Le loup que je ne suis pas

-

Livres
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Camille et Florence s’ennuient dans leur couple qui ronronne doucement depuis 20 ans. Lui qui bouillonne de fantasmes de dominations, de partages, d’exhibitions... rencontre un jour Pierre sur le web. Un jeune homme beau, sportif, sans tabou. Pierre pourrait être un amant parfait pour Florence. Il va alors tout faire pour aider ce dernier à séduire sa femme. Mais une fois que cela sera fait, arrivera-t-il à garder le contrôle de la situation ?

Troisième tome de la série Honore-moi.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 36
EAN13 9791034810697
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le loup que je ne suis pas Série :Honore-moi!
Camille Chardon Le loup que je ne suis pas Série :Honore-moi!
Couverture :Maïka Photo :Jérôme Lamanolo Publié dans laCollection Indécente, Dirigée parEva Adams
©Evidence Editions2019
Mot de l’éditeur Evidence Editions a été créée dans le but de rendre accessible la lecture pour tous, à tout âge et partout. Nous accordons une grande importance à ce que chacun puisse accéder à la littérature actuelle sans barrière de handicap. C’est pourquoi nos ouvrages sont disponibles en format papier, numérique, dyslexique, malvoyant, braille et audio. Tout notre professionnalisme est mis en œuvre pour que votre lecture soit des plus confortables. En tant que lecteur, vous découvrirez dans nos di%érentes collections de la littérature jeunesse, de la littérature générale, des témoignages, des livres historiques, des livres sur la santé et le bien-être, du policier, du thriller, de la littérature de l’imaginaire, de la romance sous toutes ses formes et de la littérature érotique. Nous proposons également des ouvrages de la vie pratique tels que : agendas, cahiers de dédicaces, Bullet journal, DIY (Do It Yourself). Pour prolonger le plaisir de votre lecture, dans notre boutique vous trouverez des goodies à collectionner ainsi que des boxes livresques disponibles toute l’année. Ouvrir un livre Evidence, c’est aller à la rencontre d’émotions exceptionnelles. Vous désirez être informés de nos publications. Pour cela, il vous su3t de nous adresser un courrier électronique à l’adresse suivante : Email :contact@evidence-editions.com Site internet :www.evidence-boutique.com
Déjà publié dans la sérieHonore-moi L’impudiquede Khunlung Muse le temps d’un romande Syn Daï Livre de l’auteur déjà publié chez Evidence Editions
 –5 5h e u r e sàP a r is(mai 2018)
Avertissement
Texte réservé à un public majeur et averti
Cela faisait presque 20 ans qu’ils étaient mariés. Il attaquait la seconde partie de sa quarantaine, elle allait commencer la sienne. Leur vie était calme, les enfants grandissaient sans grand drame, leur boulot leur prenait l’essentiel de leur temps. Heureux ? Peut-être. Déçus ? Parfois. Ce n’est pas qu’ils s’étaient connus très jeunes. Ils étaient juste deux écorchés, timides et mal dans leurs peaux qui s’étaient trouvés par hasard. Ils n’avaient donc pas eu de jeunesse insouciante, d’aventures sentimentales et sensuelles exaltantes. Ils s’étaient aimés, comme des adolescents qui découvrent l’amour. Sauf qu’ils n’en avaient déjà plus l’âge. Sans vraiment se l’avouer l’un l’autre, ils firent ensemble leur éducation sexuelle, bien 5 ans en retard par rapport à leurs amis. Ils restèrent ensemble, heureux d’avoir trouvé un autre comme eux. Et en gardant pour eux-mêmes moult secrets et désirs, ils avaient avancé prudemment sur le chemin de la vie. Mais lui, appelons-le Camille, ce sera plus simple, sentait bien la morsure des années, les occasions perdues et le sablier qui se vidait. Dans sa tête et dans son corps résidaient des volcans. Pleins d’explosions des sens, d’émotions charnelles et de fantasmes interdits. Comme à son habitude, n’étant guère plus adroit dans sa relation humaine avec elle qu’avec les autres, il n’avait pas réussi à ce qu’elle accepte que ces volcans se déversent dans leurs nuits conjugales. Alors il s’était refermé sur lui-même. Errant le soir sur les messageries et les sites, imaginant une vie libertine qu’il sentait inaccessible. Sa frustration doucement augmenta au cours des années, d’autant plus qu’il la devinait réciproque. Elle, ce sera Florence — c’est joli Florence —, n’osait rien, jamais. Elle attendait. Quoi ? Elle ne savait pas. Qui ? Encore moins. Elle se réfugiait dans la littérature romantique et les bluettes télévisées. Elle savait que Camille bouillonnait. Mais elle ne pouvait pas. Pas avec lui. Il était le père de ses enfants, un homme honnête, droit et si gentil. Il aurait été indécent et bien honteux qu’elle accepte. Elle était belle pourtant. Grande, 4ne et charmante. Quand elle se faisait draguer, elle rougissait, baissait les yeux et refusait poliment les avances. Même seule, elle n’osait pas. Elle s’interdisait d’ouvrir le couvercle de son imagination. La peur d’elle-même était si forte. Camille était fasciné depuis toujours par les rapports de force dans le sexe. Il regardait ces visages de femmes avec leurs colliers de cuir et leurs cheveux tirés en arrière, leurs cuissardes brillantes ou leurs bas aux motifs extravagants, leurs amants tirés à quatre épingles qui avaient toujours l’air de tout contrôler, de savoir parfaitement où ils allaient. Il trouvait tout cela si beau. Et sérieux et grave comme il pouvait l’être dans sa propre vie. Son seul souci dans ce tableau, c’est qu’il ne savait pas où se mettre. Il n’était pas un leader, un macho, un dur. Mais qu’elles étaient belles ces soumises qui se laissaient aller, qui se laissaient emporter ! Il restait spectateur. Vidéos, photos, récits, peu importe. Cela fonctionnait toujours. C’était pour lui un spectacle qui dépassait tous les autres. Mais il se sentait bien incapable d’être un jour acteur. Bien sûr, il imaginait Florence. Quelle belle soumise elle aurait été ! Et puis derrière sa timidité naturelle, il savait sa sensibilité, sa personnalité à <eur de peau. Oh, il n’en doutait pas un instant, elle pourrait être une extraordinaire actrice de ces scènes mille fois imaginées ! Il en venait à se détester lui-même pour...