//img.uscri.be/pth/259241375832f9756627aed28dcd939c17c04563
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

SKIZ

De
154 pages
Cette pièce est une comédie en 3 actes, écrite en avril 1908. Gabriela Zapolska avait un faible pour le 18e siècle, elle habillait ses poupées en style Louis XVI et leur poudrait les cheveux. SKIZ, c'est le retour vers son enfance, l'insouciance, comme dans un monde enchanté où les héros vivent sans rien faire, se déguisent et s'adonnent à des badinages amoureux.
Voir plus Voir moins
jouéesun siècleplus tard encore
ż
ś
ż
ś
ż
ś
a
a
abriela Zapolsk G G
c
tes c
Pièce en trois a
SKIZ
1
Le Scribe cosmopolite Collection dirigée par Osama Khalil Maquette de la couverture : Osama Khalil Photo de la couverture Représentation de SKIZ à la télévision polonaise TVP en 1977 Mise en scène d’Olga LIPIŃSKA Degauche à droite Muszka(Joanna SZCZEPKOWSKA), Tolo(JerzyKAMAS), Lulu (Anna POLONY) et WituĞ(Jerzy STUHR).
2
Gabriela ZAPOLSKA
SKIZ Pièce en trois actes Traduction par Elżbieta KOŚLACZ-VIROL Arturo NEVILL
3
© Le Scribe l’Harmattan ISBN : 978-2-343-11535-1
4
1 SKIZLa carte dite SKIZ était un super-atout dans le jeu de carte polonais apparenté au tarot. Son nom dérive bien de l’EXCUSE du tarot français mais avec une différence majeure : - La carte du tarot français est un JOKER qui permet de se défausser mais sans pour autant gagner le pli qui est joué. - La carte des tarots d’Europe centrale garde sa position de n° XXII (le FOU, le MAT), la plus forte des 22 cartes majeures. - Contrairement aux autres, le n° de cette carte XXII n’apparaît pas sur la carte. Par glissements successifs, le terme EXCUSE est devenu SKÜS en allemand puis SKIZ en Hongrie et dans la partie autrichienne de la Pologne, qui était le berceau de ZAPOLSKA et qui sert de cadre à la pièce. Cette carte permet à une héroïne de la pièce, Lulu, de jouer efficacement sa vie et de faire face à la situation personnelle devant laquelle elle se trouve confrontée. La pièce, publiée dès 1909, a été joué avec succès par plusieurs théâtres polonais et à l’étranger.
1  Tolo et Lulu, couple déjà assez mûr, sont invités chez Witus et Muszka – mariés depuis moins de deux ans. Plus deux rôles muets de laquais. Tolo, Lulu, Witus et Muszka sont des diminutifs amicaux : WituĞpour Witold (Guy) ; Tolo pour Anatol (Anatole) ; Lulu pourrait venir de Lucyna (Lucie) ou de Elu, lui-même diminutif de ElĪbieta (Élisabeth) ; quant à Muszka, cela vient de Mucha et veut dire Petite mouche (Mouchette ?) – cette dernière est également désignée sous un surnom plus péjoratif : Parcia (que nous avons traduit par Babette). Nous avons provisoirement conservé Tolo, Lulu, Witus et Muszka, de la pièce en polonais. [N.des T.]
5
Nos remerciements vont à Noëlle Guibert qui a notamment été Directrice du département des arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France, après l’avoir été de la Bibliothèque-musée de la Comédie Française. Elle a également assumé la présidence de la Société internationale des bibliothèques et musées des Arts du spectacle et le commissariat de nombreuses expositions. Nous remercions également l’Institut Polonais de Paris qui s’est associé à la présentation de cet ouvrage au moment de sa sortie, ème la date coïncidant avec le 160 anniversaire de la naissance de Gabriela Zapolska (30 mars 1857).
6
2 Présentation Cette pièce est une comédie en 3 actes, écrite en avril 1908 et jouée à VARSOVIE au Théâtre des Variétés (RozmaitoĞci), le 3 octobre 1908. Gabriela ZAPOLSKA a écrit cette pièce au LIDO, près de VENISE. L’idée en avait germé avant : Deux maris, deux femmes […] une pièce très gaie, un peu légère […] mais de la psychologie !avait-elle écrit. ème ZAPOLSKA avait un faible pour le 18 siècle. Ses poupées, elle les habillait en style Louis XVI et poudrait leurs cheveux. Elle raconte que chez elle, près de LOUTSK (en Ukraine aujourd’hui), il y avait de vieux habits rococo, appartenant à une de ses aïeules. C’est ce moment-là qu’elle a retenu pour sa pièce. SKIZ, c’est le retour vers son enfance, à un moment où l’on commence à prendre de l’âge.
2 Traduction adaptée d’un extrait de l’ouvrage « Gabriela Zapolska », Monografia bio-bibliograficzna, Editions : Wydawnictwo Literackie (Kraków, 1966, 606 pages) de Jadwiga CZACHOWSKA. Madame le Professeur Jadwiga CZACHOWSKA (1922-2013), qui a travaillé à l’Institut de Recherches Littéraires à Varsovie (IBL), est une spécialiste reconnue sur la vie et l’œuvre de Gabriela ZAPOLSKA. Elle en a également rassemblé et publié de nombreux écrits.
7
C’est le retour aux années insouciantes de l’enfance – comme dans un conte enchanté où les héros vivent sans rien faire, se déguisent et s’adonnent à des badinages amoureux. Elle voulait montrer qu’elle était capable d’écrire dans un autre style que celui de ses pièces naturalistes, comme : DULSKA, MALICZEWSKA, TUĝKA,ĩABUSIA… Qu’elle pouvait briller par l’intellect, la rhétorique, le style et l’élégance (Mon Théâtre – KURIER WARSZAWSKI, 1937 – nr. 289). Publiée en 1909, SKIZ a alors été jouée à LVOV, à CRACOVIE et à VARSOVIE. Jadwiga CZACHOWSKA
8
Didascalies au début de l’acte I. Extrait de l’ouvrageparu en 1909,peu après la création de Skiz. Gabryela ZAPOLSKA, SKIZ, Komedia w 3 aktach, Lwów. Nakładem Księgarni H. ALTENBERGA, Warszawa - E. WENDE i Sp. (HIĩi TURKUŁ).
9