//img.uscri.be/pth/52e24d6a45e87c206636734d910f0e392bbe58c7
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La poésie au péril de l'Oubli

De
230 pages

Neuf poètes levés dans la poussière d'or de la nuit aimantent nos pas vers les grèves où les dieux ont déposé leurs rêves et nous mènent au rivage où surgit des voiles de l'Oubli, le poème sur son vaisseau d'aube primordiale.

Publié par :
Ajouté le : 01 juillet 2014
Lecture(s) : 43
EAN13 : 9782336352985
Signaler un abus
témoignages poétiques
Georges De Rivas
La Poésie au péril de l’Oubli
témoignages poétiques
La Poésie au péril de l'Oubli
Témoignages poétiques Collection dirigée par Philippe Tancelin Parce que la langue poétique constitue une exploration, elle revêt parfois son visage de "témoin" des chamboulements de notre société, des mondes qui nous entourent, au gré des voyages, des rencontres. Parce qu'elle explore l'intime, qu'elle épouse une fonction dénonciatrice ici et ailleurs, elle bouleverse aussi notre vision du politique. Accueillons ces textes qui nous aident à cheminer et modifier notre regard... Déjà parus Julien de CORNIERE,Outre-mer, 2014. Clément COLLIGNON,Slogan, 2014. Régis ROUX,La terre lointaine, 2013. Françoise et Sonia DELMAS,Le désordre des jours, 2013. Denis LEMAÎTRE,La cité restitués,2013. Denis LEMAÎTRE,D’errance en Arrée,2013. Félix MONGET,Frères !Extraits des carnets de voyage d’un passant, 2013. Marguerite BAUER-BENIDIR,L’attente, 2013. Alexandre MASSIPE,Geneviève Clancy : son enseignement, 2013. Jean-Luc POULIQUEN et Philippe TANCELIN,Paroles de poètes, poètes sur parole, 2013. Michel POMMIER LE PARC, La mare aux joncs, suivi de Aurère, 2013. François AUGÉ,Hors je, 2013. Jean-Luc POULIQUEN,Sofia en été, 2012. Tristan CABRAL,Dernier tango à Salta, 2012. Karim KOUROUMA,Le masque et le cheval. Nostalgie d’une terre lointaine, 2012. Flavia COSMA,Le miel trouble du matin, 2012. Yves Patrick AUGUSTIN,Mon île est une absente…, 2012. Marguerite JARGEAIX,Rendez-vous après la pluie, 2011. Imad SALEH,Palestine, Israël. Destins croisés, entre enfer et espérance, 2011. Jacques BOCQUET,La Nuit Hodgkin, 2011.Makombo BAMBOTÉ,? Le nègre est souriantDéception noire, 2011.
Georges De Rivas
La Poésie au péril de l'oubli
Du même auteur La Rose circumpolaire, éd. Société des écrivains, 2011. Jubilé de l’Exil, éd. Persée, 2012.
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03736-3 EAN : 9782343037363
I Neuf poètes levés dans la poussière d'or de la Nuit
Une certaine coutume voudrait que tout artiste à travers son œuvre ait été l'expression de son temps, y trouvant même la source d'inspiration de telle ou telle particularité de son talent. Or les poètes dont nous tentons d'élucider le mystère présentent tous une caractéristique : chacun aura été à sa manière en lutte contre l'esprit de son temps voire à rebours des modes de son époque. Et de leur passage aux rives de ce monde, le jugement de l'Histoire aura retenu la géniale essence novatrice de leurs œuvres. Chacune de ces créations n'aura-t-elle pas été portée par ce souffle du renouveau où la création poétique est à chaque fois appelée à prendre un nouvel envol ? Et c'est en songeant à leurs auteurs que la parole d'Edgar Varèse prend alors tout son sens : « Avec le talent on fait ce qu'on veut, avec le génie on fait ce qu'on » peut.Or tous ces poètes auront à l'évidence œuvré à l'incessante recréation de la poésie, à la vitalité du génie de la langue. Notre propos à travers ce voyage au pays de poésie vise à saluer leur génie, le mystère de leur destinée au-delà même de leurs œuvres dont le caractère avènementiel et le geste fondateur se sont imposés à la postérité. Cette libre interprétation ne prétend pas s'inscrire dans tel ou tel genre particulier répertorié dans les nomenclatures usuelles de la littérature. L'auteur n'y aura voulu que faire parler son cœur, son attrait pour ces poèmes dont son «amour éveille le corps endormi », son attachement à cette constellation de grands Transparents de l'éternel génie poétique qui furent le lieu de leur inspiration. Et nous les citons ici dans l'ordre de leur apparition terrestre: Hölderlin et Novalis, Hugo et Baudelaire, Mallarmé et Rimbaud Saint-John Perse et René Char. Ces poètes font tous écho à une nuit antérieure perçue par cette ouïe intérieure où gît le mystère de la poésie. Tous ont le sens de cetteeuphonique imagenous évoquons que au premier chapitre où nous faisons écho à la parole du grand poète libanais Salah Stétié : poète de langue française ayant ce don unique de saisir, avec une aisance native, l'affinité élective de la voie mystique et de la voix poétique. A travers l'évocation de ces figures, c'est le mystère- la vocation de la poésie- qui se trouvent au cœur de notre interrogation. En
9