Just One Touch - Episode 3

Just One Touch - Episode 3

-

Livres
90 pages

Description

Une soif de liberté. Une passion dévorante.

Prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas – une femme faible, timide, docile – ou fuir, tout simplement : voilà les moyens que Jenna a perfectionnés pour échapper aux monstres qui ont fait de son enfance un enfer. Alors aujourd’hui elle n’a plus qu’un objectif : vivre libre. Elle avait d’ailleurs de bonnes chances d’y arriver, jusqu’à ce qu’elle rencontre Isaac. Pour une raison qui échappe encore à Jenna, Isaac semble avoir un besoin impérieux de faire tomber ses défenses. Et, même si cela la terrifie, elle doute de pouvoir y faire quoi que ce soit.  Car, quand elle s’est approchée d’Isaac pour la première fois, quelque chose s’est passé. Il a suffi d’un geste, pour que tout – ses plans, ses sentiments et ses désirs – soit bouleversé… 

A propos de l'auteur
Étoile montante de la romance érotique, Maya Banks nous fait également vibrer par ses romances contemporaines, sensuelles - et toujours passionnées ! Ses romans figurent sur les listes des best-sellers du New York Times et d'USA Today. Une consécration pour cette amoureuse des livres, qui aime par-dessus tout offrir à ses lectrices des personnages hors du commun.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 janvier 2018
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782280390514
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Chapitre 12
Isaac la dévisagea avec stupéfaction. Une autre menace dont il ignorait tout pesait sur son ange ? Il n’hésitait plus à utiliser le possessif. Oui, Jenna étaitson ange. Elle lui avait appartenu à l’instant où son âme magnifique s’était connectée à la sienne, l’inondant de sa lumière. Elle faisait partie de lui maintenant, et il ne pouvait plus la laisser partir sans en mourir. Il voulut lui prendre la main mais elle se recroquevilla, la peur et la culpabilité voilant son beau regard. Passant outre, il la prit dans ses bras et la serra contre lui jusqu’à ce qu’elle cesse de se débattre et s’abandonne enfin contre lui, secouée par les sanglots. Il se jura alors de faire payer ces salauds pour chacune de ses larm es. Oui, il les massacrerait jusqu’au dernier pour avoir fait de sa vie un enfer. — Calme-toi, murmura-t-il d’une voix apaisante en la berçant tendrement. Elle ne parvenait pas à s’arrêter, comme si elle év acuait des mois, des années de souffrance et de désespoir. — Parle-moi, bébé. Je peux tout entendre, tu sais ? Quel que soit ton secret, je ne me mettrai pas en colère contre toi, je te le jure. Et rien, jamais, ne pourra me pousser à te dire de partir. Rien ! Elle devint parfaitement immobile, retenant même son souffle. Elle était si calme qu’il s’en inquiéta. Puis elle se retourna et il eut l’impression qu’il pouvait voir son âme à nue au fond de ses yeux. Il y avait une telle innocence, u ne telle sincérité en elle… Elle avait été prisonnière toute sa vie, coupée du monde. Ses seul s repères étaient ce que lui disait un bataillon de salopards sadiques et pervers. Et pourtant, elle avait survécu et elle était là, lumineuse, belle à en mourir, incroyablement pure et parfaite. — C’est vrai ? chuchota-t-elle d’une voix anxieuse. Il sentit l’acier rude qui avait toujours protégé son cœur se scinder en deux. — Quand tu me connaîtras mieux, tu sauras que je ne suis pas du genre à mentir et que je tiens toujours mes promesses. Elle baissa la tête et se tordit les mains. — Bébé, dis-moi ce dont tu as si peur pour que je puisse te protéger. — Je te le répète : je ne veux pas qu’il vous arrive quelque chose à toi et à tes amis à cause de moi, souffla-t-elle. — Tu oublies que sans toi, à cette heure-ci, je ser ais mort, et Shadow, lui, serait à l’hôpital en train de se faire recoudre, furieux d’ être obligé de confier sa carcasse à des toubibs. Sa tentative pour la faire sourire échoua. — Si je n’avais pas essayé de voler ta voiture, vous ne vous seriez pas fait tirer dessus l’un et l’autre, dit-elle tristement. — Mais en ce cas tu ne serais pas là, dans mes bras . Et pour moi, ce plaisir vaut amplement la peine d’avoir failli mourir, répliqua-t-il. Elle le regarda fixement, étonnée, et déglutit à plusieurs reprises tandis qu’elle essayait de contrôler ses émotions. — Personne ne s’est jamais soucié de ce qui pouvait m’arriver, avoua-t-elle tout bas. Sauf pour s’assurer que j’étais en état de faire ce qu’on attendait de moi. Il l’observa pensivement puis l’allongea sur les draps et s’étendit à ses côtés et se tourna pour qu’ils soient face à face. Elle cilla puis rougit. — Ce n’est pas correct, chuchota-t-elle. C’est un péché d’être ici dans ton lit. Je suis désolée. Je n’ai pas réfléchi en venant dans ta chambre. — D’abord, je suis heureux que tu sois venue me voir parce que tu avais peur. C’était un bon réflexe. Ensuite, je veux que tu oublies tout ce que t’ont raconté ces tordus. C’est un
tissu de mensonges. Je sais que tu ne peux pas effacer en quelques jours des contre-vérités qu’on t’a répétées et martelées pendant presque toute ta vie, mais tu dois me faire confiance, bébé. Tu n’as pas à avoir honte d’être dans mon lit . Ni ce soir, ni le jour où je te ferai l’amour. Une expression d’horreur défigura son visage. — Non, je ne veux pas ! cria-t-elle. Isaac dut serrer les mâchoires pour ne pas hurler. — Ils t’ont violée ? demanda-t-il d’une voix sourde . Ils ont posé leurs mains répugnantes sur toi ? Ils t’ont forcée à avoir des relations sexuelles avec un membre de la secte ? Elle secoua la tête. — Non, mais j’ai vu… Elle frissonna. — Je ne veux pas en parler. S’il te plaît, ne m’oblige pas à en parler, supplia-t-elle. — D’accord, on n’en parlera plus. Dis-moi seulement si l’un de ces salauds t’a touchée ou forcée à avoir des relations sexuelles ?
TITRE ORIGINAL :JUST ONE TOUCH Traduction française :ÉVELYNE JOUVE Le visuel de couverture est reproduit avec l’autorisation de : Plumes : © ISTOCKPHOTOS / OKEA / ROYALTY FREE Réalisation graphique couverture : STUDIO PIAUDE Tous droits réservés. © 2017, Maya Banks. © 2018, HarperCollins France pour la traduction française. Ce livre est publié avec l’aimable autorisation de HarperCollins Publishers, LLC, New York, U.S.A. ISBN 978-2-2803-9051-4 HARPERCOLLINS FRANCE 83-85, boulevard Vincent-Auriol, 75646 PARIS CEDEX 13. www.harlequin.fr Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction de tout ou partie de l’ouvrage, sous quelque forme que ce soit. Cette œuvre est une œuvre de fiction. Les noms propres, les personnages, les lieux, les intrigues, sont soit le fruit de l’imagination de l’auteur, soit utilisés dans le cadre d’une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou décédées, des entreprises, des événements ou des lieux, serait une pure coïncidence.