent peu à peu à se calmer, et des frissons prennent possession de moi. — Vous êtes une fille forte, murmure la voix qui me parle depuis tout à l’heure. Les mots prononcés viennent s’enrouler autour de mon cœur, je peine à y croire, mais ils se veulent consolants. La personne me colle un peu plus contre elle, et ma tête se niche parfaitement dans son cou. Reprenant peu à peu mes esprits, je me rends compte que cette voix grave n’est autre que celle d’un homme. La force qu’il a à me porter, l’habileté qu’il a à me tenir fermement contre lui me permet d’être sûre de ce que j’affirme. Cet inconnu m’est venu en aide sans que je le veuille, et pourtant je me sens bien, là, dans ses bras. Soudainement, il avance de quelques pas avant de s’arrêter à nouveau. Un bip retentit, je suppose donc que nous sommes dans un ascenseur. Je suis épuisée. Je n’ai plus de force et la seule chose que j’arrive à faire, c’est de garder les yeux clos tout en essayant de retrouver une respiration normale. Le changement de température entre l’intérieur et l’extérieur se fait ressentir sur moi. Je commence à trembler, ayant froid, ce qui incite l’inconnu à me serrer pl us fermement. — On est bientôt arrivés à destination, murmure-t-il en exerçant de petits cercles sur mon dos. Je ferme les yeux plus fortement, essayant de retenir les larmes qui menacent à nouveau de couler. Je ne dois pas ressembler à grand-chose, mes cheveux sont trempés, mon visage doit être terne, et mes