//img.uscri.be/pth/9af5c0161d9ec5896d0e8b5ba41c4b00a14ea07b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

DiVers et Proses

De
119 pages
De la prose au vers régulier l'auteur recherche une poésie proche de l' oral, ne dédaignant jamais la rime et ses contraintes pour penser un vers ni fleur bleue, ni savant, parfois acide dans son contenu et collant à l'être humain. Cet aperçu de ses écrits complété de coups de coeur pour des peintures ou autres écrivains vous rappellera si nécessaire que nous ne sommes ni Bon ni Mauvais, mais tantôt aveugles et tantôt attentifs, ne sachant pas toujours quoi faire de nos corps.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Avertissementde l’éditeur
manuscrit.com - maison d’édition francophone - a
pour vocation de réunir les conditions idéales pour
quetouslesmanuscritstrouventleurpublic.
Pourcefaire,manuscrit.com s’estdoté du plusgrand
réseaudelecteursprofessionnels: composédelibraires
etde critiques,ilestentièrementvoué àladécouverte
etàlapromotiond’auteursdetalents,afindefavoriser
l’édition de leurs textes.
Dansle même temps,manuscrit.com propose- pour
accélérer la promotion des oeuvres - une diffusion
immédiate des manuscrits sous forme de fichiers
électroniquesetdelivresimprimés. C’estcetteédition
quelelecteuraentrelesmains. Lesimperfectionsqu’il
ydécèlerapeut-être sont indissociables de la primeur
d’une telle découverte.
manuscrit.com
5 bis rue de l’asile Popincourt
75011 Paris
Téléphone : 01 48 07 50 00
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.comDiVers et Proses© manuscrit.com, 2001
ISBN: 2-7481-0893-0 (pour le fichier numérique)
ISBN: 2-7481-0892-2 (pour le livre imprimé)Jean-PierreGuérin
DiVers et Proses
POÉSIELA TOILE
Elle était comme sa parole, dure et tranchante
commeundiamant,brillanteetmiroitante,chaquemot
surgissant s’embarrassant de reflets sans pitié, se ren-
voyant systématiquement la balle, comme à rôder au-
tourd’unsujet,lentementpuissûrement,jusqu’àpetit
àpetitvenirs’embraserdansdeséclatsresplendissants;
capturantd’un flotles regards, illuminant la salle d’un
seul jet de ses yeux, pénétrant jusqu’au fond des âmes
assemblées,retournantl’atmosphèreaugrédesonétat.
Comme voir vivre un être pareil était un ravis-
sement dont elle jouait, sachant manipuler jusqu’aux
grains de chaque chair, soumettant tour à tour chacun
à l’aiguille fraîche de sa parole, qu’elle en brisait les
esprits en mille lueurs qu’elle nous retournait alors
comme des parfums… semblant comme embaumer
chaque être de sa présence… et, comme une araignée
tissant sa toile, enfermer les victimes encore vivantes
et chaudes dans les rets de ses discours au point qu’en
la quittant, l’on se sentait vidé de l’intérieur, digéré et
prédigéréparlasalived’orquicoulaitdesesdents.
7LE RÉGIME
Elleétaitmaigre,simaigrequ’oneutditunos,un
osunique,unfémurparexempleetsinetqueleshypo-
physes,marquéesdelégèresfossettesapparaissaientsans
plusla moindre trace de cartilage. Detempsà autre, je
m’enservaisencorepourremuerlasoupeoumegratter
ledossousladouchealorsmêmequelamoelleenétait
depuis déjà longtemps desséchée.
Mais même ainsi, je l’aimais encore et la regret-
tais.
9MÉTAMORPHOSED’UN RÊVE
Dans un rêve, une nuit, je croisai un extrater-
restre, un être bizarre, gentil, attentionné, qui veillait
à ne point trop brusquer mon sommeil et avec qui la
conversation s’engageât sur l’univers… il me décrivit
d’innombrables planètes subtiles aux délicates varia-
tions de saison, des lieux horribles interdits à la vie
où pourtant celle-ci avait su s’établir dans des formes
aberrantes.
Cediscoursduradesheuresjusqu’aumomentoù
me vint l’idée de lui parler de Dieu, de savoir si dans
l’univers immense il lui était venu de le croiser ou de
supposer son existence.
- Oui, dit-il, je l’ai vu, il est maintenant sur une
planète sans intérêt qui demeure au bout d’une vieille
galaxie. Ilnequittejamaislatabled’undecesbarsim-
mondescommeseulilenexistelà-bas;etilboit,ilboit
tantquelesautresclientsonthontede luilorsqu’ilsen
viennent à le voir.
11