De Saï Phong à Virginie.....

De Saï Phong à Virginie.....

-

Livres
119 pages

Description

Partie sur un long chemin à la recherche du bien être, j'ai couché sur le papier des instants de vie...Chaque moment que je ressentais profondément, j'éprouvais le besoin de l'écrire qu'il s'agisse de rencontres déterminantes, de mon regard sur la vie en général, de mon amour pour l'être humain, je gravais l'instantané dans ma mémoire visuelle et le restituais pour le partager un jour.. Tout ce qui m'as fait avancer en remontant depuis mes souvenirs, depuis l'origine de mon existence, jusqu'à la vitale nécessité de faire la paix avec moi, je vous le livre ici...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 janvier 2007
Nombre de lectures 176
EAN13 9782748199888
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

2
De Saï Phong à Virginie...

3Virginie Staïano
De Saï Phong à Virginie...

Poésie
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9988-X (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748199888 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9989-8 (livre numérique)
ISBN95 (livre numérique)

6 7Éditions Le Manuscrit
8 De Saï Phong à Virginie.....
CACHE-CACHE
Allez c’est toi qui t’y colle !
Tu comptes et nous on part se cacher.
Il y a plein d’endroits pour se cacher,
Mais pour bien nous dissimuler,
Tu devras compter longtemps, longtemps…

D’accord dit la gentille petite fille
Allez-y je commence, 1, 2, 3…
150, 151, 152, je peux venir ?
Non, non, nous ne sommes pas encore sûrs
de nos cachettes…
201, 202, 203, alors ça y est ?
J’en ai assez de compter, je veux venir voir…
s’il vous plait…

Tu peux venir ! ! ! ! ! !

La petite fille toute joyeuse commença à se
promener,
Et regardant derrière chaque arbre, chaque
plante, chaque fleur,
9 De Saï Phong à Virginie.....
Elle commença à reconnaitre les cachettes
des uns et des autres
Mais quand ceux-ci en sortaient, ils étaient
différents
Qui derrière un sourire, qui derrière un
rideau bleu…
Passant du masque de Jean qui rit à celui de
Jean qui pleure…

Soudain elle n’eut plus envie de jouer…
Elle était la seule à ne pas se cacher.
Elle tourna donc les talons à tous ces
joueurs,
Pour les laisser dans leur cachette,
Et reprendre sa route en suivant ce petit
sentier,
Si joli, si accueillant et qui ne cache rien…
10 De Saï Phong à Virginie.....
TOI, MON TOURMENT
Quand ta présence me manque
Que les mots ne passent plus
Que l’absence me tue

Absence et silence que j’ai trop vécu
Les sentir encore je ne peux plus
Un océan de larmes baigne mes regrets
Quand je sais tes raisons de ne pas m’épauler

Je voudrais que tu m’aimes simplement
Et ne plus recoudre cette déchirure
Que tu acceptes mes futiles demandes
Que de ton élan tu m’offres la parure…
Je brille mais tu me gardes dans l’ombre
Ma lumière faiblit à ne pas se nourrir
A force de couvrir ton précieux joyaux
Ne vois-tu pas qu’il commence à flétrir

Je te connais, je connais ton ardeur
Je sais la profondeur de tes sentiments
Et si toujours je comprends ta pudeur
Parfois, veux-tu bien apaiser mon tourment ?
11