La Tête en vrac

La Tête en vrac

-

Livres
124 pages

Description

Dans la nuit décousue clignotent les étoiles, Du silence éthéré j'entends pleurer un chien. Un clocher sonne au loin, des insectes dévoilent Leurs riches symphonies troublant les musiciens. Là, dans le lit froissé de ma douce insomnie Naviguent souvenirs et émois exaltés. L'heure n'est pas aux regrets dans sa mélancolie... Et puis, il y a Toi, blottie dans mes pensées. Élégant éloge au plaisir, à la liberté, à la sensualité, à la jouissance et au corps que ce recueil qui, finalement, chante la douceur qu'il y a à vivre. Toute en chaleur, en contacts, en regards, en caresses, l'oeuvre de Patrice Métayer flirte avec le licencieux et le romantique, l'impertinent et le révolté... Portée par une écriture qui cultive encore musicalité et raffinement, "La Tête en vrac" développe en sourdine – mais comme une petite chanson obsédante – une vision où l'humanité ferait de l'amour sa vertu cardinale... Les illustrations sont l'oeuvre de l'artiste poitevine Hélène Valentin, créatrice des albums pour enfants "Zoé Bout d'nez" chez Cybellune Éditions.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 novembre 2013
Nombre de visites sur la page 27
EAN13 9782342014792
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Du même auteur
Les Aventures de Clara, 2004
Errances poitevines, 2005
Vous les femmes ! Des femmes décole, 2009
Carnets de route dun Poitevin voyageur, 2011
Le Mystère de la Minerve, roman, 2012
c
É
i
r
S
o
s
e
s
t
e
a
v
n
i
t
é
i
c
d
e
é
t
a
i
r
P
a
y
e
t
c
e
r
L
e
M
r
v
n
ê
a
T
c
a
Sur simple demande adressée à la Société des Écrivains, 14, rue des Volontaires  75015 Paris, vous recevrez gratuitement notre catalogue qui vous informera de nos dernières publications. Texte intégral © Société des Écrivains, 2013 Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de lauteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Retrouvez lauteur sur son site Internet : http://www.patrice-metayer.societedesecrivains.com
Chapitre I. Au fil des saisons
7
Sonnet doctobre Jobserve quelques roses tardives du jardin Dont les tiges abrasives balancent dans le vent, En attente du froid qui tachera de brun Leurs feuilles prises au piège dun déclin triste et lent. Voici venu lautomne au soleil paresseux, Le temps des écureuils sagitant tout à coup Pour approvisionner de noisettes le creux Niché en haut dun cèdre et volé au coucou. Le climat capricieux alterne, au fil des jours, Les bourrasques de vent qui brisent les ramures Et les clins dil dHélios réchauffant mon amour. Allongée presque nue, à labri des hauts murs, Elle gorge sa peau des dernières chaleurs, Observant la nature. Un baroud dhonneur !
9
Octobre 2011.
Chagrin doctobre Dans ce petit matin aux funestes frimas, Leïa sen est allée, au royaume des chats. Elle a croisé les pattes, comme à son habitude, Puis un dernier sursaut. La vie est parfois rude ! Et déjà sa présence, souvent roulée en boule Sur un des canapés, me manque et me chamboule. Se succèdent les images, de presque douze années Comme un diaporama qui vient se dérouler. Je revois ses bêtises, accrochée aux rideaux Quand elle était bébé, ou ses tendres dodos Aux côtés de son maître, ronronnant son plaisir. Elle surveillait ma plume, près de moi pour écrire. Aujourdhui, elle repose, là-bas, derrière la haie, À labri sous les arbres où je sais quelle aimait Faire la chasse aux mulots ou la sieste au soleil. Je referme la porte, mon chagrin en sommeil.
10
Sèvres. 20/10/2010