Fils d
110 pages
Français

Fils d'Ariane

-

Description

Villebramar, auteur français d'origine catalane, se qualifiait lui même dans son précédent recueil, Terre Promise, comme le poète de deux cultures. Avec Fils d'Ariane (au pluriel !), faisant un pas de plus, il nous conduit dans un univers poétique où les barrières de la langue auraient été, sinon effacées, du moins surmontées par celles et ceux d'entre nous « qui parlent avec la voix du coeur ». Le premier poème du recueil commence ainsi par une citation d'Hilde Domin : « Du hast alles fortgehen lassen was dir gehörte. Auch die Erwartung. », suivie par sa traduction en français. Dans ces dialogues qui se jouent des frontières linguistiques, Villebramar laisse s'exprimer la diversité de l'inspiration, la jeunesse et la fantaisie, qui sont sa voix, avec de très beaux moments d'une sombre gravité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 août 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140129001
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

165
Villebramar
Espace expérimental Fils d’Ariane
Poètes des cinq continents
Préface de Anne Michel Illustrations de Benoît Lacou & Nicolas Oulès
Poètes des Cinq Continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin Série Espace expérimental La collection « Poètes des Cinq Continents » non seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Dernières parutions 164 – Mireille BOLUDA,Couleur tabac, 2019. 163 – Robert TIRVAUDEY,Nacht,2019. 162 – Éric SCOTTO D’APOLLONIA,Être dans nos vies, 2019. 161 – Mino FAÏTA,Frères voyageurs, 2019. 160 – Fabrice EHANNO,Perceptions (2013-2018), 2019. 159 – José VALA,Brises de sédition,2018. 158 – Simon-Gabriel BONNOT,Les barbelés de la lune,2018. 157 – Anne MICHEL,Les Fondateurs,suivi deLa fontaine d'eau et de feu,2018. 156 – Charles EBGUY,Errances. Entre la ville et la mort suivi de Le livre du désert, 2018. 155 – Alvaro MARCHETTI,De la constellation d’Alvavera, 2018. 154 – Dominique HECQ,Hors limites, 2108. 153 – Rodica AMEL,Trapèze volant,2018. 152 – Claude WIND,Sans ajouter une ride, 2018. 151 – Lorraine POBEL,Couleurs du Temps,2018. 150 – Axel Deo-Gratias NDEMA,Journal des nuits de guerre, 2018. 149 – Olexandre KOROTKO,La grenouille rouge,2018. 148 – Adrien LEROY,Cicatrices dans les souvenirs de l’aube, 2017. 147 – Pierre TAMINIAUX,Poésie bleue, Sur le jazz, 2017. 146 – Jean-Jacques DORIO,Lettres à ma morte, 2017. 145 – Stella VINITCHI RADULESCU,Les chambres vides, 2017. 144 – Laura & Stéphane HURT,Notes, aphorismes et Poésie. Excavation 2011-2017,2017. 143 – Celso GUTFREIND,Trésor secondaire, 2017.
FILS DARIANE
Maquettiste : Damien Boulaire
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-18310-7 EAN : 9782343183107
Villebramar Fils d’Ariane Préface de Anne Michel Illustrations de Benoît Lacou & Nicolas Oulès
Du même auteur
Aux éditions L'Harmattan Le Goéland Assassiné(2014).Philippines ou le Goéland Assassiné(2015). Métisse(2015). Terre Promise(2017).
Aux éditions Zona Tórrida ediciones (Medellín, Colombia) La Gaviota Asesinada(édition bilingue, 2016).
Dédicaces
« Ich fahre nach Inseln ohne Hafen, ich werfe die Schlüssel ins Meer gleich bei der Ausfahrt. Ich komme nirgends an. » « Je voyage vers des îles sans ports, je jette les clés à la mer aussitôt levée l’ancre. Je n’accoste nulle part. » Hilde Domin
À mes très proches, à mes amies et amis proches ou lointains à mes amis exilés d’Amérique latine, d’Afrique et d’ailleurs à mes frères et sœur en poésie, à Myriam (Colombie), Gabriel (Congo), José (Argentine), Ronald (Pérou), aux amies et amis qui, lors d’une première lecture, m’ont permis, par leurs remarques, de prendre conscience du « regard des autres », à Anne,
À vous toutes et tous, exilés ou non des cinq continents, les textes qui suivent sont à vous.
Illustration de Benoît Lacou
PRÉFACE Le Fil d’Ariane
Toute une vie se déroule sous nos yeux, tous les émois et ver-tiges de l’inspiration volubile et heureuse de ce poète. Le Fil d’Ariane, titre parfaitement adapté à ses intentions par la référence à la mythologie et l’acception usuelle du terme, est le plus récent témoin d’une œuvre venue assez tardivement au jour. Mais dont la source remonte à bien longtemps. Silencieuse, tapie sous les cheminements d’un parcours tradi-tionnel d’études et de responsabilités professionnelles, - Villebramar est ingénieur de formation - cette œuvre s’est sans doute élaborée dans la plénitude de l’amour familial, de paysages superbes et en contrechamp, dans la conscience de la guerre d’Espagne qui a résonné très fort dans cette région du Sud-Ouest de la France.
Les poèmes de ce recueil, minutieusement construit selon une volonté de faire la part de cette Histoire tragique de la guerre d’Espagne, des souvenirs personnels et du lien avec l’inspi-ration lyrique, s’enracinent dans cette existence émaillée de voyages, de lieux réels ou projetés et de rencontres initiatiques. L’amitié y tient un rôle important, plus déIni que celui de l’amour, somme toute conçu comme un vagabondage de l’âme, tantôt ludique et joyeux, tantôt plus sombre, poignant.
L’ambivalence des émotions, la profondeur d’un désir de l’être de s’évader de ce monde et du présent des réalités familiale, sociale, professionnelle, afeurent à la surface de nombre de pages proposées ici. Villebramar swingue entre les multiples propositions et tenta-tions de la vie, et de leur représentation poétique : on serpente avec lui dans l’univers explosé du souvenir ou du rêve éveillé aussi bien que dans une perception concrète du quotidien ou des impératifs d’une révolte, morale ou politique.