L
149 pages
Français

L'immensité des liens

-

149 pages
Français

Description

Les poèmes de Colette Wittorski surgissent parfois la nuit ou par hasard. Elle y voit le signe qu'elle est double car sa propre parole la surprend. « Qui s'adresse à Qui en moi », dit-elle. Elle a toujours écrit parce que, après avoir beaucoup lu les poètes, elle s'est plu à cet exercice intérieur qui est resté longtemps en marge de sa vie, même s'il lui était intimement lié. D'abord rassurée parce que les mots qui lui venaient et qu'elle fixait en les écrivant sur la feuille blanche échappaient provisoirement à la destruction du temps et l'en protégeaient aussi. Puis de plus en plus fascinée par le moment ultime de la création dont la part de secret agrandit la conscience des poètes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 avril 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140147760
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Colette Wittorski
L’immensité des liens Poètes des cinq continents
Poètes des cinq continents En hommage à Geneviève Clancy qui l’a dirigée de 1995 à 2005. La collection est actuellement dirigée par Philippe Tancelin La collectionPoètes des cinq continentsnon seulement révèle les voix prometteuses de jeunes poètes mais atteste de la présence de poètes qui feront sans doute date dans la poésie francophone. Cette collection dévoile un espace d’ouverture où tant la pluralité que la qualité du traitement de la langue prennent place. Elle publie une quarantaine de titres par an. Dernières parutions 743 – Jean-Louis KERANGUEVEN,La grande eau verte du poème. La granda aiga verda del poema,2020.742 – Ben Ali SAINDOUNE,Parlez vent, mes amissuivi deLe quart d’un nocturne abîme,2020. 741 – Dominique VITAL,Le bruit et la rumeur suivi deLire l’Ire, 2020. 740 – Soisik LIBERT,Un Dragon sur la Cimaise,2019.739 – Jean-François MÉNARD,Prés à lune et autres lieux, 2019.738 – Damien BERDOT,Adieu à des lieux ayant résisté à une étude assidue, 2019. 737 – Germain DROOGENBROODT,La Voie – Le Tao, 2019. 736 – Alain HOAREAU,Le jour opéra, 2019. 735 – Simon-Gabriel BONNOT,À une géographe mexicaine, 2019.734 – Raymond MAGNANT,Quand peinent les oiseaux, 2019. 733 – Pier BERTRAND,Libre cours. Tome 2, 2019. 732 – Pier BERTRAND,Libre cours. Tome 1, 2019. 731 – Jean-Claude PIERRE,La traversée du jour ou De l’architecture des ponts, 2019. 730 – Elio DELLA NOCE,Poésie hypophysique, 2019. 729 – Ali Abdulla Khalifa,Un pays grand comme l’univers, 2019. 728 – Dana MUTIU,Souffle, 2019. 727 – Philippe TANCELIN,Ce qui ne sombre pas… (Sentes et contrechamps), 2019. 726 – Francisca RICINSKI et Abdel-Wahed SOUAYAH,Car tu étais pluie, 2019. 725 – Ruling ZHANG,Mon âme… ta porte restée entrouverte, édition bilingue, 2019. 724 – Gilles GONTIER,Quatrains persans, 2019.
LIMMENSITÉ DES LIENS
© L’Harmattan, 2020 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-20095-8 EAN : 9782343200958
Colette Wittorski L’immensité des liens
Un bouquet de corde, Librairie-galerie Racine, Paris, 2003.
Une aurore boréale, An Amzer, Brest, 2005.
Jardin sans lieu, JMG Création, Le Faou, 2007.
Éclats d’ombre, JMG Création, Le Faou, 2007.
Northern lights, Poems, traduction de Fred Johnston, Lapwing publications, Belfast, 2009.
L’enchantement des enluminures, illustré par Olivier Danican, autoédition, 2009.
Delta, Tarv Ruz, 2011.
Et je serai aveugle aux vivants de la terre, Tarv Ruz, 2015.
« A la fourche de l'arbre L'écartement se creuse »
Chaque poème de Colette Wittorski est un diamant. Un diamant achevé, travaillé, biseauté.
Il jaillit, il brille. Mais il ne peut faire oublier les ténèbres, l'angoisse, le doute.
C'est en quoi il est aussi philosophique. Pierre philosophale, ancrée dans le concret, l'esprit, les arbres, l'autre, l'être.
Colette Wittorski est une étrangère qui cherche notre main. Chaleureuse dans une lumière froide, son regard quête nos yeux.
Il faudra boire cette mer, manger cette terre organique, respirer cette herbe pour atteindre cette fausse sérénité, cette turbulente sagesse.
L'espoir l'habite, contre vents et marées, elle attend une aurore boréale.
 Bernez Tangi
7
UNE AURORE BORÉALE
9
L’aurore ma boréale se lève
Et l’or du nord ambré coule sur mes glaciers
Je parcours ma blessure austère
Je cherche le danger
Seul obstacle à l’anéantissement
10