Émergence de la lumière

-

Livres
68 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Béatrice Druart est de retour, et une fois encore, ne se cache pas derrière des remparts.


Elle nous confie, ses émotions, qu'elles soient douleurs, tristesse, tendresse.


Toutes ces phases qu'elle a dû subir, de son enfance à aujourd’hui !!! Malgré tout, elle reste toujours aussi ouverte au monde et à tous. Un cœur trop sensible, souvent bafoué.


Peu importe, elle ne cessera d’aimer les gens et la vie.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 8
EAN13 9791034805594
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
À FLEUR DE VIE (Tome 2)
BEATRICE DRUART À FLEUR DE VIE (Tome 2) Émergence de la lumière Couverture:Néro Publié dans laCollection Electrons Libres,
©EvidenceEditions2018
YVAN DEMARET Àtoi qui savais nous écouter À toi qui savais nous épauler À toi qui savais nous conseiller À toi qui savais nous donner Oui, à toi, le géant de l’amitié.
DEUIL
Yvan, le géant de l’amitié Tu ne nous as pas tourné le dos Tu n’as pas fait ce lourd choix Tu as été choisi, ce à tort Tu étais, si bien, si droit Tu étais, pour tous, présent Tu promettais d’être, pour nous, là Tu prenais tellement soin de nous Tu conseillais ta famille, même moi Tu avais toujours ce franc sourire Tu savais pourtant que tout n’est rose Tu distribuais d’énormes fous rires Tu mettais, pour les autres, ta vie en pause Tu seras toujours auprès de ta famille, de nous Tu garderas ta place, dans ce que tu as créé Tu seras fier de tes capitaines de route Tu verras, ils resteront dans la prospérité Tu peux, de là-haut, nous regarder Tu pars tranquille, vers la paix Tu remarqueras que nous allons les protéger Ta famille, tes enfants, et ta bien-aimée. (Sophie)
AU-DELÀ DE LA VIE C’est aussi accepter que la vie Ancrée au plus profond de soi Contient aussi la mort, nous, on lui survit Qu’en fait, rien ne meurt jamais, parfois Il n’y a pas de fin, mais des métamorphoses Ils ne nous ont pas réellement quittés Mais ils s’en sont allés vers autre chose Pour un endroit calme et de pure beauté Là où les fleurs ne se fanent Où le temps ne sait plus rien de nous Ignorant les peines et les larmes Où les matins sont toujours doux Quittant leurs ombres, souffrances et peines Ils ont pris de l’avance vers un destin prédit Gardant dans leur cœur des images sereines Et enfin se reposer, là, au paradis.
Ceux qui nous ont quittés !!! ÉGARÉS, VOLEZ VERS LA PAIX Vous vous sentez égarés Au hasard, vous avez marché Le regard, sur tous, affairé Vous nous cherchez, apeurés Dans votre chambre, étouffés Vos visages, tellement crispés Vous aimeriez, enfin, vous reposer Là-haut, sans nous, vous voulez aller Sur les nuages, à nouveau, danser Vous pouvez vous lâcher et voler En nous, vous serez, pour l’éternité À l’intérieur de nos cœurs, aimés Vous devez gravir les paliers Vers lui, pour vous emporter Enfin, y trouver la paix.
L’ABSENCE ET LA NAISSANCE Quand un malheur vous meurtrit, a frappé On a l’impression que le monde s’effondre Ces incompréhension et douleur éprouvées Que plus rien, autour de nous, ne compte Alors commence ce grand vide, ce manque Tous ces souvenirs, les rires reviennent On aimerait remonter le temps, comprendre Et à nouveau que la famille, par la main, se tienne Mais il faut avancer, c’est dur, c’est vrai Il y a la maison à nouveau à faire tourner Ne pas laisser s’installer ce calme, mettre tout aux arrêts Il est parti, et toujours, à tous, il va manquer Malgré tout, une bonne nouvelle est arrivée Le foyer va bientôt s’éveiller, s’égayer Pas de celle qui pourra le remplacer, faire oublier Un petit être va pointer le bout de son nez Mais tu restes à jamais, leur bébé, Noah.