Plaisirs singuliers
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Plaisirs singuliers

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
28 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Les personnages mis en scène dans ces trois contes libertins - une jeune femme ardente, un jeune homme initié par des femmes matures, des aristocrates jouisseurs - découvrent des plaisirs érotiques singuliers à travers des situations plurielles.
Ils convient le lecteur, complice averti, à les suivre dans leurs délices épicés mais saupoudrés d'humour.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 10
EAN13 9791034815166
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Plaisirs singuliers

 
 
 
 
 
 
Marquis d’O
 
 
Plaisirs singuliers
 
 
Couverture : Chloé S.
 
 
Publié dans la Collection Indécente
Dirigée par Eva Adams
 
 

 
 
© Evidence Editions 2020

 
Mot de l’éditeur
 
Evidence Editions a été créée dans le but de rendre accessible la lecture pour tous, à tout âge et partout. Nous accordons une grande importance à ce que chacun puisse accéder à la littérature actuelle sans barrière de handicap. C’est pourquoi nos ouvrages sont disponibles en format papier, numérique, dyslexique, braille et audio.
Tout notre professionnalisme est mis en œuvre pour que votre lecture soit des plus confortables.
 
En tant que lecteur, vous découvrirez dans nos différentes collections de la littérature jeunesse, de la littérature générale, des témoignages, des livres historiques, des livres sur la santé et le bien-être, du policier, du thriller, de la littérature de l’imaginaire, de la romance sous toutes ses formes et de la littérature érotique.
Nous proposons également des ouvrages de la vie pratique tels que : agendas, cahiers de dédicaces, Bullet journal, DIY (Do It Yourself).
 
Pour prolonger le plaisir de votre lecture, dans notre boutique vous trouverez des goodies à collectionner ainsi que des boxes livresques disponibles toute l’année.
 
Ouvrir un livre Evidence, c’est aller à la rencontre d’émotions exceptionnelles.
 
Vous désirez être informés de nos publications. Pour cela, il vous suffit de nous adresser un courrier électronique à l’adresse suivante :
 
Email : contact@evidence-editions.com
Site internet : www.evidence-boutique.com
 
 
 
 
Avertissement

 
Texte réservé à un public majeur et averti
 
 
 
 
La surprise d’anniversaire

 
 
 
C’était une soirée très comme il faut, dames en tailleurs chics et messieurs en costumes trois-pièces, arborant cravates ou nœuds papillon. On papotait autour des petits fours et le champagne qui chantait dans les flûtes commençait à griser les esprits. Des lumignons nimbaient de lumière douce une pièce intimiste, dont deux des murs étaient tendus de scènes érotiques et les deux autres garnis de miroirs. Sous leur écorce de bienséance, les invités dissimulaient pulsions inavouables et perversions cachées.
Il y avait ce soir-là réception privée dans un temple des menus plaisirs, à l’enseigne du Karma-Soutra. Situé au cœur de la ville historique, au bord d’un cours d’eau nonchalant, comme lové dans une venelle tutoyant la cathédrale, le Karma-Soutra appartient au club des discothèques « non-conformistes » clandestinement prisées de la bonne société. Du haut de l’édifice sacré, dominant la ville, l’archange Saint-Michel semble peu s’en émouvoir. Moins que son protégé l’archevêque, qui l’a encore récemment dénoncé dans un prône dominical comme un lieu diabolique de dépravation. Un coup de crosse épiscopal qui éveilla, dit-on, la curiosité de nombreux paroissiens et ébaudit plusieurs chanoines.
Que monte la fièvre du samedi soir, et l’on voit des couples y pénétrer furtivement, comme par effraction ; des femmes apprêtées sous leurs manteaux, des hommes comme empruntés sous leurs costumes.
Ce soir était aussi l’anniversaire de Mathilde, vingt-cinq ans, une jeune femme assaillie de fantasmes secrets, que ses amants successifs tenaient volontiers pour une « nympho ».
Mathilde aimait s’exhiber.
Des amis de confiance à qui elle s’en était ouverte lui avaient préparé une surprise insolite pour son anniversaire. Ils la conduisirent ainsi en voiture, les yeux bandés, jusqu’au Karma-Soutra .
 
Arrivée à destination, Mathilde fut introduite dans un salon privé et invitée à prendre ses aises sur un canapé, qu’elle sentit être de cuir. On lui offrit une coupe de champagne pour la faire patienter. Elle entendait, provenant de la pièce d’à côté, des rires et des conversations très assourdis, comme filtrés par la moquette et par une porte capitonnée.
Au bout de quelques minutes, quelqu’un entra dans le petit salon et lui demanda si elle était toujours d’accord pour « la surprise ». La curiosité et l’effet du champagne étaient plus forts que la légère appréhension qu’elle éprouvait :
 
« Oui, je suis prête.
— Ce devrait être très agréable pour vous, mademoiselle, encore qu’assez peu conformiste… Il faut alors que vous m’écoutiez.
— Oui, je veux voir !
— Vous ne verrez pas tout de suite, ça fait partie de la surprise… »
Le quelqu’un qui avait pénétré dans le petit salon était en fait une quelqu’une, une femme à la voix douce et suave.
« Vous allez vous déshabiller entièrement, mademoiselle, et mettre ce que je vous ai apporté. Je vais vous aider. »
Mathilde ôta tout, de la veste BCBG à la petite culotte rouge et noire festonnée de dentelle. Puis elle revêtit, sans les voir, des dessous de soie naturelle qui lui caressaient sensuellement la peau.
« Défaites aussi vos cheveux et mettez ces chaussures, mademoiselle. »
Mathilde obéit.
Quelques instants plus tard, la femme la conduisit dans le grand salon feutré où attendaient les invités. Il y flottait une agréable odeur de havane et la chaleur y était douce, propice à la volupté. Mathilde se sentit comme enveloppée par l’ambiance, caressée par la musique. Les conversations avaient cessé, on n’entendait plus que de petits cris et rires étouffés.
La femme apprêta alors Mathilde sans brusquerie en l’attachant à une sorte de portique, debout, jambes et bras écartés. Ses liens de cuir ne la blessaient pas. Elle entendait la respiration et les chuchotements contenus des spectateurs, les devinant devant, derrière, partout autour d’elle. Ses seins jaillissaient hors de son soutien-gorge échancré, ses fesses bondissaient sous le string, entre bas résille et porte-jarretelles satinés, et les chaussures à talons aiguilles creusaient sa chute de reins sur laquelle retombait une longue chevelure ébène. Tous ses galbes étaient moulés de lingerie fine. Cernée de regards et de désirs, Mathilde se sentait délicieusement convoitée, son sexe devenait chaud et humide…
Une main dégagea alors le devant du string et des doigts habiles se mirent à musarder sur sa vulve… jusqu’à décapuchonner la petite perle, passant, repassant, s’attardant, attentifs à ses moindres frémissements et gémissements. Ses lèvres boudeuses se mirent à saliver d’abondance. Les doigts en profitèrent pour humecter le bijou, accélérer la cadence et se frayer un chemin jusqu’à la source majeure des plaisirs. C’était très bon et infernal à la fois. Car les doigts changeaient toujours de rythme...

Attention

En entrant sur cette page, vous certifiez :

  • 1. avoir atteint l'âge légal de majorité de votre pays de résidence.
  • 2. avoir pris connaissance du caractère érotique de ce document.
  • 3. vous engager à ne pas diffuser le contenu de ce document.
  • 4. consulter ce document à titre purement personnel en n'impliquant aucune société ou organisme d'État.
  • 5. vous engager à mettre en oeuvre tous les moyens existants à ce jour pour empêcher n'importe quel mineur d'accéder à ce document.
  • 6. déclarer n'être choqué(e) par aucun type de sexualité.

YouScribe ne pourra pas être tenu responsable en cas de non-respect des points précédemment énumérés. Bonne lecture !