Vadim, seul contre tous

Vadim, seul contre tous

-

Livres
17 pages

Description

Quand Vadim retrouve la liberté, à l’issue de son procès, il retrouve aussi la solitude. La vie sans Alma. Elle est partie : pourquoi ? Comment a-t-elle pu leur faire ça ? Clémentine lui glisse une lettre qui lui est destinée. Les mots font mal, mais quand tout est dit, que reste-t-il de cet amour brisé ? Si ce n’est l’espoir de le retrouver.


Pour la toute dernière fois, découvrez les confessions, les douleurs et les pensées intimes de Vadim Arcadi face à l’absence cruelle de son Alma : le dernier bonus de la saga Toi + Moi, seuls contre tous.


Cette scène est un bonus inédit : il ne s’agit pas d’un extrait du livre mais d’un nouvel éclairage sur l’histoire de nos deux héros !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 159
EAN13 9791025706992
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Extrait



J’hésite à déchirer la lettre. À en faire des confettis et à les jeter en l’air pour fêter ma sortie. C’est tout ce que ces feuilles de papier noircies méritent. Mais Clémentine me la tend toujours, les yeux embués, et je commence à ne plus en pouvoir de ces filles qui me regardent en pleurant. Je lui prends l’enveloppe des mains et la glisse dans la poche arrière de mon jean.
Plus tard…
Felix me saute dessus pour la dixième fois, frotte son poing serré dans mes cheveux jusqu’à me faire mal. Il faisait toujours ça quand on était gamins et qu’il voulait m’énerver. Cette fois, c’est pour calmer sa joie. Pour exulter. Et cette fois, je le laisse faire sans broncher.
– Mec, si tu avais vu la tête de Keith ! Il est presque devenu plus blanc que toi ! s’excite-t-il en faisant des bonds aussi hauts que lui permet son baggie. Vingt ans, il a pris ! Tu réalises ?
– Non… réponds-je, sincèrement sonné.
– On vient de lui pourrir la vie à cet enfoiré ! Fini, Black Mama ! Adios ! On rentre « à la casa  » ! continue-t-il, en mêlant l’espagnol à l’anglais comme à chaque fois qu’il est trop excité.
– Mollo, Alonso, tu fatigues tout le monde ! se plaint Clem en fronçant les sourcils. Vadim, tu vas faire quoi maintenant ?
– Aucune idée. Dormir pendant dix jours d’affilée. Prendre une douche de trente minutes. Manger autre chose que leur purée de vomi et leur pain rassis…
– Je t’invite chez Taco Bell, mec ! Toi aussi D’Aragon, si tu veux ! C’est moi qui régale !
– Tu me fais vraiment rêver, Fe, fait-elle en levant les yeux au ciel. Je vais y aller. Je prends l’avion demain pour Paris.
Paris… Alma…