L'Âme vagabonde

-

Livres
64 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'âme du poète vagabonde de sensation pure en émotion vive... Amoureux de la douceur de la brise maritime effacée par la violence des tempêtes océanes, imprégné de l'exotisme des îles sous le soleil ou de la mélancolie des quais de gare, le poète plonge son spleen dans les rêves nacrés pour noyer la profonde flamme de l'ironie... On savait le goût du voyage et le talent de conteur de l'auteur d'"Histoires au coin du feu". Ici, le poète Serge Albagnac réveille dans des vers de facture classique, dans des sonnets octosyllabiques ou en alexandrins, les souvenirs de jeunesse enfouis dans sa mémoire et qui ressortent émouvants et magnifiés par la mélodie romantique de sa plume.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 26 décembre 2013
Nombre de lectures 188
EAN13 9782342017403
Langue Français
Signaler un problème
L’Âme vagabonde
Du même auteur
Histoires au coin du feu, Recueil de nouvelles, éditions Publibook, 2013
Serge Albagnac L’Âme vagabonde
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0119248.000.R.P.2013.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2014
Retrouvez l’auteur sur son site Internet : http://serge-albagnac.publibook.com
À ma belle disparue
Où est le manoir de mes nuits, Et ses flambeaux et ses tentures… ? Et ses lents couloirs et leur froidure Et ses échos de voix enfuies… ?
Des cygnes se lamentent à l’ombre de leur lac…
Où est la fée de ce domaine, L’altière belle aux longs cheveux… ? Et la cheminée et son feu, Et la viole des soirs de peine… ?
Des feuilles froissées couvrent les dalles du parc…
Où est la mousse des tapis… ? Le clair de lune sur l’ébène Qui donnait à mon haleine Le parfum de la rêverie… ?
L’absence teint l’oubli de son épaisse laque…
La viole n’est plus chant d’amour… L’or n’est plus pierre de lune… Oubliant mes fleurs une à une, La belle s’est tue pour toujours.
9
Absence
Il pleut sur l’automne L’automne mouillé des longues veillées D’insomnies monotones. Un soleil d’autrefois essuie une larme Tombée du passé que mon âme sait Dépouillée de son charme… Il pleut sur mon rêve Le rêve magique, vert de musique Qui jamais ne s’achève. Un parfum d’autrefois frissonne au vent Parfum d’un amour qui sera toujours Un pauvre amour d’enfant… Il pleut sur ma vie Ma vie de brouillard où brille un regard Nu de mélancolie. Un jardin d’autrefois ouvre sa porte Mais au fond de moi, mon cœur n’aperçoit Rien que des feuilles mortes…
10