//img.uscri.be/pth/16d59d8edf42733aa92abd5d181ffa2b893db487
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB - PDF

sans DRM

Dieu… seul est pur !

De
100 pages

...Je suis apolitique et je respecte toutes les religions. Elles ont chacune un fond de vérité que les hommes ont perverti

ou travesti, selon leurs intérêts... religieux !

...Parler au nom de Dieu,

c’est commettre le pire des blasphèmes pour tout croyant.

« Car Dieu est supérieur à la parole de l’homme ! »

...Je suis multiculturel bien avant l’heure,

et je me suis enrichi d’amitiés qui avaient les couleurs du cœur.

Je suis... daltonien !

...Et j’aime le parfum des peaux caramel,

l’arôme de la cannelle qui me rappelle mon ami d’enfance... Moussa.

G†Z


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

couvL1993.jpg

Georges ZÉRILLO

Dieu… seul est pur !

ISBN 979-10-203-0871-9

ISBN numérique 979-10-203-2390-3

© Éditions Baudelaire, 2016

www.editions-baudelaire.com

Table des matières
Les Incantations… de l’Ange !
Le parchemin de la… honte !
Les brûlures de… l’innocence !
Acte, I… L’approche !
Le BIG- BANG de… Gondolfi !
J’ai de la… chance !
C’est véridique ; je… l’affirme !
La pureté du… Mal !
TESTAMENT

L’incandescence du passé !

Lorsque les premiers colons chrétiens débarquèrent

sur le continent nord-américain

peuplés de mécréants et d’assassins…

Tels des Apôtres…

ils dirent tous en chœur !

« Nous ferons de cette terre promise,

la nouvelle Jérusalem céleste de notre seigneur Jésus-Christ ! »

Sous la voûte étoilée de leurs cœurs…

la beauté, de cette si belle prophétie,

donnèrent à leurs paroles un message de paix

pour le monde entier !

« Même aujourd’hui ! Je crois en cette promesse éternelle ! »

PRÉFACE

C’était un temps où Dieu parlait avec la terre,

comme si c’était une personne !

Les lois naturelles furent les premiers commandements de cette odyssée de lumière.

Prospérer et œuvrer, c’était le fondement, la source de la création.

Seulement, les pays qui entouraient la France de cette époque,

étaient tous jaloux de tant de diversité.

Paysages magnifiques !

Montagnes exceptionnelles !

Rivières éternelles !

Chemins… de feuilles arc-en-ciel !

Ce panorama mouvait du nord au sud,

avec la beauté des couchés de soleil à l’horizon,

éclairant de sa lueur, abeilles et oiseaux…

Alors !

Tous les pays en colère se révoltèrent et demandèrent à Dieu !

« Pourquoi avoir tant donné à ce pays ? »

Dieu comprit ses torts…

Et pour compenser cette énorme erreur,

il créa le peuple… Français !

« Cette histoire n’est pas de mon cru, je l’ai simplement remise au goût du jour ! »

Un texte réussi,

n’est jamais réellement fini…

Ce sont mes lecteurs si chers à mon cœur,

qui en me lisant, lui donneront la dernière touche finale…

« C’est en suivant le chemin de notre bonheur que nous recevons l’enseignement pour

lequel nous avons choisi cette vie ! »

RICHARD BACH…(Le Messie récalcitrant.)

« C’est en suivant le chemin de son cœur que nous pouvons espérer connaître la paix,

et ainsi glorifier la conscience de vivre cet instant présent, comme une… éternité ! »

Le poète Z…

…On nous a dit !

Qu’avec l’EURO, on sera plus heureux !

Les années ont passées… et nous sommes encore dix fois plus malheureux

et fauchés comme des radis…

Les Incantations… de l’Ange !

Le deuil des années… glorieuses !

Les Français sont les plus gros consommateurs

au monde d’antidépresseurs…

Inconsciemment ils savent que l’économie mondiale se fait sans eux…

Qu’au niveau civilisationnel quelque chose de grave va se passer

dans ces prochaines décennies…

Ils ne sont plus acteurs !

Mais spectateurs d’un naufrage identitaire

qui va ravager sa grande histoire,

ne laissant derrière elle vestiges et ruines… des vitres cassées !

OUI ! OUI !

Cette endémique couardise de nos élites franchouillardes…

Lorsque l’on ne fait rien pour défendre les écoles du fondamentaliste.

Que les institutions sont bafouées à longueur de journée,

par des revendications communautaristes.

Quand les minorités sensibles font leurs lois… devant les juges de pacotilles.

Cela s’apparente à un suicide collectif,

et c’est irréversible.

« Ce monde est fait pour les gagnants ; non pour les lâches ! »

Ne plus être maître de sa destinée dans son propre pays,

c’est être condamné à… disparaître !

Aux armes… Citoyens !

L’immigration de masse est pour la France une maladie incurable.

Non ce n’est pas une richesse pour la Nation Française,

mais une détresse qui j’ajoute aux SDF, aux millions de chômeurs

qui savent que la crise ne fait que commencer ;

telle une gangrène fatale.

Et tous ceux qui vivent dans la précarité disent avec peur.

« Que la France, ne peut accepter tous les miséreux de ce monde ! »

Être trop généreux,

c’est faire vivre des pauvres, au milieu des nécessiteux.

« Est-ce cela la nouvelle charité ? »

Donnant d’abord du travail à ceux qui se sentent étrangers, abandonnés dans leur propre pays,

toutes races et toutes religions confondues…

Nos agriculteurs et éleveurs sont au bord du suicide et on fait rentrer ces gens…

« Pourquoi faire ? »

Ils n’ont ni formations, ni diplômes ; sans capacités particulières,

ils seront pendant des années à la charge du pauvre ouvrier français,

qui devra payer pour cette population ; pour être un jour évincé de son travail

par cela même, qu’il aura nourri et soigné ; les… plaies de leur exil !

…Les économistes et le Cac 40 évaluent, pronostiquent sur son déclin indéniable.

Prophètes et astrologues parlent en silence,

que les cartes sont internationales…

Les charlatans de l’info, surfent sur le pessimisme ambiant,

annonceurs de nouvelles épidémies raciales et de catastrophes idéologiques.

Ce paysage socio-culturel n’est que voyeurisme sans vraies valeurs.

Les écoles ne sont que des parkings du désespoir !

« On leur dit ! Faites des études, mais au bout, il n’y a pas de travail ! »

« On leur dit ! Travaillez ; mais au bout, il n’y aura pas de retraite ! »

Le pire dans tout ça !

Le Patronat avec la complicité du Gouvernement fera venir d’Afrique,

des immigrés pour avoir une main-d’œuvre bon marché !

Avec la volonté de supplanter une classe ouvrière trop revendicatrice.

« L’intérêt financier primera toujours sur la raison du… cœur ! »

Et qu’importe la valeur marchande de ce brigandage

qui est une forme d’esclavage moderne,

et nos institutions humanistes cautionnent dans leur infamie la plus froide.

L’ego ! Est le plus terrible des… Tyrans.

Le français a une mentalité individualiste.

« Certains pensent comme des pessimistes,

et d’autres agissent comme des irresponsables… »

« Mais aucun n’a le sens du devoir de la jouer collectif pour le bien de tous ! »

Jacques Bainville, disait : « c’était mieux avant ! »

Pourtant tout a bien changé !

…Avant ! Il n’y avait pas de poubelles,

ni de facteur, ni de Sécurité Sociale, de congés payés, etc.…

Au niveau médical et scientifique, nous avons fait d’énormes progrès.

Hélas ! Les mentalités sont restées les mêmes !

…Avant il y avait le confessionnal pour les pénitents.

Dans les années 90… les psys les ont remplacés !

Et sur un divan plus confortable,

les intellectuels de gauche et maladique, purent vomir à leur aise

la constipation de leur déchéance humaine.

L’informatique est venue chambouler notre mode de communication et les relations sont devenues plus intimistes… parler à des inconnus, c’est la manière idéale de confier ses névroses, ses émotions… dans l’anonymat le plus total,

c’est mettre à nu… sa duplicité de merde !

Car même si la confidence est personnelle,

elle est vite balayée par un flot d’informations incessantes,

que l’on consomme avec frénésie.

« C’est une débauche de sa vie privée, une orgie planétaire sous nos fenêtres… »

La personne en tant que telle, n’a plus de valeur ;

seul compte son pouvoir de consommation pour fuir ses malheurs.

L’individu n’a qu’un seul droit,

devenir un rouage de cette mécanique illusoire.

Rien ne s’opposera à ce monde robotisé, à ce clonage identitaire,

les sentiments ne seront que des images qui se perdent sur les pages d’Internet, kaléidoscope virtuel qui n’est qu’une fosse à purin.

S’écouter parler est une forme de thérapie pour notre psychisme.

Nous avons besoin de reconnaissance, et de repères ; de se sentir exclusif, dans cette jungle médiatique ;

« nous osons faire étalage de nos tabous… »

Mais la confidence est sournoise !

Elle suggère que son interlocuteur en fasse autant,

pour lui faire avouer, ses dérives sexuelles…

(C’est aussi de la pub gratuite pour les pervers !)

Les thérapeutes et pédiatres ne sont que des ogres infantiles…

des malades !

Les sociologues… sont les nouveaux inquisiteurs de la pensée mercantile et inavouable !

Victimes, point d’excuses !

Aux...