Skitswish, épisode 3 : Quand vient le coyote

-

Livres
15 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


La vie romancée de la chanteuse de Jazz, Mildred Bailey. Une histoire d'amour sombre et tragique sur fond de prohibition et de magie indienne.



Mildred fait les frais de la cruauté d'un destin joueur... Sa vie se sera résumée ainsi : toujours plus près du fond à chaque jet de runes. Mais pourra-t-elle encore compter sur le pouvoir de l'amour ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 10
EAN13 9791034202492
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Céline Thomas
Skitswish Épisode 3 : Quand vient le coyote
Cette fiction est directement inspirée de la vie de la chanteuse de jazz, ildred Bailey. Je précise que j’ai pris beaucoup de libertés en ce qui concerne les personnages et les éléments surnaturels, bien évidemment. L’action, par son côté magique et fantastique, se d émarquant de L’Histoire en elle-même, j’aimais l’idée d’une réalité légèrement alté rée ; certaines dates ont donc été modifiées. L’intrigue démarre à la fin de la prohib ition, elle est ainsi légèrement décalée par rapport aux faits réels. L’auteur.
Smoke dreams Here by a camp fire Dreaming I see You near near me Singing Here by a camp fire Hoping that you May hear me Close to Our hills of blue Darling, I spend This hour with you In smoke dreams Here by a camp fire Dreaming you're Close beside me In smoke dreams Just smoke dreams
Smoke dreams by Mildred Bailey
Premier couplet « La vie est un cycle sans fin. Chacun de nous est responsable de ses propres actions. Elles nous reviendront » Maison de repos Riverview, 1933. Aujourd'hui est un jour lucide, ils ne le sont pas tous. J'en viens à m’interroger sur ceux que je préfère... Je déteste cet endroit. Oh, c'est très coquet, bien sûr. Le haut de gamme des maisons de fous. Une jolie vue sur la riv ière, un petit parc fleuri pour se promener en rond entre aliénés, une chambre jolimen t meublée et même la nourriture est acceptable. Une « maison de repos » ! Le repos ne pourra rien à ma situation, fruit de la cruauté d'un destin joueur. Mais rendons-nous à l'évidence, je n'en suis que la seule initiatrice. Ma vie se sera résumée ainsi, to ujours plus près du fond à chaque jet de runes. Je maudis mes origines et ces saletés d'a nimaux farceurs. Parfois quand les visions sont trop effrayantes, je le fais à haute v oix, mais ça effraye Ted, alors j'essaie de me contenir le plus possible. Le coyote ou la folie, l'interprétation était des p lus simples. L'animal vient me dévorer chaque nuit et chaque nuit, je hurle ma rage de viv re. Ça réveille les autres barjots, mais qu'importe. Si ça ne tenait qu'à moi, je hurle rais toute la sainte journée, qu'ils...