Le retour de Zarathoustra
209 pages
Français

Le retour de Zarathoustra

-

209 pages
Français

Description

"En ces temps sinon « de détresse », du moins de grande confusion et souvent de déni des êtres et des injustices qui les clouent à un déterminisme sans fin, ce texte ouvre sur le large d'une conscience en tous ses états de résonance avec le réel. Une approche très sensible de l'histoire contemporaine nous est ici offerte. Elle s'adosse à une spiritualité qui la pénètre et l'élève jusqu'à l'incantation à travers le dialogue philosophique. Le lecteur est autant instruit qu'instructeur des questions du juste et de l'authentique qui taraudent toute existence humaine digne de ce nom" (Philippe Tancellin).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 mars 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140173585
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

clouent à un déterminisme sans In, ce texte ouvre sur le large
juste et de l’authentique qui taraudent toute existence humaine
Si la complexité des circonstances historiques et des
Ahmed Mala
LE RETOUR DE
ZARATHOUSTRA
Traduit du kurde en français par Shakour Bayez LE RETOUR DE ZARATHOUSTRA en collaboration avec le poète
PEUPLES ET CULTURES DE L’ORIENT
LE RETOUR DE ZARATHOUSTRA
PEUPLES CULTURES ET LITTERATURES DE L’ORIENT Collection dirigée par Nazand Begikhani (Université de Bristol, Angleterre et Vincent Wright Chair, Sciences Po, Paris) Cette collection met en valeur, les cultures et les littératures des peuples du Moyen-Orient, dont les apports ont été si riches. Depuis des millénaires, cette région est au carrefour des civilisations : elle a vu naître l’écriture et les trois religions monothéistes, fleurir de magnifiques textes littéraires et elle a été un havre pour les sciences. Alors que l’on parle davantage aujourd’hui de ces territoires et de leurs populations pour les troubles qu’ils peuvent connaître, « Peuples, Cultures et Littératures de l’Orient » cherche à valoriser leur richesse culturelle par la publication de textes littéraires (prose et poésie), d’essais socio-politiques, d’études critiques, de thèses et de témoignages concernant tous les peuples et toutes les communautés ethniques et religieuses du Moyen-Orient.
Déjà parus :
Sabri CIGERLI, Didier LE SAOUT,LES KURDES. L'émergence du nationalisme kurde (1874-1945) dans les archives diplomatiques françaises, 2020.
Ahmed Mala
LE RETOUR DE ZARATHOUSTRA
Traduit du kurde en français par Shakour Bayez en collaboration avec le poète
***
© L’Harmattan, 20215-7, rue de l’École-Polytechnique75005 Pariswww.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-21793-2 EAN : 9782343217932
Premier rayon : la vérité
Quand les rayons nous touchaient, nous nous courbions pour nous laisser pénétrer les vaisseaux du corps. Certains d’entre nous souhaitaient d’être un tamis.
Nous étions heureux de vivre un jour de plus, et revoir le soleil de nouveau.
8
Je suis debout devant le soleil, je ne sais toujours pas s’il se lève pour moi ou c’est le contraire!
Le monde paraît blanc, le rayon de la vérité s’étend jusqu’à mes pieds.
Je me demande ce qu’est la vérité ; la levée du soleil en est une, ou mon existence ici, ou celle de nous deux ?
La vérité est-elle à l’extérieure ou à l’intérieure de moi ?
La vérité est-elle à l’extérieure, dans la désintégration des cieux, ou décelée sur une roche plate ?
Est-elle seulement une lumière en moi ?
Que dois-je transcrire ou elle me transcrire ?
Dois-je me plier comme une amulette ?
Si la vérité existe à l’extérieur de moi, quelle forme peut-elle avoir ?
Avec quelle langue est-elle écrite ?
À quelle espace est-elle liée ?
A-t-elle un sens en dehors de l’existence ?
J’entendais une voix jaillir en moi.
Elle avait quatre racines et des dizaines de couleurs.
9
La voix disait :
1 Ahura! tu possèdes six rayons, six portails, six questions, chaque question est composée des dizaines d’autres. Ton premier rayon est la vérité mais je ne sais toujours pas de quelle vérité s’agit-il.
Je suis debout ici et je regarde le ciel
Les étoiles y ouvrent les yeux durant la nuit ; elles sont loin ; comme des sentiers, vivent dans le tohu-bohu.
Je suis debout ici : l’univers accroît en moi. Il est vivant en moi. Je voudrais boire de cette vérité.
Ahura, je tourne le dos aux esclaves de la vérité,
Les adorateurs peignent les cieux d’illusions ;
Jusqu’à tard dans la nuit, je parle à ceux qui ne voient qu’une seule vérité. Je ne sais pas si ce qu’ils voient, c’est de la vérité même ou c’est de la pure ignorance!
Ahura, la prière n’est point un hymne. Lève tes bras et lave toi avec les rayons du soleil!
Lave ton visage avec le rayon du soleil et fusionne tes coudes avec la pureté des cieux!
1 « Seigneur de la Sagesse » est la divinité centrale de l’ancienne religion zoroastrienne.
10