Run, tome 2

-

Livres
113 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après les événements qui ont conduit à la destruction de leur camp, Marnie et les siens ont deux options.


Rester et reconstruire leur existence sur les vestiges de l'explosion ou partir à la recherche de leurs semblables.


Mais rester ne veut-il pas dire baisser les bras et accepter d'être vaincu ?


Quel que soit leur choix, c'est un combat qui s'annonce...


Certainement le plus dur qu'ils ont vécu jusque-là.


Marnie, Zane et Andy se battent pour leur propre liberté, mais seront-ils réellement libres un jour ?


La révolution des mutants est en marche...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 8
EAN13 9791096785308
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
RUN, tome 2
[Léticia Joguin Rouxelle]
© 2017, Léticia Joguin Rouxelle. © 2017, Something Else Editions
Tous droits réservés.
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelques procédés que ce soit, sans le co nsentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite et constitue une contrefaçon, aux termes des articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Crédit photo : © 123rf.com
Illustration : © Caly Design
ISBN papier : 979-10-96785-
Something Else Éditions, 8 square Surcouf, 91350 Grigny
E-mail : something.else.editions@gmail.com
Site Internet : www.something-else-editions.com
Ce livre est une œuvre de fiction.
Les noms, les personnages,
les lieux et les événements sont le fruit
de l’imagination de l’auteur ou utilisés
fictivement, et toute ressemblance avec
des personnes réelles, vivantes
ou mortes, des établissements d’affaires,
des évènements ou des lieux ne
serait que pure coïncidence.
« Sois-toi,
Peu importe le temps que cela prendra, mais ne lais se personne te guider dans tes choix, hormis ton cœur…
N’oublie jamais d’être honnête, entier, respectueu x et généreux avec l’autre,
Car c’est dans nos différences que nous apprendron s à être riche…
Ne perds jamais foi en l’humanité… Elle existe mêm e si elle est moins présente chez certaines personnes…
La beauté réside en chacun des êtres vivants, il te suffira de t’approcher et de regarder… Pas seulement voir… Ça ne suffit jamais, regarde l’autre à travers son âme, tu y découvriras de plus belles choses qu’en écouta nt les rumeurs…
Ne cesse jamais d’aimer,
Aime jusqu’à ton dernier souffle,
L’amour crée des ponts entre les mondes, soulève d es montagnes et invente des tempêtes de douceurs qui feront plier toutes les armes et nous ferons entrer dans la lumière.
Crie-le,
Imagine-le s’il n’existe pas…
Aimer est la chose la plus merveilleuse qu’il nous ai été offerte…
Le faire passionnément et inconditionnellement est ce que nous savons faire de mieux…
Je rêve de cette terre pour vous mes fils…
Aimez ce monde comme je vous aime…
Sans demi-mesure… »
Pour mes fils, mes amours, ma raison d’être…
Léticia Joguin-Rouxelle
Chapitre 1 : Plus rien ne sera comme avant
Marnie
Lvois rien et je n’entends plus’épaisse fumée obstrue tout sur son passage. Je ne rien. Un seul visage me revient mentalement, celui d’Andy… Mais celui que la vidéo m’avait renvoyé ne ressemblait plus en rien à celui qui occupait mes souvenirs dans ma boîte de pandore. J’essaie en vain de décomposer l’horreur du moment. Du sang s’étale sur mes mains, le liquide rouge rubis s’inf iltre partout et s’insinue par tous les orifices possibles. J’ai mal, je ne sens plus mes j ambes.
Pourquoi ? Pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu no us as trahis ? Que s’est-il passé pour que tu prennes une telle décision ?
«Pourquoi tu lui cherches encore des excuses ? Regarde a utour de toi !»
Zane. Je suis rassurée d’entendre sa voix dans mon esprit. Il est vivant. Je veux me relever mais je n’y arrive pas. Mon corps refuse ob stinément de m’obéir, chaque mouvement est une souffrance. Je ne distingue rien, il fait nuit et la noirceur qu’elle impose, m’explose en plein visage tant elle ressemb le à celle que j’ai vue dans ses si beaux yeux émeraudes. J’ai l’impression que quelque chose s’est cassé en lui. Il parlait comme s’il ne nous connaissait plus. Nemereconnaissait pas.
Joe ? Irene ? Où sont-ils tous ? Est-ce qu’on a pu sauver tout le monde ? Les enfants ? Où sont les enfants ?
J’ai peine à tout reconstituer dans ma tête, tout devient douloureux. Les enfants sont en sécurité ?
«Les enfants sont dans la grotte, au fond, j’ai cour u aussi vite que j’ai pu mais la déflagration de la bombe m’a projeté en arrière, vo us êtes coincés sous les débris… Essaie d’appeler autour de toi, vois qui peut t’aid er.»
Sa voix est lointaine comme s’il se trouvait à des kilomètres. La vidéo a fait paniquer tout le monde, je me rappelle les avoir vu courir d ans tous les sens en criant "UNE BOMBE ! Y'A UNE PUTAIN DE BOMBE QUI VA NOUS TOMBER DESSUS !"
C’était bien évidemment la dernière des choses à f aire, la panique n’aide pas à prendre des décisions rationnelles, mais ça, je le sais car j’ai été formatée ainsi et que mes réflexes de soldat ont pris le dessus. Heureuse ment, d’ailleurs… Nos regards à Zane et moi se sont croisés, on savait quoi faire.
— Joe ? Irene ? Y’a quelqu’un ?
 Ma voix s’écrase contre le vide du silence mortua ire. Combien de temps s’est-il passé entre l’impact du missile et l’instant où l’on a ap pris cette nouvelle atroce ? Je revois les chiffres inscrits en rouge sur le moniteur de l ’autre côté de l’écran.