//img.uscri.be/pth/ed1c894b40022de841031ffdc254e635b0d3b663
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Et au-delà nos songes d'hiver et le parfum de la terre

De
101 pages
Le recueil Et au-delà nos songes d'hiver et le parfum de la terre est un ensemble de poèmes réunis autour de deux thématiques : l'exil et l'amour. L'auteur fait ressortir la douleur de l'exil, surtout quand survient l'hiver et la déchirure de l'amour. La saison froide renforce le sentiment de solitude en terre étrangère. Le songe devient la nef qui permet le voyage onirique vers le Pays natal. Mais dans ces pièces, le poète ne parcourt pas que la tristesse, on découvre aussi son apaisement. Il accepte la vie.
Voir plus Voir moins
M
StèveWilifrid M
StèveWilifrid Et au-délà os sOngés d’hivérét lé parfum dé la tére
Et au-delà nos songes d’hiver et le parfum de la terre
Collection « Afrique poésie » Dirigée par Carole Martinez Le but de cette collection est de publier des œuvres poétiques contemporaines d’auteurs liés au continent africain. « Afrique Poésie » visera à privilégier tant l’esthétisme que le poids des mots et leur valeur. Déjà parusGyscard GANDOU D’ISSERET,D’elle, je n’ai gardé que son infidélité, 2017. Natacha LIZEROT,Empreinte, 2017. Marie-Constance ZENG EBOME,Ce qui reste, 2016. Destinée DOUKAGA,Chants du cœur, 2016. Charles WOLA BANGALA,Congo, pays natal, 2015. Christophe NGUEDAM,Murmure et soupir, 2015. Duclair TIOTSOP LAMBOU,Âmes errantes, 2015. Bastaine MOUBAMBA,Fiertés noires, 2015.
Stève-Wilifrid MOUNGUENGUI
Et au-delà nos songes d’hiver et le parfum de la terre
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343- 13549-6 EAN : 9782343135496
Et au-delà, nos songes d’hiver et le parfum de la terre t au-delà, nos songes d’hiver et le parfum de la terre E Ici je me lève dans un coin de la nuit Ma marche sur ces longs boulevards déserts Qu’aurai-je à t’offrir de moi Tout ce qui m'a fait se meurt depuis Je suis né dans des chaînes Qu’aurai-je à te léguer La terre qui crie de son cri immense De ma nuit hivernale et solitaire Je contemple la terre d’où je viens Ici tout nous érode et nous enferme Tout ce que nous étions peu à peu se meurt Et dans ton insouciance tu me regardes Je me vide Brûle comme un feu de sèche saison Paris Paris Ici tout est beau Et m’indiffère Autour ces immeubles immenses
7
Que reste-t-il du temps qui meurt? ois-tu dans le silence la couleur d’hier VLe foyer est éteint et le tambour aussi Il n’y aura plus de conte autour du feu Les enfants à jamais dispersés Vois-tu Ni flamme ni amour La parole s’est tue et nous sommes orphelins Les parfums de la terre sous les premières rosées Tout semble si loin d’ici où je regarde Repartirais-je dans ma cour des miracles ? Vois-tu ? Ni chant ni danse Les enfants ne sont plus là au soir Le silence absolu
La douleur intérieure
Les charmes de la vie évaporés
Comme les étoiles qui éclairaient
Ni clair de lune ni jour
Que reste-t-il de ce temps qui meurt ?
8
Les soifs du souvenir a quête est infinie LSur les chemins de la terre Ma soif me pousse Vers les cimes de cette existence L’inquiétude est ma confidente La quête est infinie Tout au long de la route Vivre pour apaiser son âme Boire courbé sur le ruisseau Etancher mes soifs au souvenir Quand le manque du Pays creuse
9