Rock You - Volume 5

Rock You - Volume 5

-

Livres
56 pages

Description

Sa voix grave, si sexy, me fait frissonner. Je ne sais pas si c’est le vin ou le manque. Mes joues s’empourprent et j’ai envie de crier que j’aime Marvin James... et que c’est un peu réciproque.


L'inspecteur est catégorique : Angela doit s'éloigner de Marvin, son beau milliardaire, c'est une question de vie ou de mort. Même si l'amour que lui porte la rock star n'a jamais été aussi fort, le danger rôde et la jeune femme est terrorisée. Entourée de ses proches, mais si seule loin de Marvin, Angela est prête à se battre pour ce qu'elle a de plus cher... et son bel amant aussi !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 34
EAN13 9791025707616
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Extrait


1. Qui ?


Qui peut avoir saccagé mon appartement ? Qui peut me menacer de mort au seul motif que j’aime Marvin ? Qui est assez fou pour menacer ma famille ? Qui et surtout pourquoi ? Les questions se bousculent dans ma tête et créent un désordre qui ressemble au chaos qui règne dans mon appartement. Qui et surtout pourquoi ?
Je prends une grande inspiration. Mon cœur décélère, il faut que je me calme. Je ferme la porte et relis le mot qui a été laissé par le cambrioleur.
Chère Angela Edwin ou Betty Winter, quel que soit votre pseudo de catin, je sais qui vous êtes. Vous êtes de la pire race. De celle qui pompe les autres. Arrêtez ce que vous faites. Touchez encore à lui et j’aurai du sang sur les mains. Le vôtre.
Je ne peux rien dire à Marvin, notre amour est la raison de ce saccage et il est hors de question que j’aille le voir pour l’inquiéter. Je ne suis pas détective, mais la personne qui a fait ça ne plaisante pas. Il ne s’agit pas d’une farce mais bien de l’œuvre d’un déséquilibré. On me demande d’éviter Marvin, il faut que je m’y tienne.
Au sol gisent les merveilleux vêtements que m’avait offerts ma tante Lindsey. Ils sont déchirés, découpés, arrachés. Je soulève une étoffe rouge, je me souviens du moment où ma tante m’avait acheté cette petite robe. J’étais à L.A. depuis deux jours, Marvin, la rock star, le brun ténébreux, faisait déjà battre mon cœur, de loin, mais à l’époque je ne croyais pas que ça nous mènerait quelque part. Il s’est passé tant de choses depuis, il y a eu beaucoup d’amour, mais aussi de combats et de larmes. Il m’a révélée et a réveillé la femme en moi, mais je l’ai aussi aidé à découvrir qui il était, à comprendre son passé.
C’était il y a quelques mois, mais j’ai l’impression que c’était il y a une éternité. Alors que Marvin s’est enfin réconcilié avec son passé, alors qu’il a découvert que son petit frère Victor est décédé sous sa garde, alors qu’il s’est enfin débarrassé de son salaud d’oncle manager, plus intéressé par sa carrière que par son bonheur, alors que je n'ai plus peur qu'une romance naisse entre Marvin et Sophie et que je viens de passer un merveilleux week-end à Hawaï avec ma meilleure amie Rose et son nouveau boyfriend, Elton, le meilleur pote de Marvin… il faut qu’un nouvel obstacle se mette en travers de notre chemin.
Je suis furieuse et surtout désespérée. Mon amour avec Marvin est-il condamné ? Pourrons-nous un jour être heureux ? Pourquoi faut-il toujours que des gens entravent notre bonheur ? On ne fait de mal à personne, on s’aime en silence, en toute discrétion, pour ne pas être importunés, et me voilà dans mon petit appartement avec les seuls biens qui m’appartiennent détruits.
Le téléphone se met à sonner et je sursaute. Pas de doute, cette effraction m’a terrorisée.

– Allô Angie ? ! Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Ton texto m’a inquiété, tu vas bien ?
À toi ma petite Angie de montrer que tu es une comédienne hors pair. Il en va de ta sécurité et de celle de ta famille.

– Oh non, Marvin. Je suis désolée, j'avais envie… J'avais juste envie de venir… t’embrasser. Bref, finalement je me suis couchée avec mes dossiers, j’ai encore pas mal de travail.
– J'ai cru qu'il s'était passé quelque chose. Je suis rassuré. De toute façon, Sophie dort, je ne sais pas comment j’aurais fait pour l’éloigner.
– Non, mais vraiment il n’y a pas de soucis, je suis épuisée, il faut que je dorme. Je dois être au Daily Sun tôt.
– Tu es sûre que ça va ? Tu as une petite voix.
– C’est la fatigue, le voyage… Je ne suis pas habituée à bouger autant que vous, monsieur James. Et puis nous avons peu dormi ces dernières nuits.
– Il va falloir que tu t’habitues pourtant, je compte bien te faire faire le tour du monde !
Comment ne pas craquer quand l’homme que j’aime et désire est aussi gentil et attentionné ?
– Tu es l’homme le plus élégant et charmant que j’aie rencontré. Mais avant de partir à l’aventure, il faut que je mette les bouchées doubles au bureau. Tu sais, je t’ai parlé de ce dossier « Halloween », et je sens que je vais faire tout le travail seule.
– C’est toi la meilleure, courage ! Je t’appelle demain ?

– Non je le ferai. Je t’embrasse.
– Je t’embrasse partout.
Quand je raccroche, je suis submergée par un flot de larmes qui brouillent ma vue. Plus je l’aime, plus je pleure. Je ne veux pas m’éloigner de Marvin, mais je ne veux pas que notre relation mette en danger qui que ce soit. À bout de souffle, j’appelle Rose. Elle est avec Elton, et ils ne dorment pas. Quand je lui explique brièvement les grandes lignes, elle m’annonce qu’ils arrivent au plus vite.
Quinze minutes plus tard, on frappe à ma porte. Je découvre dans l’œil de judas le visage de ma meilleure amie et d’Elton. Elle ne peut s’empêcher de pousser un cri d’effroi.
– Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? lance Elton complètement dépassé.
Rose, elle, se tient la bouche. Je leur fais une place sur le canapé, mais soudain Elton m’attrape le bras.
– Ne touche à rien, on va appeler les flics, ils vont relever les empreintes et trouver le salaud qui a essayé de te faire peur.
– Non. Je ne peux pas. Je ne veux pas prévenir la police. Marvin a encore du mal à arrêter la fumée provoquée par l’incendie des « archives de la police de New York » et la révélation du décès de son frère et de son père. Nous sommes à L.A., non seulement ça va se savoir, mais en plus il aura des soucis avec les paparazzis, dis-je calmement à mes amis.
Rose intervient :
– Je comprends, mais tu ne comptes vraiment rien faire ?
– Non. En plus je ne suis pas seule à avoir été menacée…
– QUOI ? entonnent en chœur Elton et Rose.
Ils se regardent en souriant. Je les observe, si complices, formant déjà une équipe et l’espace d’une seconde, je suis heureuse pour mon amie. Elle aussi, elle a trouvé quelqu’un pour elle. Je l’envie presque, leur histoire d’amour est tellement plus simple. Pour ne pas les faire paniquer, je leur explique que mes parents ont reçu eux aussi une lettre, mais que j’ai un plan.