Logane - L'intégrale

-

Livres
762 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cette Intégrale réunit les 6 tomes de la série Logane :

- Un nouveau départ, tome 1
- Cœur à vif, tome 2
- Irrésistible attraction, tome 3
- Captive, tome 4
- Actes et conséquences, tome 5
- Renaissance, tome 6

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 20 avril 2018
Nombre de lectures 806
EAN13 9782819103110
Langue Français
Signaler un problème
LOGANE L’intégrale
Angie L. Deryckère LOGANE L’intégrale
« Le Code de la propriété intellectuelle et artisti que n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, qu e les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ay ants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Ce tte représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » ©2018 Les Editions Sharon Kena www.leseditionssharonkena.com
Table des matières
Table des matières Tome 1 : Un nouveau départ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Tome 2 : Cœur à vif 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Tome 3 : Irrésistible Attraction 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Tome 4 : Captive 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 BONUS Tome 5 : Actes & Conséquences 1
2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Tome 6 : Renaissance 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ÉPILOGUE À PROPOS DE L’AUTEUR
Tome 1 : Un nouveau départ
1 Logane Une fois de plus, je sens mon cœur se déchirer en p lusieurs morceaux. Je suis toujours dans cette chambre d’hôpital alors que je regarde ma mère, inerte sur ce lit. Je n’arrive même plus à verser de larmes tant mon corp s est vide… complètement vide. Son dernier souffle a eu lieu, il y a une demi-heur e. Je m’y étais préparée depuis plus d’un an, mais je n’aurais pu imaginer la puiss ance de cette souffrance qui m’a traversée quand j’ai vu ses paupières se fermer pou r la dernière fois. Je suis toujours assise sur le bord de son lit. Je tiens sa main que je caresse d’un pouce tremblant. Je ne peux pas… Je ne veux pas la quitter. J'entends des murmures derrière la porte et c’est à cet instant que je prends conscience qu’ils vont bientôt venir me chercher. Mes larmes coulent, enfin. Comment pourrais-je continuer à vivre alors que c’e st la seule personne qui a toujours été là pour moi ? Je ne comprends pas ce qui m’arrive. J’entends une voix m’appeler au loin. Je regarde la pièce, mais je ne vois que ma mère. J’ai mal à la tête et j’ai l’impression de pe rdre conscience petit à petit. Une étrange sensation de tomber dans un précipice v ertigineux m'envahit… Je peux encore sentir la froideur de sa main dans l a mienne. Je suis donc toujours là. Non ! Je ne sais plus… Cette voix me rappelle encore et j’arrive à présent à l’identifier correctement. Mel… Oui, c’est bien Mel. Ma meilleure amie m’appelle, mais je n’arrive pas à la voir. C’est le chaos dans mon crâne. Je n’arrive plus à apercevoir quoi que ce so it. Les murs blancs de la chambre d’hôpital viennent de disparaître comme par enchantement. L’odeur incommodante de l’antiseptiqu e s’est évaporée. – Logane ! Logane ! Réveille-toi, bon sang ! Soudain, j’ouvre les yeux. Je remarque Mel qui se tient à mes côtés, les mains sur les hanches, l'air exaspéré. Je regarde autour de moi et constate que je me suis endormie sur le canapé. Ce n’est pas vrai ! J’ai encore fait cet horrible c auchemar… – Logane ! Je t’ai demandé d’être prête pour dix-ne uf heures ! – Quelle heure est-il ? – Dix-neuf heures trente ! Je fronce les sourcils, tentant de me rappeler les raisons pour lesquelles je devais être présentable à cette heure-là. Exaspérée, elle pousse un soupir et me considère d’ un air las. – Tu as oublié ?! – Euh… non. Oui, avoué-je en grimaçant. – Billy. Tess. Fiançailles ! – Oh et merde ! Je retombe contre le dossier du sofa et prends mon visage entre mes mains.
Je n’ai vraiment pas envie de subir cette soirée, d e voir ces gens crier leur amour à tue-tête. Je n’en ai vraiment pas besoin, pas maintenant. Je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche pour annonc er mes intentions de rester ici que Mel me devance – comme si elle pouvait lire en moi : – Allez, Logane ! Il est temps que tu sortes, que t u voies du monde, que tu t’amuses… – Je suis désolée, je n’ai vraiment pas besoin de ç a en ce moment ! Tu n’as qu’à y aller, toi… – Tu sais très bien que je n’irai pas sans toi. Il faut que tu continues… – C’est ce que je fais, non ? Je vais au travail to us les jours, je mange, je parle… – Tu ne souris plus, lâche Mel d’un ton grave. Sa voix me fait de la peine. Je remarque qu’elle souffre de mon silence, mais qu e puis-je faire d’autre pour l’apaiser ? À vrai dire, depuis que ma mère m’a quittée, je sui s toujours en colère. Je fais des crises, m'emporte pour un rien. Mes amies m’ont pratiquement exclue de leurs vies, car je suis devenue insupportable à leurs yeux. Mais Mel est présente, toujours là. – Je t’aime, ma Mel, tu sais… – Je sais, répond-elle en esquissant un faible sourire. – Mon frère m’a encore appelée au bureau, ce matin. – Il veut toujours que tu ailles vivre chez lui ? – Non. Il veut que j’emménage dans la maison qu'il vient de m'acheter sans mon consentement, bien sûr, et de plus, elle se situeprèsde chez lui. – Tu devrais accepter, Logane. Ton père était si tr iste la dernière fois quand tu l’as envoyé promener ! – Alors là, non ! Ne le plains pas, s’il te plaît ! Il n’a jamais été là quand il le fallait. Il nous a abandonnées avec maman, car il avait déjà sapetite famille ! Tu es la seule personne qui est au courant… De ce qui s’est passé dans ma vie… Tu es la seule à savoir pour mon frère, et… – Je sais, excuse-moi. Mais là, il s’agit de ton fr ère justement et il t’aime plus que tout. Tu n’as plus que lui, Logane… Je pousse un soupir d’exaspération. Je n’aime vraim ent pas la tournure que prend cette conversation. Je me lève brusquement et arpente mon salon, lançan t des regards vifs vers ma meilleure amie. Elle a raison, je n’ai plus que lui, mais quitter c ette vie, cette maison, c'est trop dur. Comment abandonner tout ça ? Comment partir si loin de ce qui fait ma vie depuis toujours ? Tout ce qu’il me reste, c'est cette maison et les s ouvenirs que nous avons partagés avec ma mère… – Écoute, Logane… C’est toi qui parlais de changer d’air. Tu viens même de quitter ton travail aujourd’hui. Ta dernière journée est te rminée, alors fonce ! – Je sais, mais… – Tu auras plus de chance de faire ce que tu aimes en Amérique qu’ici, Log. Tu m’as dit que ton frère voulait que tu sois près de lui… qu’il voulait que tu l’aides dans son travail, et tu as beaucoup de talent, ma belle ! – Je n’en sais rien… – Je sais que c’est une décision très difficile à p rendre, mais… je pense que Gabriela aurait été d’accord. Au murmure de son prénom, je ferme les paupières. E lle a raison. Ma mère aurait voulu que je parte vivre auprès de mon frère et de mon père. Mais comment avait-elle fait pour ne pas lui en tenir rigueur alors qu’il n ous a toujours abandonnées ? Je sais qu’ils s’aimaient éperdument, qu’il était l e plus grand amour de sa vie, le seul... l’unique comme elle le disait toujours.