Degas et moi
77 pages
Français

Degas et moi

-

77 pages
Français

Description

Que peut-il bien se passer quand deux artistes de la dimension d'Edgar Degas et de Mary Cassatt collaborent sur la même oeuvre ? La toute fin du dix-neuvième siècle donne un ton de vaudeville à leurs échanges vifs autour de la toile que Mary est en train de créer. Alors quand Mary Cassatt suggère que certaines des statues de l'exposition Rodin ne sont pas de lui, Degas va perdre son flegme habituel.
Deux monstres de la peinture vont s'affronter sur fond de féminisme et de droit de vote des femmes pour l'amour de l'art et de la peinture.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 mai 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140150067
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Marianne Caron
Degas et moi
Une petite fille dans un fauteuil
Degas et moi
Collection « Théâtres » dirigée par Jérôme Martin Dernières parutions Natalia SHAKHASS,La somme des triangles,2020. Olivier DEMIGNE,Le tribunal de la vertu,2020. Hugo FREJABISE,L'espoir des chienssuivi deLa pluie ne met pas à son avantage,2020. Henri BOURGON,Quand je serai grand, je serai… Comédie cruelle pour futurs barbares, 2020. Georges LEWI,Bovary21,2020. Alain MESSAGER,Max ou le dialogue de l’autre, 2020. Jeanne NATHAN,Les pigeons d’Antigone, 2020. Bernard PITTI,Le Petit Chaperon Loose, 2020. André CÉLARIÉ,La face cachée de la une… Drame en cinq actes – Gatsby Lane, New York, 2020. David RUELLAN,Les pickpockets sont susceptibles, 2019. Olivier DEMIGNÉ,Le dernier des chevaliers,2019. Julien KÖBERICH,Bifurquer(médaille de bronze du concours Vivons les mots ! 2019), 2019. Camille MINO DI CA,Dubeatdans un château (médaille d’argent du concours Vivons les mots ! 2019), 2019. Louise CARON,À une encablure du Styx (médaille d’or du concours Vivons les mots ! 2019), 2019. Laurence HUARD,Tant que scintilleront les étoiles…, 2019. Claude LORIN,Trois divines comédies. Le fou d’Araucanie -Gal Potha – Europe, 2019. Jean-Pierre COLOMBIES,ou le« Demain peut-être » testament d’un communard, 2019. Pierre TAMINIAUX,L’île brune, 2019. Anne-Marie STORME,Notre Père, 2019. Isma FORGHANI,À la Hauteur, 2019. Dominique RENAUDIN,Appelez-moi maître,2019. Arnaud SUARD,Monsieur L. et les couleurs de l’enfance, 2019.
Marianne CaronDegas et moi Une petite fille dans un fauteuil
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-19972-6 EAN : 9782343199726
Note d’intention Cette pièce se situe vers 1878, date à laquelle Mary Cassatt a peint « Une petite fille dans un fauteuil » (Washington D.C National Gallery of Art). Il est rapporté que Degas a effectivement travaillé sur les fonds, comme Mary Cassatt a travaillé à la transparence des fenêtres de certains tableaux de Degas. Leur relation, dont on ne connait pas la véritable nature, chacun ayant brûlé la correspondance de l’autre, fut explosive et amicale et ce, jusqu’à la mort de Degas en 1917. Mary Cassatt est, avec un tableau de Degas, à l’origine de l’introduction de l’Impressionnisme aux États-Unis. C’est Degas qui lui a proposé de faire sécession avec la rigidité du Salon, en l’invitant à se joindre au mouvement impressionniste dont il était l’un des créateurs. Ils se brouillèrent après l’échec du projet de Degas d’un journal où Mary aurait travaillé comme graveur, et qui n’a jamais vu le jour, Degas au dernier moment, déclarât : « N’être pas prêt... ». Mary ne lui a jamais complètement pardonné. Néanmoins c’est elle qui, sur la fin de la vie de Degas, a fait revenir auprès de lui, la nièce de celui-ci pour qu’elle s’occupe de son oncle durant ses derniers jours. Mary est à l’origine de la vente de beaucoup de tableaux de Degas à de riches Américains. Elle-même, issue de la bourgeoisie de Pennsylvanie, est venue en Europe à seize ans, bien décidée à faire une carrière de peintre et à sortir ainsi du rôle de copiste où étaient cantonnées les femmes peintres de cette époque. À la suite de plusieurs succès et refus au Salon, sa volonté de peindre en liberté l’a conduite vers l’art moderne comme se présentait l’Impressionnisme à l’époque. Elle a vécu en France entre 1874 et 1926, date de sa mort, notamment dans sa propriété de Beaufresne à Le Mesnil Théribus dans l’Oise, où elle est enterrée avec sa famille.
7