//img.uscri.be/pth/e5cdec87c166a9416937b8b8f2b23669a5257496
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Equatoriales

De
73 pages
"Telles les modulations d'un long poème éructant des colères face à un monde devenu insupportable, les quatre mouvements de ce texte portent le sceau de l'apocalypse avec une hymnologie du voyage, prenant la direction d'un univers céleste, situé fort loin de la Terre ici revêtue désormais des traits de la Prostituée." (Extrait de la préface)
Voir plus Voir moins

Bellarmin MOUTSINGA

EQUATORIALES

Préface de Grégoire BIYOGO

L' HARMATTAN

Etudes Africaines
Collection dirigée par Denis Pryen et François Manga Akoa

Déjà parus

AlbertNGOU OVONO, Vague-à-l'âme, 2006. Mouhamadou Mounirou SV, La protection constitutionnelle des droits fondamentaux en Afrique: l'exemple du Sénégal, 2006. Toumany MENDY, Politique et puissance de l'argent au Sénégal, 2006 Claude GARRIER, L'exploitation coloniale des forêts de Côte d'Ivoire,2006. Alioune SALL, Les mutations de l'intégration des Etats en Afrique de l'Ouest, 2006. Jean-Marc ÉLA, L'Afrique à l'ère du savoir: science, société et pouvoir,2006. Djibril Kassornba CAMARA, Pour un tourisme guinéen de développement, 2006. Pierre FANDIO, La littérature camerounaise dans le champ social, 2006. Dominique BANGOURA, Emile FIDIECK A BIDIAS, L'Union Africaine et les acteurs sociaux dans la gestion des crises et des conflits armés, 2006. Maya LEROY, Gestion stratégique des écosystèmes du fleuve Sénégal, 2006. Orner MASSOUMOU (dir.), La marginalité en République du Congo, 2006. Gilchrist Anicet NZENGUET IGUEMBA, Le Gabon: approche pluridisciplinaire, 2006. Innocent BIRUKA, La protection de la femme et de l'enfant dans les conflits armés en Afrique, 2006. Alain BINDJOULI BINDJOULI, L'Afrique noire face aux pièges de la mondialisation, 2006. Benedicta Tariere PERETU, Les Africaines dans le développement, le rôle des femmes au Nigeria, 2006. Armand GOULOU, Infrastructures de transport et de communication au Congo-Brazaville, 2006. Abraham Constant NDINGA MBO, Savorgnan de Brazza, les frères Tréchot et les Ngala du Congo-Brazzaville (1878- 1960),

2006.

A CYCA Un temps pour pleurer un temps pour rire. . .

A Pierre MBA NZE La violence silencieuse du vide

Pour Pierre MONSARD Il sera peut-être possible un jour d'accepter...

http://www.librairieharmattan.com diffusion. harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

@L'Harmattan,2006 ISBN: 2-296-02088-7 BAN: 978-2-296-02088-7 97822960208887

« J'écoute aérienne La longue trompette qui interroge le ciel» L. S. Senghor, Chants d'ombre

« .. .face à l'hélice face à son sang Gabon sonore de rhum bien rouge» Aimé Césaire, Tropiques

« Je ferme ma main en forme de poing pour écrire ainsi commenceront mes balbutiements» Pierre Edgar Moundjegou Magangue, Ainsi parlaient les Anciens

Préface de Grégoire BIYOGO : Bellarmin MOUTSINGA entre le déchirement Terre et l'horizonnée vers le ciel de la

Enseignant chercheur à l'Université Omar BONGO du Gabon, Berllarmin MOUTSINGA commet ici sa première œuvre poétique, à la résonance si musicale, Equatoriales. Il s'agit d'un texte traînant les métaphores, les rythmes et les pleurs des poètes qu'affectionne et que fréquente le poète gabonais: le timbre pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire, l'appel au large des mages romantiques, le ressac, la vigueur et l'anaphore propres à Césaire, auquel Moutsinga a consacré un travail de recherche, la coulée musicale rimbaldienne, les constellations célestes déjà claudéliennes, puis la célébration de la femme avec cette tournure toute senghorienne, et les hymnes à la Mère, ponctués de façon inoubliable par Laye Camara. On entend aussi le grain de la voix de Moudjégou, sans doute le plus grand poète gabonais de la première génération, dont la lyre a pincé les plus beaux chants de la poésie moderne et contemporaine. Ce travail d'intertextualité se prolonge par celui d'un procédé de clins d'œil à travers une écriture du partage réenchantant le corps du poème, en manière d'hommage: le texte en emprunte au thème baudelairien de la quête du nouveau, à la poésie sapientale de Salomon comme au poème assourdi du Saint Livre, à l'onomastique de Kongo Sa comme à l'eschatologie de la brume en hommage à Orphée négro, ou même au procédé de multiplication des genres qui évoque Patrimoine...