//img.uscri.be/pth/1b0c88dc59825ba6c3ed4cb17448cea6a4c914b2

L'amour, la quête du Graal

-

Livres
68 pages

Description

L'amour ne se résume pas. Il se vit, se transmet, se partage.
Où que vous soyez, à la lueur d’une cheminée, dans une gare ou un train, sur une table de chevet ou que sais-je encore, cet ouvrage vous ouvre les bras. Venez, plongez, ressourcez-vous dans cet univers qui est le vôtre : l’Amour : une quête, le Graal, l’origine et le sens de la vie.
Merci. Puissions-nous aimer.


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 11 septembre 2014
Nombre de lectures 0
EAN13 9782332706041
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Signaler un abus

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-70602-7

 

© Edilivre, 2015

La quête du Graal : l’amour ! ♥

Mais quel est ce message

que je tente d’écrire ?

Qu’Ai je bien à dire

qui pourrait être sage ?

De la hauteur de mon âge,

je conjugue le mot vivre

et je vibre et je vibre

au gré des paysages.

Mais quel est ce Message ?

Tiendrait il dans un mot ultime ?

Être libre son visage

égalité son synonyme.

Fraternité son voyage

et quelque soit la rime,

nos cœurs son point d’ancrage.

Le tout est sublime.

Message essentiel, capital

qui répond à qui, quoi, comment, pourquoi ;

qui vient de et conduit à la fois

à l’équilibre vital.

Quête du Graal au secret de polichinelle ;

l’Histoire, passée, présente, future et éteRnelle.

Les lettres dissimulées dans cette page

forment le message.

AMOUR

Merci ♥

Un petit mot aux infirmières,

qui nous apportent un peu de lumière

lorsque nos cœurs portent leurs croix ;

grâce à elles, l’espoir à nouveau croît.

Patience et gentillesse sont leurs cadeaux ;

écoute et bienveillance pour calmer nos maux.

Plus qu’un métier, une vocation !

C’est formidable cette dévotion !

Respect, chaleur, sans sourciller ;

elles font preuve d’une grande bonté :

Tendre la main lorsqu’il y a besoin,

de nous prendre grand soin.

Tout au long de la journée :

ici et là nous libérer

dans leur grande fraternité,

nous considérer à égalité.

D’un mot ou d’un sourire,

d’un simple geste ou d’un regard,

donner envie de vivre et de rire

et regarder la vie avec égard.

Un petit mot aux infirmières :

merci pour cette terre nourricière

qui nous affranchit de notre enfer !

Voici un merci en vers.

Réussite ♥

Et repasse dans ma tête cette histoire,

tous ces moments vécus !

Il y en a tant dans ma mémoire

de ces choses qui m’ont plus ou moins déçue.

Atteinte dans ma fierté ou mon orgueil,

dent pour dent œil pour œil ;

j’aurais pu en faire un recueil

de cette vanité mise au cercueil.

Mais au cœur de cette histoire :

vient le jour après le noir :

le savoir, le croire, le voir,

victoire de l’espoir.

Regretter notre histoire ou y voir des merveilles,

la terre entre la lune et le soleil,

être à bâbord ou à tribord,

être soi même avec ou sans remords.

Mais il est clair qu’au jeu du dessous dessus,

j’aurais conjugué avec si j’avais su,

l’imparfait de ce conditionnel superflu

fit que je me tus.

L’histoire est un présent,

même au passé.

Ce présent a une histoire,

même dépassée,

en soi, une victoire.

J’ai échoué : c’est ma victoire !

sur le thème des remords et regrets.

Mon bateau arrime sur le qu’est

de nos histoires.

Et quand bien même j’aurais su

que tu savais !

plus, mieux, différent, je n’aurais pu ou même voulu

changer l’histoire de ce ah ! si j’avais su !

De la raison

Il est clair que je perds mon temps

mais si j’ai quelques talents

pour écrire, j’aimerai juste vous dire

à quel point je vous admire.

Que j’aime vos sourires ! Que j’aime vous sourire !

J’aime vos joies, vos enthousiasmes

pour une chose peu commune ou si banale.

J’aime vos voies et parfois même vos sarcasmes.

Pour tout dire, j’vous trouve génial !

Lorsque dans vos regards s’exprime cet art

vous voir remplis d’espoirs ;

l’étincelle de lumière illumine le noir

et soudain victoires !

Il y a au cœur de vous cette force

qu’on croirait venue de nulle part

une douceur telle qui brise l’écorce

qui ne doit rien au hasard

Ici et là un peu partout,

l’exceptionnel, c’est vous tous

De l’idée à l’action,

de la passion, de la réflexion

et de nos actes

pour les gens, les choses, les moments,

naissent les plus beaux des sentiments.

C’est la plus grande des évolutions

qui construit notre...