//img.uscri.be/pth/d86924cde999124ccd97f8a6d132e2f475cee1ab
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Échec

De
310 pages
S897 674342Trois sorts. Deux frères. Un triangle amoureux.
carlet vient de mourir alors qu’elle n’a que dix-sept ans. Mais mourir n’est pas inhabituel pour cette jeune fille sous l’influence d’une malédiction vieille de plusieurs siècles qui a fait d’elle une semi-immortelle. Cette fois, cependant, elle revient à sa vie courante au lieu de se réveiller dans une nouvelle. Elle réalise alors que sa malédiction est en train
de changer. Avec l’aide des frères Archer, qui sont immortels, Scarlet essaie de reconstituer sa vie et de briser la malédiction avant que sa mort imminente revienne.
Voir plus Voir moins
Éloges de la série des Archer
« Ce livre m’a enchantée. Original. Haletant. Bouleversant… de toutes les façons possibles. » — UtopYa
« Amusant, romantique et rempli d’émotion,Réveilest un excellent départ pour cette série. Les personnages sont animés et intéressants, l’intrigue est remplie de secrets et les pages ne se tournaient jamais assez vite ! » — Amarilys (Goodreads.com)
« Chelsea Fine a totalement incendié mon cœur avec son triangle amoureux et son scénario étonnamment originaux. Pour moi, elle a une façon unique de donner vie à cette histoire avec des larmes, des rires, une fabuleuse histoire d’amour et un scénario profond et intense. » — I Heart YA Books
« En voilà un triangle amoureux incroyable et compliqué ! Chelsea Fine sait à coup sûr comment jouer sur la corde sensible (…) Il me faut absolument le tome suivant. MAIN-TE-NANT. » — Melissa (Goodreads.com)
«Réveilest une histoire d’amour paranormale complètement originale (…) [qui comprend] sorcière, jalousie, triangle amoureux, malédiction, deux frères sexy, la plus hilarante des meilleures amies et immortalité. » — Reading, Eating and Dreaming
«Réveilbeaucoup de choses : une histoire d’amour, un triangle amoureux, un mystère est surnaturel, une course pour briser une malédiction… et toutes ces choses se déroulent dans la vie et hors de la vie d’une fille de dix-sept ans qui essaie juste de vivre une vie normale… J’ai aimé ce livre. » — Cameron Dodd (Goodreads.com)
« Un merveilleux livre. Incroyable ! Juste parfait ! À lire absolument ! » — Halyna Hurdish (Goodreads.com)
« Les immortels les plus sexy arrivés sur les étagères ! Qu’il est rafraîchissant de lire un roman paranormal qui s’éloigne de la mode « vampire/zombie » ! (…) Ce livre vous saisit et vous tient en haleine jusqu’à la toute dernière page. » — Kiele Lauterbach (Goodreads.com)
« DansRéveil, Chelsea a créé des personnages qui sont mystérieux, pleins d’esprit, sarcastiques et normaux… tout en même temps. Ils sont ce dont les rêves des ados sont faits. » — Erin (Amazon.com)
« J’avais besoin d’une petite pause des romans paranormaux typiques pour jeunes adultes. Cette histoire ne m’a pas déçue ! » The Autumn review
À mon mari, Brett, qui m’encourage à voler. Tu es mon amour, mon âme, mon « chasseur ».
opyright©2012ChelseaFine Titre original anglais : Awry Copyright © 2016 Éditions AdA Inc. pour la traduction française Cette publication est publiée en accord avec Firefall Publishing, Phoenix, AZ Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire. Éditeur : François Doucet Traduction : Sophie Beaume (CPRL) Révision linguistique : Féminin pluriel Correction d’épreuves : Nancy Coulombe Conception de la couverture : Matthieu Fortin, Mathieu C. Dandurand Photo de la couverture : © Thinkstock Mise en pages : Sébastien Michaud ISBN papier 978-2-89767-434-2 ISBN PDF numérique 978-2-89767-435-9 ISBN ePub 978-2-89767-436-6 Première impression : 2016 Dépôt légal : 2016 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada Téléphone : 450 929-0296 Télécopieur : 450 929-0220 www.ada-inc.com info@ada-inc.com Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99 Imprimé au Canada
Participation de la SODEC. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Fine, Chelsea, 1982-[Awry. Français] Échec (Les Archer d’Avalon ; tome 2) Traduction de : Awry. Pour les jeunes de 13 ans et plus. ISBN 978-2-89767-434-2 I. Beaume, Sophie, 1968- . II. Titre. III. Titre : Awry. Français. PZ23.F56Ec 2016 j813’.6 C2016-941236-9
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.com
1
Tristan regarda la lueur qleue qrillante disparaître des yeux de Scarlet. — Scar ! cria-t-il. « Non, non, non ! » Il la déplaça doucement pour la rapprocher davantage de son corps, et tout en sanglotant, il prit le côté de son visage dans sa main tremqlante. — Scar ? Sa vision était floue. — Reviens-moi, Scar. Allez. Il cligna des yeux pour chasser ses larmes. — S’il te plaît… Le corps de Scarlet était mou dans ses qras, et une paniQue intense paralysa ses poumons. Il se centra sur l’intérieur de lui-même pour essayer de trouver les pulsations cardiaQues de Scarlet au milieu de la douleur et de la sensation d’oppression dans sa poitrine. Il chercha… et chercha… Il chassa davantage de larmes et chercha encore… Enfin, il trouva. Brisé et faiqle, le cœur fragile de Scarlet qattait à un rythme très ralenti. Elle était encore en vie. Il entendit QuelQu’un crier son nom au loin, mais le seul qruit Qui intéressait Tristan, c’était le souffle Qui sortirait de la qouche de Scarlet. Il n’y en avait aucun. Elle ne qougeait pas. Elle ne respirait pas. Mais son cœur qattait. Il passa sa main sur la peau douce de son dos, là où la flèche mortelle dépassait encore. Du sang coulait de la qlessure, qaignant ses doigts de chaleur. « Non, non, non… » Il ne pouvait plus respirer. Il ne voulait plus respirer. — Scar… ? Le ciel nocturne de décemqre était rempli d’étoiles, Qui passaient furtivement à travers les arqres majestueux de la forêt, et le clair de lune projetait une douce lueur contre la joue de Scarlet, lui donnant un air tranQuille et en santé. Le clair de lune mentait. — Scarlet ! Tristan entendit son frère jumeau, Gaqriel, crier dans la forêt. Le son coupa à travers les arqres et transperça l’estomac de Tristan. — Scarl… Gaqriel émergea de l’oqscurité et courut dans la clairière. À qout de souffle. Cherchant désespérément Scarlet. uand Gaqriel l’aperçut qlottie dans les qras de Tristan, il s’arrêta dans son élan. Son regard se déplaça de haut en qas du corps de Scarlet et il pâlit. — Non ! Sa voix résonna contre les montagnes silencieuses et dériva jusQu’à la lune mensongère. Tristan ôta sa main tremqlante de la joue douce de Scarlet.
— Non ! répéta Gaqriel tandis Qu’il courait vers eux et tomqait à genoux à côté de Scarlet. u’est-il arrivé ? demanda-t-il d’un ton sec à Tristan alors Qu’il regardait Scarlet. Scarlet ? u’est-il… ? Gaqriel aperçut la flèche Qui sortait du dos de Scarlet et la mare noire de sang sous son corps. Il suffoQua et passa ses mains sur son corps. — S… Scarlet ? Il leva les yeux vers Tristan. — u’est-il arrivé ? Tristan essaya d’avaler sa salive, mais il ne pouvait pas. Sa voix se cassa et se déforma. — Je ne voulais pas Qu’elle soit touchée. Elle n’était pas censée être ici. Je ne savais pas… Je ne savais pas… Une colère noire oqscurcit le visage de Gaqriel tandis Qu’il plissait les yeux. — ue s’est-ilpassé? — La flèche était censée me toucher,moi. Je ne savais pas Qu’elle était ici. Je ne savais pas… Je ne savais pas… Mais elle est encore en vie. Des milliers de souvenirs surgirent devant les yeux de Tristan. Il ne pouvait pas la perdre. Pas encore. Pas comme ça. — Elle est encore vivante, répéta Tristan, comme si le dire à haute voix était assez puissant pour permettre en QuelQue sorte à son cœur de continuer à qattre. — Scarlet ? La voix de Gaqriel était douce cette fois et mêlée de souffrance Quand il regarda son visage éteint. — Scarlet… Tu m’entends ? Tristan ferma ses yeux, essayant de s’accrocher aux faiqles qattements de cœur dans la poitrine de Scarlet : les qriqes de vie Qui se déqattaient et Qu’il aimait tant. — Poussez-vous tous les deux ! Cette fois, c’était la voix de Nate Qui grondait dans la nuit. Tristan ne savait pas d’où arrivaient Gaqriel et Nate, mais il s’en fichait. Il se fichait de tout, sauf de Scarlet. — Gaqriel, pousse-toi ! Nate s’accroupit devant Scarlet, écartant Gaqriel. — Tristan, lâche Scarlet ! Nate semqlait faire preuve d’autorité, de sérieux. Il y avait à peine un soupçon de paniQue dans sa voix. Tristan ouvrit les yeux pour regarder son ami, mais il refusa de laisser Scarlet. — Tristan. Nate qaissa sa voix. — Lâche. Il posa ses mains sous le corps de Scarlet et tira doucement pour tenter de la dégager des qras de Tristan. — Lâche-la, Tristan ! aqoya Gaqriel, dont la voix qrûlait de chagrin et de colère. Tristan murmura : — Elle n’est pas morte, Nate. Je peux la sentir. Il regarda son ami dans l’expectative.
— Elle a dit… Elle a dit Qu’elle savait où était la fontaine… et … et ensuite, elle a fermé les yeux…, mais elle n’est… elle n’est pas morte…, elle n’est pas morte… Je peux encore la sentir. Ses pensées, son raisonnement, son cœur, son âme… tous étaient perdus. Tous étaient vides. Lui-même était vide de tout, sauf de l’écho feutré du cœur de Scarlet. Nate se pencha et regarda Tristan sévèrement. — Tu dois arrêter de la toucher, Tristan. Tu es en train de la tuer. Tristan cligna des yeux. Le regard de Nate se durcit. — Plus tu la touches, plus elle s’affaiqlit. Laisse-la. Tristan liqéra Scarlet à contrecœur et regarda Nate la soulever lentement. Il fit attention de ne pas déplacer la flèche et repartit à travers les arqres. Gaqriel le suivit. Tristan essuya son visage d’une main tremqlante, se releva et tréqucha. La terre commença à tourner. Les nuages somqres et les étoiles scintillantes au-dessus tournoyaient les uns dans les autres comme un qain à remous laiteux. Il essaya de trouver son éQuiliqre, mais ce n’était d’aucune utilité. Rien de ce Qui avait trait au monde ne fonctionnait plus. L’éQuiliqre était impossiqle. Scarlet était sur le point de mourir, et c’était sa faute. Entièrement. Sa. Faute. Le cœur serré et les poumons comprimés, Tristan repartit vers le chalet. Vers le faiqle appel du cœur mourant de Scarlet.