Ouvre-toi

-

Livres
187 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Shelby est une jeune fille réservée, enfermée sur elle-même, entourée d'un cercle d'amis distincts qui la protège comme un bouclier. Elle cache un terrible secret.


Matys est son contraire. Il s'affirme, ose, va vers les gens.


Tout les oppose. Rien n'aurait pu prédire qu'ils se rencontreraient et s'attacheraient l'un à l'autre.


Rien, sauf un stupide pari...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 26
EAN13 9782819103837
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Ouvre-toi Blessures secrètes - 1
Du même auteur aux Editions Sharon Kena Elle & lui 1 Elle & lui 2
Sana Taylor Ouvre-toi Blessures secrètes - 1
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n’autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article L.122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation colle ctive » et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illust ration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l’article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » © 2018 Les Editions Sharon Kena www.leseditionssharonkena.com
Remerciements
Un grand merci à mon éditrice et toute son équipe pour la publication de cette nouvelle histoire, ainsi que tout le travail qu’ils ont fait avec moi afin que Shelby et Matys prennent vie. Sans eux, cela ne serait pas possible. Merci à Chloé qui m’a suivie pendant des mois lors de l’écriture de cette romance. À mes lectrices assidues, comme Wendy qui ne me lâche pas depuis qu’elle a commencé à me lire, ou Clélie que je connais seulement depuis quelques mois et qui est déjà une fan inconsidérée. À tous les autres pour leur soutien, leur encouragement, et bien sûr, pour aimer ce que j’écris. J’espère vous faire longtemps voyager avec moi !
Je n’oublie pas ma famille, si fière, qui me pousse à continuer. Mes filles, Virginie, aux membres du groupe, dont certains n’ont eu de cesse de me demander des nouvelles de « Blessures secrètes ». Ça y est, le voici, le voilà et je suis fière et heureuse de vous présenter ce premier tome ♥
Merci à tous et big méga bisous ♥
Remerciements Prologue Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7 Chapitre 8 Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 11 Chapitre 12 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 15 Chapitre 16 Chapitre 17 Chapitre 18 Chapitre 19 Chapitre 20 Chapitre 21 Chapitre 22 Chapitre 23 Chapitre 24 Chapitre 25 Chapitre 26 Chapitre 27 Chapitre 28 Chapitre 29 Chapitre 30 Chapitre 31 Chapitre 32 Chapitre 33 Chapitre 34 Chapitre 35 Chapitre 36
Table des matières
Chapitre 37 Chapitre 38 Chapitre 39
Prologue
L’ambiance au restaurant de l’Université de Reims n’était pas très différente de celle du réfectoire du lycée. Il y avait un brouhaha permanent et on ne saisissait pas les paroles de chacun. C’était à peine si on entendait les bruits de couverts qui s’entrechoquaient. Plus au fond, à la table la plus reculée se trouvai t une bande d’amis qui discutaient tout en mangeant, dont une jeune demoiselle à la courte chevelure blonde, coupée en dégradé dans la nuque. Elle était éperdument amoureuse du garçon qui était assis à côté d’elle. Elle passait son temps à poser son regard bleu gris sur lui, mais il ne semblait pas y faire attention. Pourtant, c’était une jolie fille avec une belle silhouette. Exaspérée qu’il ne se tourne pas vers elle alors qu ’elle essayait d’attirer son attention, Spencer observa les alentours. À la recherche de quoi ? Ell e ne le savait pas elle-même… Elle repéra une étudiante à une table plus loin, elle était certaine que Matys détesterait la personnalité : timide, effacée, repliée sur elle-même… En la dévisageant, il lui vint une idée et elle afficha un sourire. Spencer se détourna de cette table et observa Matys du coin de l’œil. Matys…, l’interpella-t-elle. — Hum ? fit le concerné. — Tu n’as pas oublié que tu me dois un pari ? — Tu ne m’en as toujours pas proposé, à ce que je sache, répondit-il. — Quelle idée folle vas-tu encore suggérer, hein ? se moqua Seth. — La connaissant, ce sera sûrement débile, enchérit Laurel. — Comme d’habitude, continua Fanny en haussant ses épaules et jetant une chips dans sa bouche. — Allez, jolie blonde, ne nous fais pas attendre, s’impatienta Caleb. Spencer les foudroya tous du regard. Auprès d’eux, elle passait à chaque fois pour une fille stupide. Seulement, pas aujourd’hui. Ce coup-ci, elle était certaine d’y arriver. Elle gagnerait ce pari, car si Matys perdait, le deal était qu’il devait coucher avec elle. C’était puéril, elle le savait bien, mais cela faisait des mois qu’elle s’amusait à lui lancer des paris dans l’espoir de gagner et obtenir ce qu’elle convoitait. Elle le voulait dans son lit, q u’il la touche, la caresse, la possède… Jusqu’à présent, elle avait toujours été la perdante, il était temps de changer la donne. — Ce n’est pas à vous que je cause, bande d’imbéciles ! lâcha Spencer, agacée. — Spencer, ne sois pas vulgaire, intervint Matys. — Bon, tu m’écoutes ? s’enquit-elle, doucereuse. — Oui. Tous sourirent. Ils étaient sûrs qu’une fois de plus, la belle allait échouer. — Tu dois sortir et coucher avec la fille de mon choix. — Tu es sûre de toi ? demanda Matys, surpris. — Ben oui, pourquoi ? — Très chère Spencer, ce n’est pas un défi à donner à notre Matys, lança Laurel tout en s’esclaffant. — Et pour quelle raison ? — Tu ne supporteras pas de me voir avec une autre que toi, voilà pourquoi, l’éclaircit Matys. — Ouais, tu as perdu d’avance, rigola Seth. — Mais je sais déjà quelle fille tu devras mettre dans ton lit, mon petit Matys. — Allez, joue le jeu, Mat’, j’ai envie de me marrer,se moqua Laurel. — Ouais, allez, l’encouragea Caleb. — Très bien,soupira-t-il.Qui est cette pauvre fille, Spencer ? Cette dernière tourna sa tête vers la droite, tout sourire ; tous suivirent son mouvement. — Euh… je ne veux pas être pessimiste, mais…,commença Laurel. — Y’a un tas de gonzesses partout, renchérit Seth. — Regardez bien, répondit Spencer. — Oh ! s’exclama Fanny. — Tu as vu quoi, Fanny ? demanda Caleb.